Huawei s’attaque au Cloud, suite aux sanctions des USA contre ses smartphones

Alors que les sanctions américaines bloquent les activités 5G et smartphones de Huawei Technologies Co, le fondateur de la société Ren Zhengfei a déclaré que le géant chinois de la technologie va faire du cloud computing sa priorité.

Huawei : envie de percer dans le cloud

Ren Zhengfei a admis que les services cloud ne sont pas la force de l’entreprise qui pense désormais faire une percée sur le marché. En tant que société non cotée, il lui est impossible de suivre le chemin et le rythme d’Alibaba et Amazon. Aussi, dans sa stratégie, Huawei ne prévoit pas trop large, au risque de perdre le combat d’avance.

Alibaba et Amazon couvrent de vastes activités comme le commerce électronique, le streaming vidéo ou encore le cloud computing. Huawei, en revanche, s’est principalement concentré sur les télécoms et les smartphones. Huawei dit devoir tirer des leçons du succès d’Amazon et de Microsoft, leader des services cloud mondiaux, en se concentrant sur l’infrastructure en tant que service (IaaS) et la plateforme en tant que service (PaaS).

Se concentrer sur la sécurisation des grandes entreprises

Dans l’IaaS, les clients paient des frais pour utiliser des ressources informatiques comme la mise en réseau et le stockage de données. Dans PaaS, ils paient pour une combinaison de ressources informatiques et d’infrastructure pour le codage et la livraison de logiciels sur Internet. La société devrait se concentrer sur la sécurisation des grandes entreprises et des entreprises des principaux secteurs en tant que clients du cloud.

Alors qu’Amazon et Microsoft sont en tête du marché IaaS, Huawei est l’un des principaux fournisseurs en Chine avec Alibaba et Tencent. Au troisième trimestre de 2020, Alibaba détenait plus de 40% de la part de marché de la Chine, selon le cabinet d’études Canalys. Huawei et Tencent détenaient environ 16% chacun.

Huawei en reconversion ?

Les services cloud ont connu une croissance spectaculaire avec le déplacement des activités en ligne pour faire face à la pandémie de coronavirus. En Chine, les dépenses dans le cloud ont été stimulées par l’initiative gouvernementale de nouvelle infrastructure qui vise à accélérer les dépenses dans des domaines tels que les réseaux 5G et les data centers.

Profitez de 2 To à vie de stockage en ligne avec pCloud

Depuis mi-2019, il lui est interdit d’acheter des produits et services américains sans l’approbation de Washington. Les sanctions américaines obligent également les fabricants de puces étrangers qui utilisent la technologie américaine à demander une licence de vente à Huawei.

Huawei poursuit ses activités commerciales

En septembre, Huawei a déclaré disposer encore de suffisamment de puces pour ses activités commerciales. D’un autre côté, son stock de puces pour smartphone a diminué au point qu’il a été contraint de cesser d’expédier des téléphones avec ses puces haut de gamme. À la fin de l’année dernière, la société a choisi de vendre sa marque de téléphones d’entrée de gamme Honor dans l’espoir de se débarrasser des sanctions américaines.

Il semble cependant que Huawei n’ait pas complètement abandonné son activité de consommation. Il a récemment annoncé qu’il prévoyait de déployer HarmonyOS, une alternative au système d’exploitation Android de Google, sur tous ses smartphones et de nombreux autres appareils cette année.

Pin It on Pinterest