Traquée par 7 AirTags : Quand la technologie devient l’arme des harceleurs

Un résident de la région de Philadelphie, Ibodullo Muhiddinov Numanovich, fait l'objet d'une inculpation pour harcèlement envers son ex-épouse. Selon les documents judiciaires, l'homme aurait disséminé sept traqueurs Bluetooth AirTags d' sur le véhicule de son ex-femme, désignée par ses initiales « S.K. ».

Méthode de traque

L'accusé aurait placé les AirTags à différents endroits stratégiques sur la voiture de la victime, notamment sous le pare-chocs avant, enroulé dans un masque médical près d'une roue, coincé dans le rétroviseur latéral et fixé sous la plaque d'immatriculation. Ces dispositifs lui permettaient de suivre en temps réel les déplacements de son ex-conjointe.

Outre cette traque électronique, Numanovich est également accusé d'avoir harcelé et intimidé physiquement et verbalement la plaignante. Il lui aurait proféré des menaces et insultes, aussi bien de vive voix que par messages vocaux. Les enquêteurs affirment aussi avoir découvert sur son téléphone environ 140 photos et vidéos à caractère sexuel explicite de la victime, vraisemblablement dans un but d'extorsion.

Soupçons de trafic d'êtres humains

Selon les procureurs, des éléments laissent penser que S.K. aurait pu être amenée aux États-Unis par un réseau de trafic d'êtres humains basé en Russie, auquel l'accusé serait possiblement lié.

Lors d'une perquisition au domicile de M. Numanovich, les agents ont en effet trouvé des contenus compromettants dans son téléphone, ainsi que des traces de transferts financiers de plus de 4 millions de dollars sur la période 2022-2023.

Pour une meilleure protection des victimes

Face à cette nouvelle forme d'abus technologique, Apple et et Apple ont récemment annoncé le développement d'un système permettant d'alerter les utilisateurs en cas de tentative de traçage non sollicitée. Une initiative bienvenue, mais qui ne résout pas entièrement la problématique.

Si les progrès technologiques constituent un pas dans la bonne direction, les experts soulignent la nécessité d'aller plus loin pour prévenir efficacement ces dérives. Au-delà des outils techniques, un renforcement du cadre légal et une meilleure sensibilisation du public sont indispensables.

Car derrière ces usages malveillants se cachent souvent des situations d'abus conjugal ou familial aux conséquences dévastatrices pour les victimes. Seule une approche globale, associant avancées numériques et actions de terrain, permettra de garantir une réelle protection contre ces nouvelles formes de harcèlement.

Restez à la pointe de l'information avec LEBIGDATA.FR !

Abonnez-vous à notre chaîne YouTube et rejoignez-nous sur Google Actualités pour garder une longueur d'avance.

Newsletter

Envie de ne louper aucun de nos articles ? Abonnez vous pour recevoir chaque semaine les meilleurs actualités avant tout le monde.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *