Le Japon pulvérise le record du monde de vitesse de données

Les techniciens du Japon ont travaillé d’arrache-pied pour atteindre un nouveau record en vitesse de transmission de données. Avec une célérité dépassant la 5G, la connexion est propulsée.  

Une grande première au Japon : ils ont atteint les 125 000 gigaoctets par seconde !

Au Japon comme à travers le monde, la recherche pour améliorer la vitesse d’Internet ne s’arrête jamais . Ces dix dernières années, on a constaté de drastiques changements. Aux dernières nouvelles, la technologie 5G entre en scène pour introduire une nouvelle expérience de connexion. La 5G étant la cinquième génération de réseau sans fil haut débit. Elle est déjà considérée comme une étape ultime en vitesse, en accessibilité et en fiabilité. Cependant, au Japon, des chercheurs auraient déjà dépassé les capacités de la 5G. Une vitesse de donnés incroyable de 1,02 pétabit (PB) par seconde, c’est le record mondial atteint selon l’institut de recherche en réseau de l’institut national des NTIC. En d’autres termes, 125 000 gigaoctets (Go) par seconde sur une distance supérieure à 51,7 km.

Cette vitesse de transmission extraordinaire des données a pu se faire via des fibres optiques de 0,125 mm de diamètre. Ce record est sans aucun doute une nouvelle étape significative vers des liaisons optiques à très haut débit. Elles seront compatibles avec les structures de câblages pour adoption à court terme.

Partout, les internautes réquisitionnent le plus de confort en termes de connectivité, de transmission de données. Les entreprises et les professionnels qui travaillent au cœur et à travers Internet sont les plus exigeants en débit Internet. Toutes ces revendications ont poussé les travaux de recherche qui ont pu mener à des résultats tangibles. Les chercheurs travaillent aujourd’hui sur de nouvelles fenêtres de transmission spectrale. D’autre part, les fibres optiques qui exploitent la parallélisation dans l’espace sont en mouvement.

Une transmission démultipliée et accélérée grâce aux nouvelles fibres

L’amélioration au niveau des équipements suit également l’évolution technologique. Des fibres avancées de la même nature que les fibres monomodes standard en diamètre de gaine sont disponibles sur le marché. Ces nouveaux fils peuvent prendre en charge plusieurs chemins de propagation.

La transmission rapide se joue autour de ces fibres. Elles sont capables d’augmenter la charge de transmission tout en restant compatibles aux processus de production existants. « A ce rythme, les fibres pourraient booster la commercialisation à court terme de ces nouvelles technologies. »selon le porte-parole de NICT.

Ces chercheurs japonais avaient déjà détenu le dernier record mondial en transmission de données avec 1 pétabit par seconde. C’était il y a deux ans de cela.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest