Ingénieur logiciel : fonctions, compétences et études nécessaires

Un ingénieur logiciel se situe au centre de la majorité des opérations informatiques. Voici la fiche métier complète de cette profession lucrative.

La haute technologie est en train de gagner du terrain dans la vie quotidienne. Effectivement, toutes les transactions et les partages d'informations passent par le numérique. Il faut alors un agent expérimenté pour gérer ces flux. L'ingénieur logiciel fait partie des piliers du monde informatique. Un métier peu connu du grand public, mais qui est en vogue depuis quelques années.

Ingénieur logiciel : qu'est-ce que c'est ?

Un métier qui passionne les plus jeunes, et encore flous pour les plus âgées. Cependant, l'ingénieur logiciel est un indispensable dans toutes entreprises. Il assure la programmation d'un module logiciel, de la conception à la livraison. Il garantit alors le bon fonctionnement de son œuvre au fil du temps.

L'ingénieur logiciel travaille au sein d'une entreprise informatique, ou en indépendant. Effectivement, certains professionnels montent une agence pour mieux centrer leurs activités.

Les autres dénominations du métier

Ingénieur logiciel, c'est le nom le plus courant pour distinguer ce poste. Mais son appellation varie en fonction du secteur, de l'entreprise, et du pays.

Dans les sociétés multinationales, ce métier est connu sous le nom d'ingénieur en génie logiciel. Certaines startups commencent aussi à utiliser la désignation d'ingénieur en études et développements. Mais dans tout le cas, ce professionnel assure les mêmes fonctions de base. Les tâches supplémentaires dépendent ensuite de sa fiche de poste.

Les fonctions d'un ingénieur logiciel

Développement de logiciels

Comme son nom l'indique, ce professionnel se concentre avant tout sur le développement d'un logiciel. Ce dernier doit répondre aux besoins d'une entreprise, ou d'autres profils de clients. L'ingénieur logiciel utilise alors différentes techniques de codages informatiques pour arriver à son objectif.

Après la conception, il se charge ensuite des phases de tests. En cas de bugs, l'ingénieur sera capable de les résoudre. Ce professionnel développe la version définitive de son œuvre. Et sur le long terme, il assurera la maintenance du logiciel qu'il a programmé.

Ces logiciels ont alors des objectifs différents. En premier lieu, ces programmes s'occuperont de la résolution des problèmes dans une entreprise. Facilitation des transactions, optimisation de la répartition des tâches, etc. Ensuite, ces logiciels assurent la sécurité des données pour éviter les cyberattaques.

Rédaction et respect du cahier de charges

Pour répondre aux attentes des clients, l'ingénieur logiciel doit tenir un cahier de charge bien précis. Ce dernier contient toutes les informations nécessaires, et les fonctionnalités souhaitées du projet. Ainsi, les bénéficiaires auront un programme adapté à leurs besoins.

Collaboration avec les clients

Le développeur logiciel sera toujours en collaboration avec divers profils. Dans la majorité des cas, il œuvrera avec des clients. Il sera à l'écoute de ces derniers pour assurer le bon déroulement du projet. Un partage d'information est alors de mise pour harmoniser cette collaboration.

Collaboration avec les différents services d'une entreprise

Si l'ingénieur logiciel développe un programme de prospection, il travaillera forcément avec le département marketing. Ici, le cahier de charge sera d'une utilité optimale afin de répondre aux attentes des parties prenantes.

Dans certains cas, l'ingénieur œuvre aussi avec le service financier. Le logiciel se concentrera davantage sur l'analyse des données, et la sécurité des transactions et des informations.

développeur
ingénieur logiciel

Devenir ingénieur logiciel : les études de bases

Comme la majorité des postes en informatique, un baccalauréat est nécessaire. Ensuite, il faut accéder à une école d'ingénieur réputée pour exercer dans ce métier. En alternative, l'intéressé pourra suivre une formation universitaire spécialisée. Les études en développement logiciel (ou génie logiciel), en méthodes informatiques appliquées, ou en informatique générale sont incontournables. Par la suite, le candidat doit avoir un niveau master dans l'une de ces disciplines. C'est le standard de recrutement de la majorité des entreprises.

Cependant, le secteur de l'ingénierie logiciel subit une tension actuellement. Certaines sociétés recrutent alors des postulants titulaires d'un master en rapport avec l'informatique. Les études en physique et mathématiques figurent en haut de la liste. Toutefois, ces profils doivent encore suivre une formation en programmation une fois embauchées.

Les compétences nécessaires

Maîtrise des langages de programmation

C'est la compétence de base pour tout ingénieur logiciel qui se respecte. La langue JAVA, Python et C++ sont alors les incontournables. Mais si l'intéressé connaît d'autres catégories, il sera privilégié parmi les candidats.

Compétences poussées en informatique

L'ingénieur logiciel se différencie aussi par sa maîtrise optimale du monde de l'informatique. Tous les outils de développement n'ont plus aucun secret pour ce professionnel. Toutefois, il aura toujours la chance de se perfectionner durant ses missions.

Il doit maîtriser les divers logiciels de gestion pour garantir le bon déroulement des tâches. Certaines entreprises offrent même une formation sur ce point précis.

Et pour assurer la protection des données, l'ingénieur doit avoir ses connaissances poussées sur la sécurité informatique. Il sera tenu de mettre à jour ses compétences pour s'adapter aux normes internationales. Dans le cas contraire, l'entreprise court le risque d'une attaque informatique.

La langue anglaise

Même si le français est la langue de base pour exercer dans le territoire, une connaissance de la langue anglaise est toujours un atout considérable. Elle sera utile pour échanger avec les professionnels étrangers. De plus, c'est la langue de référence dans les conférences internationales.

C'est aussi un privilège pour faciliter les évolutions de carrière à l'étranger. Effectivement, les États-Unis, le Canada, et les autres pays européens mettent ce critère dans leurs fiches de recrutements.

La rédaction

Effectivement, l'ingénieur logiciel doit rédiger lui-même son cahier de charge, ses rapports d'analyses, et ses éventuelles critiques. Il devrait aussi concevoir un guide pour faciliter l'utilisation de son programme. Pour avoir une précision optimale, une compétence rédactionnelle sera de mise.

Aptitudes et capacités d'un ingénieur logiciel

Curiosité intellectuelle

Le monde de l'informatique évolue au fil du temps. Les techniques sont toujours renouvelées pour assurer une performance optimale des programmes. Un ingénieur logiciel doit accepter cette tendance. Il sera alors tenu de se former tout au long de sa carrière. Dans le cas contraire, ses logiciels seront obsolètes. Cette situation impacte considérablement les chiffres d'affaires d'une entreprise.

Capacité d'adaptation

Les attentes des clients sont très différentes. Certains veulent un programme de prospection, d'autres des outils d'analyse de données spécifiques. Il existe même des requêtes assez particulières. Mais l'ingénieur logiciel doit s'adapter à ces besoins pour créer un programme efficace.

Flexibilité

Certains projets nécessitent des heures supplémentaires pour suivre un Deadline précis. Un ingénieur logiciel doit alors posséder cette capacité. Il y a même des périodes de rush, où chaque minute compte. Toutefois, il faut toujours respecter une harmonie entre la vie professionnelle et personnelle.

Écoute active

L'ingénieur logiciel collabore toujours avec des clients, et d'autres agents expérimentés. Il doit alors développer une capacité d'écoute active pour mieux cerner leurs attentes. Parfois, des feedbacks sont nécessaires pour arriver à un objectif commun.

Capacité d'enseignement

Cette dernière aptitude n'est pas obligatoire, mais sera de mise pour former les clients des techniques d'utilisation du logiciel.

Œuvrer en tant qu'ingénieur logiciel : où exercer ?

Dans une ESN

Une entreprise de service numérique (ESN) emploie plusieurs professionnels de la haute technologie. C'est aussi le secteur d'exercice habituel d'un ingénieur logiciel. Il répond alors aux commandes des clients.

En interne, dans une entreprise

Les multinationales optent pour cette alternative. En effet, ces enseignes préfèrent collaborer avec un ingénieur logiciel en interne. L'objectif est d'améliorer la rapidité des activités pour un maximum de performance. Les services d'État privilégient aussi ce mode de travail dans certaines situations.

Ingénieur logiciel : l'évolution de carrière

Après quelques années d'expérience, l'ingénieur logiciel pourra candidater au poste de chef d'équipe. Il sera alors à la tête des différents projets. Ses fonctions se concentreront sur l'encadrement et le suivi de ces tâches. C'est aussi une opportunité pour élargir son secteur d'activité.

Certains ingénieurs logiciels choisissent la profession de consultant après des expériences tangibles dans le domaine. Il travaillera en indépendant, et collaborera avec les entreprises clientes.

Monter une agence informatique est dans le cadre d'un ingénieur logiciel. Toutefois, cette voie nécessite des compétences supplémentaires comme la gestion d'entreprise et l'administration.

Les rémunérations d'un ingénieur logiciel

Un ingénieur logiciel junior gagne 2500 à 2900 euros bruts mensuels. Effectivement, la rémunération varie en fonction des missions. En tout, ce professionnel sera payé 30 000 à 35 000 euros par an.

Après 2 à 3 ans d'expérience, l'ingénieur pourra demander une augmentation. C'est le délai classique, mais il existe des variantes en fonction des entreprises. Le revenu sera alors de 40 000 euros par an en moyenne. Le paiement net mensuel sera de 3000 euros bruts.

Les ingénieurs les plus expérimentés reçoivent une rémunération lucrative, avoisinant les 55 000 euros bruts par an. Cette somme équivaut à un salaire de 3600 euros net par mois.

Cependant, il n'existe pas de rémunérations fixes dans le domaine de l'ingénierie logiciel. Effectivement, toutes les tâches ne sont pas identiques. Les missions les plus difficiles garantissent alors un salaire profitable. Le niveau d'expérience entre aussi en jeu pour gagner une rémunération conséquente. Toutefois, une capacité de négociation sera de mise pour arriver à cet objectif.

Newsletter

Envie de ne louper aucun de nos articles ? Abonnez vous pour recevoir chaque semaine les meilleurs actualités avant tout le monde.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *