Accueil > Solutions Cloud > Google > Google Cloud a créé une oeuvre d’art avec ses données de trafic
google cloud data art

Google Cloud a créé une oeuvre d’art avec ses données de trafic

Google Cloud s’est associé avec l’entreprise de Data Visualization Stamen Design pour créer une oeuvre d’art à partir des données de trafic de son service de stockage. Une façon originale de visualiser les données.

Les données informatiques ne sont pas forcément ce qu’il y a de plus fascinant à observer sur notre belle planète. Toutefois, afin de présenter les données du trafic de son service de stockage d’une façon originale et esthétique, Google Cloud s’est associé avec Stamen Design, une entreprise de Data Vizualisation.

A partir d’une semaine de données de trafic sur la Google Cloud Platform, les deux entreprises ont créé une visualisation qui met en lumière les interactions entre les utilisateurs et le contenu stocké sur le nuage. En effet, chaque fois qu’une requête est effectuée pour un objet stocké sur la plateforme, la GCP délivre des données sur l’origine et la destination de la requête. Google a voulu créer une carte mondiale de ces requêtes.

Dans un premier temps, Google a analysé les données de son service de stockage Cloud Storage qui est notamment utilisé par les services de streaming musical comme Spotify et Pandora. Chaque jour, ce service reçoit des milliards de requêtes de stockage de contenu en provenance de personnes et d’applications.

Google Cloud : quand la Dataviz est à la fois utile et esthétique

Par la suite, Google a étudié le volume de requêtes de données Cloud Storage sur une période d’une semaine. Cette information a ensuite été transformée en une visualisation sur une durée de 24 heures. Cette visualisation permet de découvrir à quelle heure de la journée le nombre de requêtes atteint son pic dans les différents pays du monde.

En se basant sur ces informations, Google a voulu vérifier s’il est possible de visualiser des similitudes entre différents pays du monde grâce au ” Data Art “. Effectivement, la visualisation semble démontrer que les continents présentant des affinités économiques, technologiques et culturelles ont des patterns de trafic Cloud Storage similaires. Il en va de même pour les pays situés à proximité les uns des autres.

Cette expérience démontre donc que le ” Data Art ” et plus généralement la visualisation de données permettent de mettre en lumière des tendances et des connexions qui auraient pu rester inaperçues. En plus de présenter un certain cachet esthétique, ces représentations peuvent donc aussi s’avérer utiles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend