plug triche echecs cheekmate

Jeu d’échecs : comment fabriquer un plug anal connecté, pour tricher comme un champion ?

Comme le champion de jeu d’échecs Hans Niemann, vous pouvez désormais créer votre propre plug connecté pour tricher pendant une partie. Découvrez le tutoriel proposé par l’entreprise de DIY électronique Adafruits.

Depuis plusieurs semaines, le monde du jeu d’échecs professionnel est en ébullition. Le grand champion Hans Niemann est accusé d’avoir triché lors d’une partie officielle.

Plus précisément, il aurait triché à l’aide d’un plug anal vibrant capable de communiquer avec le monde extérieur. C’est ce qui lui aurait permis de recevoir l’aide d’une ou plusieurs tierces personnes.

Un tel stratagème a de quoi surprendre. Toutefois, si vous souhaitez comprendre le fonctionnement du système, l’entreprise Adafruit propose de vous apprendre à fabriquer votre propre plug connecté : le « Cheekmate ».

Vous pourrez même l’utiliser lors de vos propres parties d’échecs. Toutefois, par préoccupation éthique et pour votre santé, la rédaction vous déconseille à la fois de tricher et d’insérer des objets dans votre corps.

Adafruit Industries propose un tutoriel complet

Basée à New York, Adafruit Industries conçoit, construit et vend des appareils électroniques open-source. Sa boutique en ligne est bien connue des bricoleurs aimant fabriquer leurs propres gadgets.

Cette entreprise partage aussi de nombreux tutoriels sur son site web. Le dernier en date vous propose de construire votre propre plug de triche, étape par étape.

Pour ce projet DIY, vous aurez besoin d’une bouteille de soda en plastique « preform » n’ayant pas encore été chauffée et étendue par le processus de moulage. Ce type de bouteille est totalement étanche et presque indestructible.

Vous devrez ensuite intégrer différents composants électroniques à la bouteille, dont un buzzer haptique, une batterie, une carte ESP32-S2 avec WiFi, et différents câbles.

Des messages textuels traduits en Morse

Le tutoriel inclut aussi tout le code requis pour que l’appareil puisse recevoir des messages textuels via le service cloud Adafruit IO, et les traduire en code Morse. Par la suite, les messages sont transmis à l’utilisateur par le biais de pulsations du buzzer haptique.

Afin de tester son appareil en vidéo, Adafruit n’a malheureusement pas trouvé de volontaire. Ce n’est pas plus mal, car la vidéo n’aurait jamais pu être autorisée sur YouTube. Le Cheekmate a donc été introduit dans une tranche de rôti de porc.

Depuis le début de la controverse sur Hans Niemann, plusieurs experts estiment que les signaux WiFi n’auraient jamais pu atteindre l’appareil électronique compte tenu de son emplacement.

Toutefois, le dispositif élaboré par Adafruits démontre que c’est possible. La seule difficulté est d’ajuster l’intensité des messages encodés, pour éviter que l’adversaire entende les vibrations et pour ne pas vous blesser…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest