hackers avions

Les hackers prennent le contrôle des GPS dans les avions ! Quel danger ?

Les hackers, équipés de techniques avancées, prennent désormais le contrôle des systèmes GPS des avions. Cette intrusion technologique soulève des questions cruciales de sécurité et expose à des risques jusqu’alors inconnus.

Depuis peu, plus de 50 cas de cyberattaques ciblant les GPS des avions en vol ont été signalés. Cette réalité, autrefois jugée improbable, est désormais une source majeure d’inquiétude pour les experts en sécurité aérienne. Ces attaques, observées principalement au Moyen-Orient, notamment en Israël, en Égypte et en Irak, ont alerté les autorités aéronautiques. En septembre, la FAA a même publié une mise en garde sur les risques pour la sécurité des vols.

Piratage GPS : menace croissante pour la sécurité des avions

La technique utilisée par ces hackers, l’usurpation d’identité GPS, est connue depuis longtemps mais a récemment pris une tournure plus inquiétante. Dans le passé, des étudiants ont réussi à détourner un yacht en manipulant le GPS pour un projet universitaire.

En 2015, des pirates ont piraté un vol d’United Airlines, modifiant ainsi sa trajectoire. Aujourd’hui, cette tactique a évolué, permettant aux hackers de contourner même les systèmes de référence inertielle (IRS) des avions, considérés comme le « cerveau » de l’appareil. Des cas récents incluent des incidents graves sur des avions tels qu’un Gulfstream G650 et un Boeing 777, témoignant de l’ampleur du problème.

Les répercussions sur l’industrie aéronautique

L’industrie aérienne peine à s’adapter à cette nouvelle forme de piratage. De plus, les équipages doivent souvent détecter et atténuer les effets de l’usurpation d’identité GPS par eux-mêmes. Ces attaques surviennent dans un contexte géopolitique déjà tendu, notamment au Moyen-Orient, augmentant ainsi le risque de crises internationales. Des experts, comme Patrick Veillette, alertent sur le potentiel de ces attaques à provoquer une crise internationale majeure. Ils craignent également la perte d’avions civils innocents.

La situation actuelle met en lumière une vulnérabilité alarmante dans le domaine de l’aviation. En effet, les hackers ciblent les GPS des avions, ouvrant ainsi un nouveau front dans la guerre cybernétique, avec des conséquences potentiellement désastreuses. Qui plus est, ces événements soulèvent des questions essentielles sur la sécurité des vols et la capacité de l’industrie aéronautique à se prémunir efficacement contre les cyberattaques. Par ailleurs, une action immédiate est nécessaire pour résoudre ce problème critique.

Newsletter

Envie de ne louper aucun de nos articles ? Abonnez vous pour recevoir chaque semaine les meilleurs actualités avant tout le monde.

1 commentaires

1 commentaire

  1. La bêtise humaine, éblouir les pilotes qui atterrissent avec un laser de poche, hacker un avion à distance pour on ne sait quelle cause, évitons l’avion…
    Si les systèmes automatiques leur font défaut ils vont devoir revenir au bon vieux compas, à la boussole aimantée comme Christophe Colomb, mais est-ce qu’il y a encore des pilotes capables de passer des systèmes de navigation informatisés et des automates ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *