Accueil > Analytics > MasterCard aurait vendu en secret des données bancaires à Google
mastercard google partenariat

MasterCard aurait vendu en secret des données bancaires à Google

Selon Bloomberg, Google aurait acheté pour plusieurs millions de dollars les données bancaires des internautes auprès de MasterCard. Un atout essentiel pour mettre en place un puissant outil d’Ad marketing.

Si dans l’Union européenne Google a revu sa stratégie publicitaire au regard du RGPD, ce n’est pas le cas aux États-Unis. Selon Bloomberg, Google et MasterCard, le service de gestion de cartes bancaires aurait passé un partenariat secret l’année dernière. Après quatre ans de négociations, les deux entreprises ont trouvé un accord pour savoir si les habitudes d’achat hors ligne sont influencées par les publicités en ligne.

MasterCard aurait empoché plusieurs millions de dollars

Selon Bloomberg et The Verge, Google et MasterCard n’ont pas publiquement annoncé ce partenariat. Aucune de ces sociétés n’a fait savoir à ses clients que leurs achats effectués dans des magasins physiques sont suivis et enregistrés au sein d’un historique et mis en relation avec les publicités qu’ils ont pu voir en ligne.

Google aurait ainsi acheté pour plusieurs millions de dollars d’informations bancaires.  Sans confirmer l’existence d’un tel accord concernant des ventes de données bancaires MasterCard, les deux entreprises ont affirmé à The Verge qu’ils anonymisent les informations personnelles de leurs clients.

Ce partenariat aurait permis de mettre au point un outil puissant. Nommé Store Sales Measurement, celui-ci a été mis en place l’année dernière.

Cliquez ici pour un accompagnement sur le RGPD

D’autres instituts bancaires ont potentiellement vendu leurs données à Google

Dans son article, Bloomberg, décris le processus d’analyse de ces données bancaires. L’internaute connecté à son compte Google qui navigue sur le web depuis son ordinateur, sa tablette ou son smartphone clique sur une publicité en ligne. S’il a acheté le produit en ligne ou en magasin, la campagne publicitaire est considérée comme performante.

L’outil en question aurait enregistré 70 % des transactions en provenance de cartes de crédit et de débit américaines. D’autres acteurs bancaires auraient donc participé à la mise en place de ce programme. De leur côté, Google et MasterCard affirment avoir renforcé leurs protocoles de sécurité afin que les données bancaires ne fuitent pas et que les employés des deux firmes n’y aient pas accès.

Interrogé par Bloomberg, Google affirme tester cet outil auprès de partenaires marketing triés sur le volet. Les internautes américains peuvent empêcher ce suivi intrusif en désactivant l’onglet “Web and App Activity” activé par défaut. Seulement cette catégorie n’a rien de spécifique. Cela désactive également l’identification des coordonnées GPS souvent pratique quand on utilise Google Map.

Cliquez ici pour un accompagnement sur le RGPD

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend