Fuite de données EA : le code du moteur de Battlefield et FIFA vendu par les hackers

EA a été piraté. Les hackers ont supprimé le moteur Frostbite, le code source de FIFA 21, et d’autres outils de développement de jeux. Pour ces données, déjà mises en vente sur un forum de piratage, les pirates ne prendraient en compte que les offres de membres de renom de la communauté de piratage.

Le fonctionnement interne d’un jeu exploré

Le code source dérobé est à l’origine non seulement de la série de jeu FIFA d’EA, mais aussi de Battlefield. Ce code source étant l’épine dorsale de la programmation, la perte de son contrôle génère des accrocs majeurs au sein de l’entreprise. Le développeur de jeu EA a pourtant été victime de vol et pas des moindres. Des pirates ont volé le code source de CD Projekt Red pour Cyberpunk 2077 et The Witcher 3 en février. Cela rappelle le cas de Nintendo en juillet 2020. Le code source de nombreux jeux SNES et Nintendo 64, parmi lesquels Super Mario Kart et un jeu Zelda inédit, a également été exfiltré. L’affaire a été surnommée Nintendo Gigaleak.

Certes, il est peu probable que d’autres développeurs réputés utilisent le code d’EA à dessein. Mais les pirates peuvent accéder au fonctionnement interne d’un jeu ou d’un moteur. Cela pourrait les aider à créer des astuces ou des cracks. Cela pourrait également révéler des projets secrets et des idées de jeux, ou des commentaires de développeurs que les entreprises préfèrent garder secrets. Au-delà de tous ces risques, de telles violations risquent de nuire à la réputation d’une entreprise.

Sept cent quatre-vingts gigaoctets de données volées

En plus du code et des outils propriétaires d’EA, les pirates prétendent également avoir les SDK et les clés API de Microsoft Xbox et Sony. Toutes ces données seraient disponibles à la vente. Selon BleepingComputer, les pirates informatiques auraient au total 780 Go de données volées

Selon un porte-parole d’EA, les pirates auraient volé « une quantité limitée de code source de jeu et d’outils associés ». Il a également déclaré que les hackers n’avaient pas accès aux données des joueurs. La société affirme avoir amélioré sa sécurité à la suite du piratage et ne s’attend pas à un impact sur ses jeux ou son activité. Contrairement à la récente série d’incidents de cybersécurité, EA affirme qu’il ne s’agissait pas d’une attaque de ransomware. L’entreprise collabore avec les forces de l’ordre pour enquêter sur l’incident. 

Pin It on Pinterest