Kim Jong Un

Une « armée de l’ombre » de hackers : le secret de la vie de luxe de Kim Jong Un

 Des palais, des voitures de luxe, un train privé, et même des yachts. Et ce ne sont que des exemples. Le président nord-coréen mène une véritable vie de luxe. En même temps, il multiplie aussi les essais nucléaires. Mais une question se pose : où est-ce que Kim Jong Un trouve les fonds nécessaires pour financer toutes ses activités ?

Selon les États-Unis, Kim Jong Un et ses équipes auraient volé plus de 3 milliards de dollars de crypto en 5 ans. La Corée du Nord a même atteint la somme de 1,7 milliard de dollars rien que l’année dernière. Tous ces financements servent à alimenter les projets nucléaires, ainsi que la vie de luxe du président nord-coréen. Mais comment ce pays parvient-il à rassembler une telle somme ? C’est ici que « l’armée de l’ombre » intervient.

« L’armée de l’ombre », le groupe de hackers derrière les vols de cryptomonnaie

Sous les ordres de Kim Jong Un, la Corée du Nord possède un groupe d’agents secrets. Ce dernier est composé de plusieurs spécialistes. Hackers professionnels, experts en politique, développeurs indépendants de blockchain, etc. Ils se cachent derrière plusieurs identités pour camoufler leurs activités. Selon les États-Unis, « l’armée de l’ombre » œuvre même dans plusieurs pays occidentaux.

Et elle attaque plusieurs institutions américaines. Les hackers utilisent des techniques de piratage modernes pour extraire le maximum de données possibles. Ces ransomwares ciblent particulièrement les jeux en ligne, et les banques. Mais récemment, ce groupe de pirate informatique a attaqué les hôpitaux américains. Comme quoi, « l’armée de l’ombre » n’a aucune limite, et exploite tous les moyens pour arriver à son objectif.

Mais les États-Unis ne sont pas les seules cibles de ce groupe atypique. Des entreprises de défense sud-coréennes ont aussi subi des attaques informatiques similaires. Ils ont réussi à extraire 250 fichiers confidentiels, et 1,2 téraoctet de données classifiées. Ces informations peuvent menacer la sécurité mondiale.

Toutes ces attaques montrent la vulnérabilité des politiques de protection de ces pays. Mais pour corriger le tir, le FBI et les spécialistes en cybersécurité sud-coréenne ont mené des enquêtes pour trouver les failles.

Une stratégie bien rodée pour blanchir l’argent

Après leurs piratages, « l’armée de l’ombre » de Kim Jong Un utilise une stratégie bien connue pour blanchir les cryptomonnaies. Elle investit directement la somme dans des entreprises russes ou chinoises. À noter que ces pays ne sont pas en conflit avec la Corée du Nord. « L’armée de l’ombre » fait alors des placements dans plusieurs activités. Restauration, logistique, immobilier, etc. Et la démarche de ces hackers est très complexe. Ils ont réussi à établir un réseau financier sophistiqué. C’est très difficile à retracer, même pour les spécialistes les plus connus.

Par ailleurs, la Corée du Nord mine ses propres cryptomonnaies. C’est aussi une source de revenu majeure, en plus des piratages informatiques. Et le pays utilise des techniques de minage inhabituelles.

Toutes ces approches ont contribué à la baisse de la valeur des cryptomonnaies. Par exemple, le Bitcoin a chuté à un seuil inimaginable en l’espace de quatre mois.

Newsletter

Envie de ne louper aucun de nos articles ? Abonnez vous pour recevoir chaque semaine les meilleurs actualités avant tout le monde.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *