cloud convient entreprise

Le cloud computing : un élément propice aux investissements en data centers

377 milliards de dollars, telle est la somme que devraient atteindre les investissements mondiaux en data centers en 2026. La majorité provient des cloud à grande échelle.

AWS, Microsoft Azure et Google Cloud rassemblent près de la moitié des investissements futurs

Le groupe Dell’Oro a publié « Data Center IT Capex 5-Year Forecast Report. ». Les analyses statistiques prévoient que les trois grandes boîtes AWS, Microsoft Azure et Google Cloud accapareront plus de la moitié de cette somme.

Ces investissements prévus par Dell’Oro importent particulièrement pour les entreprises commerciales de serveurs, de racks, d’équipements de sécurité et de câblage. D’autre part, plusieurs autres entreprises y trouvent leur compte. On pense aux acteurs de location de biens immobiliers, aux fournisseurs de chauffage et de refroidissement, etc.

Les autres fournisseurs de data centers ne sont pas exclus de ces opportunités futures. Selon Dell’Oro, les principaux leviers d’investissements des data centers se baseront sur les nouvelles plateformes de CPU de serveur et de calcul accéléré. De nouveaux processeurs uniques avanceront le travail sur l’IA et l’analyse de données.

Selon Baron Fung, directeur de recherche chez Dell’Oro : «Le data center du futur poursuit son évolution. D’innovantes architectures de calcul accéléré amélioreront les applications d’IA. Ce qui signifie automatisme, intelligence et expérience encore plus immersive pour les clients. »

Malgré ces prévisions, les hyperscalers doivent affronter les mêmes embûches que les autres entreprises. En effet, les impacts de la crise sanitaire se font encore ressentir. Et vient s’ajouter à cela l’actuel conflit Ukraine-Russie qui perturbe la situation géopolitique.   

«Entre les problèmes liés à la chaîne d’approvisionnement, l’inflation planétaire, et les affects de l’économie mondiale, l’incertitude règne sur le marché des data centers à court terme. »

plus grands data centers

Trois facteurs qui soutiennent les prévisions positives de Dell’Oro

Sur le long terme, les prévisions de Dell’Oro restent positives. Et cela pour 3 raisons particulières. D’abord, la constante transformation numérique des entreprises qui reste un atout pour l’adoption du cloud computing. Ensuite, l’augmentation des charges de travail du cloud hybride. Les entreprises misent sur la stratégie hybride pour optimiser le stockage à l’intérieur et en dehors de leurs infrastructures. Enfin, l’informatique de périphérie qui s’étend actuellement tiendra 8% des investissements en data centers d’ici 3 ans. Cette dernière joue sur l’atténuation des temps de latence et de traitement des données. Des améliorations qui fluidifient la charge de travail et permettent la mise à jour automatique des informations au sein des organisations.

Les data centers attirent l’attention, le cloud computing en apogée

L’investissement sur les data centers a connu une hausse depuis déjà le deuxième semestre 2022. Selon Synergy Research, 24 milliards de dollars y ont été déversés. Prochainement, le cloud computing franchira bientôt une étape cruciale : une allocation de 18,3 milliards de dollars pour des infrastructures cloud et d’hébergement. Synergy Research s’accorde avec la vision de Dell’Oro. En effet, les data centers perçoivent une croissante demande liée au cloud computing et à l’incessante transformation numérique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest