google cloud panne

Google Cloud choisit les processeurs AMD Milan pour ses nouvelles VM Tau

Google a annoncé l’introduction prévue de T2D, la première instance de la nouvelle famille de machines virtuelles VM Tau dans ses offres Google Compute Engine. Le matériel se compose des nouveaux processeurs Milan d’AMD. 

Un choix pertinent en termes de performances

Le choix du processeur Milan d’AMD a un impact sur les performances et dans l’espace des fournisseurs de cloud, en particulier dans le contexte de la nouvelle course aux processeurs de serveur Arm. Les nouvelles machines virtuelles GCP Tau présentent un impressionnant avantage de performances par rapport aux offres concurrentes d’AWS et d’Azure. En termes de compilateurs, plus de 56 % de l’avantage de performances par rapport à Graviton2 d’AWS provient d’une exécution AOCC.  Par ailleurs, une exécution GCC permet d’atteindre un avantage de performance de 25 %. 

Un test avec GCC en utilisant -O3 a également été effectué, mais on constate de meilleures performances avec -Ofast sur toutes les machines testées. Il y aurait une augmentation des performances estimée à 56 % de SPECrate®2017_int_base sur le t2d-standard-32 par rapport au m6g.8xlarge avec le compilateur d’optimisation d’AMD (qui pourrait tirer parti de l’architecture AMD). Malgré cela, il y a également 25 % d’amélioration des performances sur le t2d-standard-32 par rapport au m6g.8xlarge lors de l’utilisation de GCC 11.1 avec les indicateurs ci-dessus pour les deux machines.

Aucun détail sur le type de SKU testé

Google ne divulgue aucun détail sur le type de SKU qu’ils testent. Mais pour que les nouveaux chiffres de performances de Google avec Milan aient un sens, cela doit signifier qu’ils utilisent des instances avec des nombres de processeurs virtuels qui correspondent réellement au nombre de cœurs physiques. Cela demande une analyse comparative et des comparaisons de performances entre les instances avec un nombre égal de processeurs virtuels.

Profitez de 2 To à vie de stockage en ligne avec pCloud

Google se concentre davantage sur la comparaison de performances avec Graviton2 d’AWS. Cela apparaît comme une attaque directe et une réponse aux revendications de métriques de performances Cloud d’Amazon et d’Arm concernant les machines virtuelles avec un nombre donné de vCPU. C’est toujours ce que Google fait aujourd’hui lorsqu’il compare une machine virtuelle 32vCPU Milan Tau à une machine virtuelle Azure 32vCPU Cascade Lake. Il s’agit d’une comparaison 32 cœurs contre 16 cœurs.

Google Cloud plus performant que les autres fournisseurs ?

Avec cette nouveauté, Google surpasse naturellement les autres options de fournisseur de Cloud où un vCPU n’est toujours qu’un processeur SMT logique. Google propose une instance T2D 32vCPU avec 128 Go de RAM à 1,35 USD par heure. AWS de son côté propose une instance comparable de m6g.8xlarge avec également 32vCPU et 128 Go de RAM à 1,23 USD par heure. 

L’utilisation de l’AOCC par Google pour atteindre les chiffres de performance plus élevés joue un certain rôle et les performances de Milan sont excellentes. Mais c’est vraiment le fait de comparer les cœurs physiques aux cœurs physiques qui fait de la nouvelle VM Tau des instances spéciales par rapport aux offres AWS et Azure (physique à logique dans ce dernier cas). Arm a finalement amené l’écosystème à provoquer ce qui semble être le début de la fin de ces pratiques vCPU et offres de VM discutables. Cela n’aurait pas non plus été possible sans les nouvelles offres de processeurs à grand nombre de cœurs d’AMD.