Accueil > Analytics > Grindr partage le statut VIH de ses utilisateurs avec des tiers
grindr partage données vih

Grindr partage le statut VIH de ses utilisateurs avec des tiers

Grindr, la célèbre application de dating gay, est accusée d’avoir partagé les données sur le statut VIH de ses utilisateurs avec des entreprises tierces. L’entreprise se défend en affirmant avoir eu recours à cette pratique pour optimiser sa plateforme, mais peine à convaincre la communauté LGBT.

Après l’affaire Facebook / Cambridge Analytica, c’est au tour d’une autre entreprise de faire l’objet d’un scandale lié aux données. Le groupe de recherche non lucratif norvégien Sintef a découvert que l’application de dating gay Grindr a partagé des informations sur ses utilisateurs avec au moins deux entreprises tierces d’analyse de données : Apptimize et Localytics. L’information vient d’être rendue publique par le site Buzzfeed.

Parmi les données fournies à des tiers, on compte notamment l’emplacement géographique des utilisateurs et des informations sur leur statut VIH. Suite à cette révélation, le CTO de Grindr, Scott Chen, a pris la parole. Selon lui, ce partage de données avec des partenaires visait à optimiser la plateforme.

L’exécutif précise qu’il s’agit d’une « pratique industrielle » couramment répandue, ce qui est malheureusement vrai… mais ne la justifie en rien. Cependant, Chen se défend aussi en affirmant que les données sensibles étaient chiffrées avant d’être envoyées aux entreprises analytiques, et que ces dernières étaient sous obligation contractuelle d’assurer leur sécurité et leur confidentialité.

Grindr assure avoir chiffré les données de ses utilisateurs avant de les partager

grindr données chiffrées

En tant qu’entreprise « dédiée à la communauté LGBT », Chen assure que Grindr a conscience de la sensibilité des informations sur le statut VIH de ses utilisateurs et ne vendrait jamais de telles données à des tiers ou des publicitaires sous une forme permettant d’identifier les usagers.

Toutefois, le CTO rappelle que Grindr est un forum public, et que si les utilisateurs choisissent d’indiquer ce type d’informations sur leur profil, elles deviennent alors publiques. En effet, les utilisateurs de Grindr ont l’option d’indiquer leur statut VIH et la date de leur dernier test sur leur profil.

Néanmoins, la plupart n’ont pas conscience que ces informations de santé peuvent être croisées avec des données géographiques ou des adresses mail pour les identifier. Quoi qu’il en soit, Grindr promet de ne plus partager le statut VIH de ses usagers avec des tiers.

Ces justifications ne semblent pas suffire pas à convaincre les utilisateurs. Ainsi, l’un des commentaires sur le post Tumblr de Grindr dénonce une « trahison de la communauté LGBT » et invite l’entreprise à mettre la clé sous la porte. La fondation de défense des droits en ligne Electric Frontier juge également la réponse de Grindr « décevante ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend