IA médecine

L’IA vient de découvrir 1 MILLION d’antibiotiques ! L’étude qui va changer la médecine ?

Utiliser l'IA pour faire avancer la médecine. Ce concept était assez flou pour certains scientifiques. Mais la technologie est en train d'affirmer sa position actuellement. La preuve : des chercheurs ont réussi à identifier plusieurs antibiotiques, grâce au Machine Learning.

La découverte des antibiotiques a amélioré la qualité des soins. Toutefois, cette approche a quelques inconvénients. Si le patient résiste aux antibiotiques, il faut trouver des alternatives efficaces pour le traiter. L'IA pourrait alors être la clé pour résoudre ce problème en médecine. En effet, cette technologie est capable d'identifier de nouvelles molécules plus efficaces contre les agents pathogènes.

Plus d'un million d'antibiotiques découverts par l'IA

« LIA nous permet de trier rapidement de grandes quantités de données microbiennes accélérant ainsi la découverte de nouveaux antibiotiques potentiels et marquant une avancée significative dans la lutte contre la résistance aux antibiotiques », explique le Professeur César de la Fuente, Université de Pennsylvanie. L'étude est actuellement en ligne et attend les critiques des spécialistes du milieu.

Selon cette recherche, l'algorithme de Machine Learning va analyser une base de données massive concernant la diversité microbienne sur Terre. L'objectif était de trouver les molécules cachées dans ces informations. Seule l'IA pouvait accomplir une telle prouesse. En effet, un être humain aura du mal à se focaliser sur plusieurs types de renseignements en si peu de temps.

Une découverte qui arrive au bon moment

La résistance aux antibiotiques a provoqué le décès de plus de 1,2 million de personnes. Selon les études de l'OMS, cette statistique pourrait atteindre la barre des 10 millions par an en 2050. Pour éviter cette catastrophe, les scientifiques devaient réagir.

Le Professeur César de la Fuente et son équipe ont utilisé l'IA pour innover la médecine. Et ils ont peut-être réussi le coup. 79 % des molécules découvertes sont efficaces sur plusieurs espèces de bactéries. Le reste nécessite un ajustement avant d'être utilisé en médecine.

Cependant, on attend encore les essais cliniques avant d'en tirer une conclusion. L'équipe de chercheur doit alors obtenir le feu vert des comités éthiques, et aussi de l'OMS. Elle pourra ensuite tester ces antibiotiques sur les pathologies concernées.

L'IA et la médecine : le début d'une collaboration à long terme

L'équipe du Professeur César de la Fuente n'est pas la première à utiliser l'IA en médecine. Des spécialistes de Google DeepMind ont déjà essayé cette approche. Leurs études concernaient surtout les protéines, les molécules, et les ions. Ils envisagent surtout de trouver un traitement contre le cancer avec cette expérience.

Mais l'utilisation de l'IA ne devrait pas freiner les autres méthodes de recherche. Selon Lisa Messeri, anthropologue des technologies de l'Université de Yale, a affirmé que le Machine Learning doit être exploitée en cas de nécessité. Il ne faut pas négliger les autres approches afin de trouver les meilleurs résultats possibles.

L'IA a fait ses preuves en médecine. Mais est-ce qu'elle va remplacer les spécialistes de ce secteur ? Pour moi, elle restera toujours un outil, comme dans le cas de la recherche du Professeur de la Fuente. N'hésitez pas à donner votre avis en commentaire. 

Restez à la pointe de l'information avec LEBIGDATA.FR !

Abonnez-vous à notre chaîne YouTube et rejoignez-nous sur Google Actualités pour garder une longueur d'avance.

Newsletter

Envie de ne louper aucun de nos articles ? Abonnez vous pour recevoir chaque semaine les meilleurs actualités avant tout le monde.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *