google plus fuite données

Google+ ferme en urgence, fuite de données de 50 millions d’utilisateurs

Google+ va finalement fermer ses portes en avril 2019, quatre mois plus tôt que prévu. Pour cause, Google vient de découvrir un second bug qui a laissé exposées les données de 52 millions d’utilisateurs.

En octobre 2018, Google dévoilait qu’un bug de Google+ avait laissé les données des utilisateurs exposées aux développeurs durant trois longues années. En réaction, le géant du web avait tout bonnement décidé de fermer définitivement son réseau social en août 2019.

Malheureusement, un nouveau bug vient d’être découvert sur Google+. Cette seconde vulnérabilité a potentiellement exposé les données de 52,5 millions d’utilisateurs du service même si leur profil était configuré pour rester privé. Parmi les informations laissées à ciel ouvert, on compte notamment le nom, l’adresse email, la profession et l’âge des usagers. Les applications tierces pouvaient aussi accéder aux données de profil partagées avec un utilisateur spécifique, même si elles n’étaient pas partagées publiquement.

Google+ ferme ses portes quatre mois plus tôt que prévu

google plus fermeture

Cette fois, la fuite de données a été découverte par Google et la vulnérabilité n’est restée active que pendant six jours du 7 novembre au 13 novembre 2018. Toutefois, afin d’assurer la sécurité des utilisateurs, la firme a décidé d’accélérer la fermeture de Google+. Le réseau social fermera finalement ses portes en avril 2019, quatre mois plus tôt que prévu. En outre, les APIs ne permettront plus d’accéder à la plateforme d’ici 90 jours.

La firme de Mountain View est consciente que cette décision risque d’être contraignante pour de nombreux développeurs, mais préfère privilégier la sécurité des utilisateurs. Malgré tout, la version professionnelle de Google+ restera fonctionnelle pour les entreprises qui utilisent la G Suite.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest