linky eau chaude enedis

Compteur Linky : Enedis va-t-il vous couper l’eau chaude en journée ?

Suite à la publication d’un arrêté au Journal officiel, le bruit court qu’Enedis pourra couper le chauffe-eau électrique des Français équipés d’un compteur Linky pendant la journée. Découvrez ce que dit réellement le texte, et quels sont les foyers concernés…

En 2016, afin de répondre aux exigences de l’UE pour le développement durable, Enedis lançait le compteur communiquant Linky. Désormais installé dans 8 foyers français sur 10, ce dispositif continue néanmoins de susciter la controverse.

Outre un risque de surveillance et d’atteinte à la vie privée, les détracteurs de Linky l’accusent depuis longtemps de donner à Enedis le pouvoir de dicter aux Français comment se chauffer ou s’éclairer. Six ans plus tard, une actualité pourrait bien leur donner raison…

Depuis sa publication au Journal officiel le 27 septembre 2022, un arrêté sème la panique sur internet. De nombreux Français craignent des « coupures d’électricité quotidiennes entre 11h et 15h30 », dans un contexte de crise énergétique.

Le texte n’est pas très clair, et les interprétations varient. Beaucoup redoutent que le gouvernement interdise l’utilisation de l’électricité pendant l’après-midi, afin de réduire massivement la consommation d’énergie.

Rassurez-vous : la réalité est plus nuancée, même si elle confirme que le compteur Linky confère davantage de contrôle au gouvernement et à Enedis. Découvrez tout ce que vous devez savoir sur cet arrêté et ses conséquences pour les Français.

Que dit l’arrêté du 22 septembre 2022 ?

Selon l’arrêté du 22 septembre 2022, les « gestionnaires de réseaux publics de distribution d’électricité » seront autorisés à « désactiver la fermeture du contact pilotable » entre « 11h et 15h30 ».

Le texte précise aussi que la durée de cette « désactivation quotidienne » sera limitée dans le temps. Elle « ne peut être supérieure à deux heures » et doit impérativement commencer avant 14 heures.

En outre, l’article 2 de l’arrêté précise que cette désactivation doit être effective « au plus tôt le 1er octobre et au plus tard le 1er novembre 2022 ». Elle doit également prendre fin « au plus tôt au 15 avril 2023 et au plus tard au 15 mai 2023 ».

Dernière précision : « dès qu’ils en ont connaissance, les fournisseurs d’électricité mettent à disposition des clients concernés les informations mentionnées à l’article 3 ». Il s’agit de la date de la désactivation et de la plage horaire.

Cette mise à disposition des informations devra être effectuée « sans que le délai de préavis ne puisse être inférieur à une semaine avant la désactivation effective ».

Comment l’interpréter ?

Pour faire simple, le texte autorise le gestionnaire public du réseau de distribution d’électricité, Enedis, à désactiver l’enclenchement automatique d’équipements pendant les heures creuses du midi. Ceci concerne principalement les chauffe-eau.

Si l’enclenchement automatique est désactivé, la période de chauffe sera décalée des heures creuses du midi aux heures creuses de la nuit. Enedis a éclairci ce point auprès de la chaîne de télévision TF1.

Cette désactivation pourra survenir pendant un maximum de deux heures entre 12h et 14h. Les clients seront obligatoirement prévenus au moins une semaine à l’avance.

Quel est le but de cette mesure ?

Alors quel est le but de cette mesure ? Il s’agit tout simplement de limiter le risque de coupures d’électricité pendant le pic de consommation du midi. Selon Enedis, cet arrêté va permettre d’économiser 2,5 GW à 12h30 et 1GW à 13h.

Pour rappel, le mécanisme heures pleines / heures creuses existe depuis les années 1970 et permet de réduire sa facture d’électricité en faisant fonctionner certains appareils via le compteur électrique aux heures où la demande sur le réseau électrique est faible : les heures creuses.

Ce pilotage en différé par le compteur électrique est effectué grâce à un signal par impulsion électrique, déclenchant dans un sens ou dans l’autre le télérupteur sur lequel l’appareil est branché.

Le chauffe-eau compte parmi les appareils électriques pilotables, puisqu’il fonctionne par accumulation. Cela signifie que l’eau est chauffée puis stockée à température dans le ballon, et peut donc être consommée ultérieurement.

Parmi les autres appareils pilotables, on peut citer les radiateurs électriques à inertie ou accumulation, ou encore le lave-linge, le sèche-linge et le lave-vaisselle. Il est possible de programmer ces équipements pour qu’ils fonctionnent aux heures creuses.

Toutefois, dans beaucoup de contrats, la période d’heures creuses a lieu pendant la nuit et en milieu de journée. Le but de la mesure dictée à Enedis par le gouvernement vise à supprimer le régime d’heures creuses entre midi et 14 heures.

Pour cause, cette plage d’heures creuses méridiennes n’est plus pertinente aujourd’hui. Les habitudes de consommation ont changé, et la pause du midi peut être au contraire un moment de tension sur le réseau électrique.

Qui sont les Français concernés ?

Cet arrêté ne concerne pas l’intégralité des Français. Seuls les foyers disposant d’un « dispositif de comptage » et « ayant souscrit une offre de fourniture assurant une gestion quotidienne du contact pilotable » seront affectés.

En d’autres termes, la mesure ne s’applique qu’aux clients ayant choisi un contrat heures creuses – heures pleines, d’une puissance inférieure ou égale à 36 kilovoltampères, et disposant du compteur Linky.

Parmi ces abonnés, seuls les 40% bénéficiant de tarifs préférentiels entre 12h et 17h et 20h et 8h seront impactés. Mais combien de Français représente ce pourcentage ? Le nombre diverge selon les sources : 5 millions de ménages d’après le gouvernement, relayé par l’UFC Que-choisir, et 4,3 millions selon Enedis, relayé par TF1.

Pour toutes ces personnes, l’enclenchement automatique du chauffe-eau pourra être désactivé entre 12h et 14h pour être décalé aux heures creuses de la nuit. La mesure s’appliquera à partir du 15 octobre et jusqu’au 15 avril.

Manque d’eau chaude, facture salée… quelles conséquences et comment limiter l’impact ?

Afin de limiter l’impact de cet arrêté, l’UFC Que-choisir recommande de programmer son chauffe-eau électrique pour qu’il fonctionne sur les heures creuses de la nuit et celles de l’après-midi après 14h.

Quoi qu’il en soit, l’association de défense des consommateurs se veut rassurante et estime que « hormis de gros besoins d’eau chaude au milieu de la journée, la mesure pourrait passer inaperçue ». Les foyers concernés ne devraient donc a priori pas manquer d’eau chaude…

Cette décision ne va pas non plus augmenter la facture d’électricité des ménages. Pour cause, Linky permet de préserver le tarif heures creuses même si le lancement du chauffe-eau est décalé. Il ne sera pas considéré comme fonctionnant en heure pleine.

Enfin, précisons que rien n’est obligatoire. Vous pouvez à tout moment modifier votre contrat pour ne plus être soumis au régime heures pleines/heures creuses. Il reste également possible de lancer son chauffe-eau en marche forcée depuis le tableau électrique.

Faites-vous partie des Français visés par cet arrêté ? Quelle est votre réaction ? Regrettez-vous d’avoir installé le compteur Linky ? Exprimez-vous en commentaire !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest