Google lance Derm Assist, une appli IA pour identifier les problèmes de peau

Lors de la conférence annuelle des développeurs I / O de Google, la société a annoncé le lancement de Derm Assist, un nouvel outil de recherche sur les affections de la peau, des ongles et des cheveux pour servir les deux milliards de personnes dans le monde qui en souffrent.

Aussi efficace qu’un dermatologue

La technologie est presque aussi efficace qu’un dermatologue pour identifier 26 affections cutanées. L’assistant dermatologique nécessite une connexion 3G minimum. Pour l’utiliser, une personne doit donner son consentement, puis télécharger trois photos bien éclairées. Le programme leur posera une série de questions sur leur état de santé. Il est possible de contourner cette section, mais le chef de produit et médecin de Google, le Dr Lily Peng, affirme que répondre à ces questions rendra les résultats plus précis

L’outil propose ensuite une liste de correspondances possibles, les trois premiers étant les affections/troubles les plus probables. En plus de nommer les affections cutanées, l’outil affichera des articles et d’autres contenus connexes pour appuyer son diagnostic. Les utilisateurs peuvent enregistrer leurs résultats, les supprimer ou en faire don pour les recherches internes de Google. Pour ceux qui choisissent d’enregistrer ou de faire un don, les données sont cryptées à la fois pendant le stockage et le transit. La société déclare par ailleurs qu’elle n’utilisera pas les données à des fins publicitaires.

Identifier 288 affections

Au cours des trois années de recherche et développement qui ont été consacrées à l’outil, Google a formé son assistant dermatologique sur des millions d’images de peau dépersonnalisées. Pour garantir que sa technologie fonctionne sur tous les types et tons de peau, Google s’est associé à 17 cliniques pour apporter 65 000 photos anonymisées de la peau de patients. L’outil peut désormais identifier 288 affections de la peau, des cheveux et des ongles parmi plus de 3 000 affections qui relèvent de la compétence d’un dermatologue. 

Google affirme que Derm Assist n’est pas un outil de diagnostic. L’outil est plutôt censé aider les patients à s’engager avec leur médecin. La technologie a également le potentiel d’aider les médecins à faire de meilleurs diagnostics cliniques. Bien qu’il ne surpasse pas les dermatologues, il peut aider les non-spécialistes, comme les médecins généralistes basés en zones rurales par exemples où on recense peu voire aucun dermatologue.

Améliorer les diagnostics

Ceux qui ne peuvent accéder à un dermatologue se tournent souvent vers le web pour obtenir des réponses. Chaque année, Google envoie 10 milliards de requêtes de recherche liées à des problèmes de peau, de cheveux et d’ongles. Néanmoins, les utilisateurs ne trouvent des informations pertinentes que 13% du temps. Cette année, Google a intégré davantage d’outils de santé dans sa gamme de produits

En février, la société a lancé un moniteur de fréquence cardiaque et respiratoire dans son téléphone Pixel. L’entreprise a également intégré un tracker de sommeil dans le Nest Hub, son appareil pour smart home. Mais Google a de plus grandes ambitions en matière de santé publique. Il continue d’investir dans des projets avec des partenaires universitaires qui développent des outils de dépistage artificiellement intelligents pour le cancer du sein, la cécité causée par le diabète et la tuberculose.

Pin It on Pinterest