Les data centers en Irlande pourraient se servir de générateurs de secours cet hiver

La CRU irlandaise a fait une proposition aux entreprises dont la consommation en énergie est supérieure dernièrement. Selon cet organisme, ces derniers devraient utiliser les groupes électrogènes en guise de solution de secours notamment s’ils font face à des difficultés de réseau.

Les craintes sur les pannes d’électricité se poursuivent en Irlande

Le comité Oireachtas a reçu une proposition de la part de la Commission irlandaise de réglementation des services publics ou CRU. Celle-ci concerne l’écologie, mais aussi les actions climatiques y afférentes suite aux on-dit comme quoi, il y aurait des risques potentiels de coupure d’électricité sur le réseau de l’opérateur EirGrid. Ainsi, la CRU a mis en avant l’état d’urgence de « faire appel à l’importante génération de secours des gros consommateurs d’énergie en période de stress du système ».

Brian Leddin, député du Comité Cathaoirleach a même souligné l’existence de ces doutes concernant la mise en sécurité du système énergétique en Irlande. Selon lui, la situation n’est plus très stable depuis le problème entre la Russie et l’Ukraine. Néanmoins, la crainte porte surtout sur « les restrictions d’approvisionnement » ainsi que la survenue d’éventuelles coupures d’électricité pour l’hiver prochain. Une collaboration entre le CRU, le gouvernement capital ainsi que tous les acteurs du secteur de l’énergie devient donc capitale. C’est le moins que l’on puisse faire si l’on veut « garantir la disponibilité d’un approvisionnement énergétique sûr pendant les mois d’hiver et au-delà ».

Data centers en Irlande : Quand les défis de sécurité entrent en jeu

Au stress résultant de la guerre russo-ukrainienne vient s’ajouter une liste de défis de sécurité. Cette dernière concerne l’approvisionnement en électricité dans le pays. Le ministère de l’Environnement, du Climat et des Communications semble du même avis, d’après un communiqué de presse. Celui-ci se prononce même sur la source de ces inquiétudes. Ces tourments résulteraient effectivement d’une non-livraison de la capacité précédemment contractée. A cette première explication s’ajoute l’accroissement perpétuelle du besoin en électricité ou encore le manque de fiabilité que témoigne une poignée de data centers existants.

Toutes ces pressions ont permis de dégager un chiffre estimatif sur la réelle consommation énergétique des data centers dans le pays. D’après EirGrid, toute l’industrie de data centers aurait exploité 17 % de l’énergie utilisée dans toute l’Irlande, et ce, depuis 2021. Ces mêmes chiffres sont estimés à 28 % en 2030.

Ce sont ces résultats qui ont poussé EirGrid à émettre des alertes oranges. Il y aurait donc bel et bien un risque de panne d’électricité temporaire dans un futur proche. Rappelons que le mois d’août, il y en a déjà eu deux en Irlande. D’ailleurs, la réduction des marges entre l’offre et la demande en dessous des niveaux optimaux n’est pas le résultat du hasard. Cela fait suite à la diminution récente des importations en énergies électriques et éoliennes, mais surtout à la mise hors service de plusieurs centrales électriques. L’Irlande compte, à présent, un total de huit avertissements de ce genre.

Quant au réseau, celui-ci a annoncé que sa capacité d’accueil en installations est restreinte et a imposé un moratoire de facto. Ce dernier concernera donc toute nouvelle connexion au réseau de data centers à Dublin. Cela a interrompu de nombreux projets, dont les plans d’Interxion et de Digital Realty.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest