La France lance une IA pour aider les lycéens : Les profs remplacés par ChatGPT ?

Gabriel Attal veut une IA pour aider les lycéens dès la prochaine année scolaire. Cette innovation de l’Éducation nationale ne fait pas l’unanimité.

Le niveau des élèves français en lecture et en mathématiques est au plus bas historiquement. Le ministre de l’Éducation nationale annonce des mesures fortes pour inverser la tendance. L’une d’elles consiste au déploiement d’une IA souveraine pour aider les lycéens à mieux maîtriser le français et les mathématiques.

Les lycéens français parmi les mauvais élèves

La mise à jour du classement PISA livre un verdict sans appel. Le niveau des élèves français est en recul. Il atteint même son niveau le plus bas depuis la mise en place de ce programme de mesure des performances des systèmes éducatifs.

La régression significative des élèves français concerne principalement la compréhension de l’écrit. À noter qu’il s’agit d’une tendance qui persiste depuis 2012. Auteur de ce classement, l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) indique dans son rapport une baisse de 19 points en partant de 2019.

On apprend également dans ce rapport qu’au sein de l’OCDE, la baisse moyenne du niveau est de 10 points. En ce qui concerne les mathématiques, les lycéens français figurent toujours parmi les mauvais élèves, mais il y a pire qu’eux en Europe.

La France a notamment perdu 21 points, tandis que l’Allemagne a reculé de 25 points. Par ailleurs, la Norvège et la Finlande font pire en termes de baisse en mathématiques.

L’intelligence artificielle pour accompagner les lycéens

Ce mardi, en fin de matinée, Gabriel Attal a envoyé un mail aux enseignants. Dans ce courrier, le ministre de l’Éducation nationale présente une série de « mesures fortes » destinées à rétablir les performances du système éducatif français.

L’intelligence artificielle pour tous fait partie des solutions proposées. Désormais, chaque lycéen utilisera un outil IA à la maison. Celui-ci va aider à la remédiation ou à l’approfondissement des mathématiques et du français.

Le ministre évoque dans sa lettre un outil souverain, propriété de son institution. Il précise notamment que des enseignants et des chercheurs ont participé au développement de ce logiciel. D’autre part, 200 000 lycéens en classe de seconde vont l’expérimenter au cours des prochains mois pour un déploiement général en septembre 2024.

Une IA pour aider les lycéens, la technologie n’est pas la solution pour beaucoup

Gabriel Attal est visiblement très satisfait de cette initiative. « La France sera ainsi le premier pays au monde à généraliser à l’ensemble d’une classe d’âge un outil d’élévation du niveau fondé sur l’intelligence artificielle », a déclaré le ministre après son annonce.

Nombreux sont les observateurs à estimer que cet ajout technologique ne va pas redresser le niveau des élèves français. Les outils IA ne devraient pas être la priorité, commente cet internaute sous la publication sur X de la chaîne BFMTV. Celui-ci explique qu’il faut d’abord remettre de la discipline et de la rigueur.

Un autre commentaire suggère plutôt de prendre exemple sur les systèmes éducatifs asiatiques. En effet, plusieurs pays d’Asie se trouvent en tête du classement PISA, notamment en mathématiques.

Pour cet internaute, avant de redresser le niveau des élèves, il faut revaloriser le métier d’enseignant. Il suggère ainsi de renforcer la formation et d’augmenter le salaire des enseignants. Ce n’est qu’en améliorant la qualité de la transmission du savoir, que les lycéens vont mieux assimiler l’apprentissage.

Newsletter

Envie de ne louper aucun de nos articles ? Abonnez vous pour recevoir chaque semaine les meilleurs actualités avant tout le monde.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *