Accueil > Evènements - Agenda > IBM et la CTA lancent une coalition pour recruter dans l’IA
ibm ces 2018

IBM et la CTA lancent une coalition pour recruter dans l’IA

Lors du CES, Ginni Rometty, PDG d’IBM, a annoncé la création d’une coalition afin de combler le déficit de compétences dans l’IA aux États-Unis.

En association avec la Consumer Technology Association (l’organisateur du CES), IBM a annoncé la création de l’Apprenticeship Coalition. C’est Ginni Rometty, la PDG d’IBM qui a présenté cette initiative lors du CES 2019. Dix sept autres entreprises comme Walmart ou Toyota participent à ce projet.

Comme partout dans le monde, les entreprises technologiques américaines sont en permanence à la recherche de nouveaux talents. Avec l’émergence forte de l’intelligence artificielle, il faut à tout prix recruter de jeunes développeurs. Les entreprises cherchent aussi des personnes capables de se servir des nouveaux outils.

Une coalition active dans 20 États aux États-Unis

La CTA et IBM veulent ainsi par le biais de la coalition créer des milliers de nouvelles offres d’apprentissage dans 20 États américains. Ainsi, les personnes formées auprès des grands groupes cités pourront être embauchées par la suite. En ce sens, IBM s’est engagée à prendre 450 apprentis par an pendant cinq ans.

Jennifer Taylor, la vice-présidente des emplois à la CTA,  a été interrogée par le Washington Post. Elle déclare : “Cette industrie n’a pas traditionnellement compté sur l’apprentissage comme une solution pour recruter de nouveaux talents”.

La coalition compte bien peser dans le paysage de la formation et du recrutement dans le domaine de l’IA aux États-Unis. Selon la CTA, le secteur de la technologie représente 10 % du PIB américain. Avec les 500 000 postes ouverts dans le pays, c’est l’un des secteurs qui a le plus de mal à recruter. La CTA estime que d’ici 5 ans les acteurs de l’IA, du Cloud et du Big Data auront des difficultés à recruter. Les talents rares seront les développeurs spécialisés en conception logiciel, en analyse de données et en ingénierie.

IBM veut accroître le nombre d’apprentis

Pour éviter “la pénurie”, la CTA et IBM proposent des cadres d’apprentissage consacrés à 15 métiers. Ils concernent des domaines comme le génie logiciel, l’analyse des données, la cybersécurité, l’administration IT ou encore la conception créative. La coalition s’inspire fortement du programme lancé par IBM en 2017. Selon Big Blue, il avait connu une croissance deux fois plus rapide que prévu.

Il ne s’agit pas forcément d’embaucher des ingénieurs Bac+7, mais de miser sur les compétences plutôt que sur les diplômes. Dès lors, la coalition ne s’adresse pas uniquement aux étudiants, mais aussi aux employés en reconversion. Aux États-Unis, où les places dans les universités sont chères, cela représente une voie alternative pour trouver un métier.

Dans un monde bouleversé par l’IA et les nouvelles technologies, l’initiative de la coalition semble bienvenue. Reste à savoir si d’autres entreprises technologiques adopteront le même modèle. En ce sens, la CTA fait tout son possible. En effet, les ressources nécessaires à la mise en place du programme sont gratuites pour les 2 200 membres de la CTA.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend