Accueil > Intelligence artificielle > L’intelligence artificielle utilisée pour la cybersécurité : amie ou ennemie ?
écran avec curseur de souris et mot security

L’intelligence artificielle utilisée pour la cybersécurité : amie ou ennemie ?

L’intelligence artificielle est l’une des solutions les plus employées pour la cybersécurité. Toutefois, celle-ci est également considérée par les pirates comme un « outil immanquable » pour maximiser le nombre de leurs victimes. Faut-il se méfier de cette technologie ? A l’instar des VPN ou d’autres logiciels de cryptage, quels moyens sont efficaces pour sécuriser une connexion internet ? Nous développerons ces sujets depuis cet article complet.

Qu’est-ce que l’intelligence artificielle ?

Une technologie largement employée

D’après une définition proposée par Wikipédia, L’intelligence artificielle est un ensemble de théories et techniques employées pour simuler les raisonnements humains. De nos jours, de nombreux systèmes intègrent cette technologie pour offrir de multiples fonctionnalités pertinentes et séduisantes. 

La génération automatique de textes, la reconnaissance vocale, l’identification biométrique et la personnalisation intelligente des paramètres d’un logiciel sont des exemples relatifs à l’I.A. Pour en savoir plus à ce sujet, n’hésitez pas à consulter cet article proposé par le site Forbes.fr.

Des investissements conséquents

L’intelligence artificielle suscite un intérêt particulier auprès des plus grandes sociétés multinationales. La firme Google ou encore Facebook investissent ainsi chaque année plusieurs millions de dollars pour perfectionner leurs services. L’entreprise coréenne Samsung participe également à ces recherches technologiques. Cet article publié sur le site Capital.fr affirme que 22 milliards de dollars seront investis par l’entreprise asiatique d’ici 2020. Bref, l’I.A. deviendra inévitablement une technologie indispensable lors des prochaines décennies. 

L’I.A. au service de la cybersécurité

Quand le hacking devient une préoccupation majeure

Depuis quelques années, la cybersécurité est devenue un sujet préoccupant. En effet, l’évolution de la digitalisation multiplie chaque année le nombre de tentatives de hacking. Qu’il s’agisse de sécuriser une connexion Internet depuis un ordinateur ou un objet connecté, les situations de piratage inquiètent toujours plus les internautes.

Une technologie prometteuse

Bien que cela puisse surprendre certains internautes, l’intelligence artificielle est une technologie pertinente pour maximiser la cybersécurité. Effectivement, l’I.A. apporte une fonctionnalité unique : l’apprentissage automatique. Celle-ci peut être employée pour définir le comportement d’un utilisateur afin de distinguer d’éventuelles interactions malveillantes.

main robot tendue

L’intelligence artificielle : amie ou ennemie ?

L’apprentissage automatique et ses problématiques

Si l’apprentissage automatique offre des avantages considérables, cette technique inclut également des inconvénients notables

En mars 2016, un chatbox de Microsoft fut volontairement saboté par plusieurs internautes. Conçu pour répondre automatiquement à des questions diverses, l’utilisation stratégique d’une syntaxe a impacté l’algorithme du robot de discussion. Quelques heures plus tard, l’attitude néo-nazie du chatbox a résulté à sa désactivation. Depuis, l’apprentissage automatique soulève des problématiques majeures.

Une « arme » à double tranchant

Malgré ses imperfections, l’I.A. semble être une solution radicale pour limiter les tentatives de hacking. Pourtant, cette technologie prometteuse évoque une interrogative inquiétante : est-il possible que l’intelligence artificielle soit également utilisée par les pirates ? La réponse est oui.

Un hacker peut, par exemple, utiliser certaines techniques de l’intelligence artificielle pour réduire l’identification de malwares en modifiant périodiquement son codage. De nombreuses attaques malveillantes sont ainsi personnalisées ; cette méthode accentue considérablement les risques de piratage. 

De même, l’I.A. réduit les efforts nécessaires pour concevoir et partager des spywares. La « propagation simplifiée » de ces programmes est sans appel : les ransomwares, le vol de données ou encore l’usurpation d’identité inquiètent toujours plus les internautes. Néanmoins, plusieurs solutions sont accessibles pour limiter ces risques. 

Comment sécuriser votre connexion internet ?

Installer un antivirus

Chaque système d’exploitation (Windows, iOS, Android…) dispose d’outils pertinents pour sécuriser un appareil connecté. Cependant, ces programmes intégrés ne sont pas suffisants pour jouir d’une protection optimale. L’installation d’un antivirus complémentaire est donc préconisée. Proposés par divers services (Avast, BitDefender…), ces programmes sont capables de filtrer et détecter la majorité des malwares ou spywares. 

Il est essentiel de rappeler qu’un antivirus gratuit sera limité et ne pourra vous garantir une protection satisfaisante. Libre à vous de consulter les offres disponibles et d’orienter votre choix en fonction de vos préférences et votre budget.  

Choisir un gestionnaire de mots de passe

La popularité des gestionnaires de mots de passe est désormais indiscutable. Disponibles sur le web ou via un store d’applications, ces programmes offrent des fonctionnalités redoutables pour booster la sécurité de vos comptes en ligne. 

Brièvement, un gestionnaire de mots de passe permet de sélectionner automatiquement des passwords complexes afin de renforcer la protection de vos données. La mémorisation de ces identifiants simplifie chaque connexion à un service en ligne. Sécurisés et souvent gratuits, les « passwords managers » méritent amplement votre intérêt. 

Chiffrer vos données grâce à un logiciel de cryptage

Disponibles sur PC, Mac, Android et iOS, les logiciels de cryptage sont idéals pour chiffrer vos données stockées en ligne ou sur un équipement physique. L’installation de ce type de programmes permet de lutter efficacement contre le vol de données et d’autres attaques de hackers (dont les ransomwares). 

Certes, les dernières versions d’Android et iOS proposent initialement le chiffrage d’informations. Toutefois, le téléchargement d’une solution complémentaire ne pourra que renforcer votre sécurité. Une nouvelle fois, les programmes payants se distinguent par des performances accrues face à d’autres softs gratuits.  

langage programmation

Utiliser un VPN

Enfin, si vous souhaitez profiter d’une protection optimale depuis chacun de vos appareils connectés, l’utilisation d’un VPN pourra vous satisfaire. 

Très appréciés par les internautes, les réseaux privés virtuels sont proposés par des fournisseurs spécifiques. Ceux-ci intègrent 3 fonctionnalités séduisantes :

  • La connexion via un réseau intermédiaire (géolocalisé en fonction des préférences) afin de supprimer la localisation initiale d’un internaute
  • L’application d’un protocole de cryptage
  • L’utilisation d’un système DNS où le masquage de votre adresse IP peut réduire drastiquement votre vulnérabilité face aux hackers

De nouveau, les VPN gratuits sont déconseillés. En effet, ces offres imposent une limitation significative de la bande passante ainsi qu’une conservation du registre de navigation. Privilégier les réseaux privés virtuels payants est donc essentiel pour profiter d’un service performant. 

Pour conclure

Si l’intelligence artificielle permet d’analyser le comportement d’un internaute afin de maximiser sa sécurité, cette technologie participe également au développement de la cybercriminalité. Les solutions présentées dans cet article vous permettront de booster votre protection sur le web.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend