cloud gaming esport jeu vidéo

Le jeu vidéo et l’eSport vont stimuler la croissance du Cloud selon AMD

Le jeu vidéo et l’eSport seront les principaux facteurs de croissance du Cloud Computing au cours des dix années à venir selon la CEO d’AMD. L’essor du Cloud Gaming, notamment, sera l’un des enjeux majeurs pour les acteurs du Cloud Computing dans les années à venir.

Dans le cadre de la Fortune Brainstorm Tech Conference d’Aspen, Colorado, Lisa Su, CEO du fabricant de cartes graphiques AMD, s’est exprimée sur le futur du Cloud Computing. Selon elle, la croissance du marché va se poursuivre au fil des dix prochaines années et sera notamment stimulée par le jeu vidéo grâce à l’essor de l’eSport et du Cloud Gaming.

Par exemple, les géants du Cloud comme Amazon, Microsoft et Google investissent tous massivement dans les outils Cloud destinés aux développeurs de jeux dans l’espoir que ces derniers utilisent leurs plateformes respectives. Le jeu vidéo est donc un nouveau champ de bataille pour les leaders du Cloud.

pcloud black friday 2022

Par ailleurs, le bruit court qu’Amazon et Microsoft envisagent tous deux de lancer des plateformes de Cloud Gaming. De même, Google prépare une console de jeux vidéo reposant entièrement sur le Cloud Gaming, dans le but de concurrencer les prochaines PlayStation et Xbox.

Le jeu vidéo et l’eSport vont devenir un nouveau champ de bataille pour les géants du Cloud

cloud leaders

Ainsi, parallèlement au stockage et aux différents services Cloud destinés aux entreprises, le divertissement vidéoludique pourrait rapidement devenir l’un des principaux enjeux du Cloud.

Parallèlement à la CEO d’AMD, le CEO de VWmare, Pal Gelsinger, s’est lui aussi exprimé durant la conférence au sujet des défis que représente le Cloud pour la cybersécurité. Selon lui, les chefs d’entreprise doivent désormais faire face à un déluge de produits de cybersécurité en provenance de divers vendeurs, et qu’il n’est pas toujours facile de choisir.

Ainsi, le CIO de l’une des cinq plus grandes banques du monde lui a expliqué que sa banque avait environ 250 vendeurs en cybersécurité. Par le passé, les banques avaient généralement cinq vendeurs pour protéger leurs Data Centers sur site.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest