Japon : Google peut-il défier les géants du cloud asiatique ?

Dernière nouvelle : Google a annoncé le lancement de son tout premier data center au Japon qui sera opérationnelle d’ici 2023. Selon la société, l’infrastructure sera située à Inzai City, Chiba.

Google s’immisce aussi au Japon en y installant un data center

Après Taiwan et Singapour, Google passe maintenant au Japon. En effet, bien qu’il s’agisse du troisième data center de Google en Asie, c’est son tout premier site au Japon. L’entreprise a en effet fait l’annonce officielle de son data center au Japon qui s’ouvrira d’ici 2023. D’après elle, cette nouvelle infrastructure se trouvera à Inzai City, Chiba. D’ailleurs, elle compte dans son fonds d’infrastructure de 730 millions de dollars qui se poursuivra jusqu’en 2024.

Quels avantages pour les habitants ?

Grâce à ce nouveau data center, apparemment, les habitants du Japon auront un accès plus rapide et plus fiable aux outils et services de Google. Mais à part cela, l’infrastructure soutiendra non seulement l’activité économique et les emplois, mais connectera également le Japon au reste de l’économie numérique mondiale.

pcloud black friday 2022

En fait, Google détient déjà de régions cloud à Tokyo et à Osaka. Ces dernières fournissent alors des services de stockage et d’infrastructure aux entreprises locales. Par ailleurs, la société collabore avec des fournisseurs d’installations de colocation comme Equinix. Alors, ces derniers se chargent d’alimenter les régions des clients Google Cloud. En plus, désormais, l’entreprise est en train de lever son propre data center. Elle pourra de ce fait répondre à tous ses propres services, incluant Youtube, Gmail et tout le reste.

Google : des projets fructueux pour le futur

Sundar Pichai, le PDG de Google a déclaré dans un article de blog que l’entreprise investira 730 millions de dollars dans les infrastructures locales du Japon jusqu’en 2024. Le directeur a même rencontré le Premier Ministre Fumio Kishida pour planifier « Japan Digitization Initiative » de Google. C’est un programme qui comprend des investissements dans les infrastructures, les formations numériques pour entreprises et particuliers. Les subventions Google.org pour différentes fondations font aussi partie de la liste.

En outre, Google a également annoncé le projet de câble sous-marin Topaz reliant le Canada et le Japon. D’après une étude d’Analysis Maison, cela pourrait entraîner un PIB supplémentaire de 303 milliards de dollars entre 2022 et 2026. Par ailleurs, cette annonce arrive justement quelques jours après l’annonce du déploiement de la première région cloud de Google en Afrique du Sud. Les projets ne s’arrêtent pas encore là. En effet, il y aussi les sites Cloud Interconnect à Nairobi (Kenya), Lagos (Nigéria) et Afrique du Sud (Capetown et Johannesburg). Aussi, la société a annoncé ses nouvelles régions cloud en Malaisie, en Thailandes et en Nouvelle-Zélande. Avec tous ces projets, Google a déclaré que sa division cloud avait enregistré un chiffre d’affaires de 6,3 milliards de dollars. C’est notamment ce qui figure dans ses résultats du deuxième trimestre 2022 et cela représente une croissance de 35 % en glissement annuel. Néanmoins, les pertes ont aussi touché 858 milliards de dollars avec un bond de 45 %.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest