helsing intelligence artificielle

Intelligence artificielle : la société Helsing lève plus de 100 millions d’euros

Helsing, startup allemande d’intelligence artificielle, annonce avoir levé  plus de 100 millions d’euros lors de son tour de table de série A.

La société allemande Helsing, spécialisée dans l’intelligence artificielle pour la défense, a levé 102,5 millions d’euros pour fournir des services de traitement de l’information en temps réel. L’entreprise ambitionne par ailleurs d’étendre ses activités en France.

L’investissement comprend 100 millions d’euros de Prima Materia, la société d’investissement  fondée par Daniel Ek, cofondateur et PDG de Spotify.

Grâce à cette opération, Daniel Ek rejoint le conseil d’administration de la société, aux côtés des cofondateurs d’Helsing, Niklas Köhler, Torsten Reil et Gundbert Scherf.

Helsing : concilier intelligence artificielle et protection de la vie démocratique

Selon la startup allemande, ce financement servira principalement à développer la taille de son équipe actuelle, déjà composée de plus de 70 chercheurs en deep learning et ingénieurs informaticiens. Recrutements qui serviront à accélérer le développement de sa plateforme d’intelligence artificielle.

« L’investissement de Prima Materia, ainsi que le soutien de nos investisseurs existants, est un signal fort indiquant que le Royaume-Uni et l’Europe sont prêts à s’engager », a déclaré Torsten Reil.

« L’expérience de Daniel Ek, qui a construit l’une des plus grandes entreprises technologiques au monde, sera précieuse à mesure que nous faisons évoluer Helsing pour réaliser notre vision », s’est-il par ailleurs félicité.

Une vision qui a pour finalité d’aider « à protéger les sociétés libres au service des générations futures », selon Torsten Reil.

Les cofondateurs de Helsing sont convaincus que l’intelligence artificielle sera la composante clé pour assurer la sécurité et la défense des démocraties libérales.

Une IA pour transformer les données brutes en avantage informationnel

Helsing a par ailleurs affiché son ambition d’atteindre un leadership technologique mondial dans le traitement de l’information en temps réel.

Son cœur de métier : transformer les données sécuritaires non structurées en avantage informationnel. Cela, pour le bénéfice des gouvernements démocratiques qui constituent ses cibles prioritaires.

« Le domaine de l’information est devenu la clé du succès des missions de défense et de sécurité. Les démocraties luttent pour obtenir un avantage en matière d’information », a expliqué Gundbert Scherf, l’un des cofondateurs de Helsing.

« Alors que nous disposons de plus en plus de données et de connectivité, nous devons les traiter en temps réel pour qu’elles aient un sens. Il s’agit fondamentalement d’un problème technologique, que l’intelligence artificielle et les logiciels de pointe sont les mieux placés pour résoudre », a-t-il par ailleurs notifié.

Helsing affirme qu’elle privilégiera les collaborations avec les pays qui répondent aux normes démocratiques les plus élevées.

« Nous pensons que l’intelligence artificielle dans le domaine de la défense et de la sécurité doit être fondée à la fois sur les normes éthiques les plus élevées et sur un contrôle démocratique fort. Nous suivons une approche multidomestique, en fournissant à chaque pays un accès souverain et national à la technologie », a par ailleurs expliqué la société allemande.

Actuellement, Helsing est présente en Allemagne et au Royaume-Uni. Elle prévoit de s’installer en France d’ici le premier trimestre 2022.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest