apple airtag

Apple AirTags et vie privée : comment la Pomme compte vous protéger des stalkers ?

Les Apple AirTags permettent de localiser n’importe quel objet à partir d’un smartphone. Mais comment empêcher les  » stalkers  » de détourner cette technologie ? Voici comment la Pomme compte protéger votre vie privée…

Lors de son keynote du 20 avril 2021, Apple a présenté son nouveau gadget : le AirTag. Ce petit badge s’accroche à n’importe quel objet, et permet ensuite de le retrouver à partir de son iPhone.

Cette fonctionnalité existait déjà pour retrouver son téléphone avec  » Localiser mon iPhone « , mais elle s’étend désormais à tous les objets. Le système de géolocalisation repose d’ailleurs sur un vaste réseau regroupant tous les iPhone dont le Bluetooth est activé.

Les téléphones sont interconnectés, pour permettre de localiser les AirTags avec précision. A partir d’une interface spéciale, l’utilisateur reçoit des indications visuelles, sonores et haptiques pour retrouver ses objets égarés.

Il n’y a aucun doute sur l’utilité de cette innovation, et sur son aspect très pratique. Les AirTags vont changer la vie de nombreuses personnes qui perdent fréquemment leurs affaires au quotidien, tels que leurs clés ou leurs portefeuilles.

Toutefois, ce nouvel accessoire soulève des questions de confidentialité. À l’heure où beaucoup s’inquiètent de voir les géants de la tech s’immiscer dans nos vies privées, la présentation des AirTags peut surprendre…

Outre la crainte d’être constamment surveillé par Apple, on peut facilement imaginer d’autres risques de détournement de cette technologie en apparence inoffensive.

Un agresseur pourrait par exemple glisser un AirTag dans un sac à main pour pister une femme. De même, une personne jalouse ou possessive sera tentée de dissimuler l’un de ces badges dans le véhicule de son compagnon ou de sa compagne…

Apple AirTags : les fonctionnalités de sécurité sont-elles suffisantes ?

Fort heureusement, Apple promet des mesures pour éviter de telles dérives. La Pomme garantit la confidentialité et la sécurité pour les utilisateurs du réseau.

Selon Apple, “ le AirTag est conçu dès le départ pour conserver les données de localisation privées et sécurisées. Aucune donnée et aucun historique de géolocalisation ne sera physiquement stocké dans le AirTag. La communication avec le réseau  » Localiser mon  » est chiffrée de bout en bout pour que seul le propriétaire du gadget ait accès à ses données de localisation. Même Apple ne connaîtra pas l’identité ou la localisation d’un appareil ayant aidé à le trouver ”.

Une sécurité est aussi implémentée pour empêcher les  » stalkers «  d’utiliser cette technologie à des fins malveillantes. Si un AirTag semble vous suivre partout, votre smartphone pourra détecter ce comportement suspect.

Les appareils iOS peuvent détecter si un AirTag n’est pas auprès de son propriétaire. Les identificateurs de signaux Bluetooth tournent fréquemment pour empêcher le tracking indésirable.

Même les utilisateurs de smartphones Android ou d’anciens iPhone ne faisant pas partie du réseau Find My Network bénéficieront de barrières de sécurité. Après un certain temps loin de son propriétaire, un AirTag émettra un son pour attirer l’attention. De même, si un utilisateur détecte un AirTag inconnu, il peut désactiver avec n’importe quel appareil compatible NFC.

On peut espérer de tout coeur que ces différentes fonctionnalités suffisent à assurer la confidentialité des AirTags. Si par malheur un hacker parvenait à déjouer cette sécurité, les conséquences pourraient être plus dramatiques que toutes les fuites de données survenues jusqu’à présent…

Pin It on Pinterest