metavers mckinsey

Métavers : McKinsey prédit un marché à 5 billions $ d’ici 2030

D’ici 2030, le marché du métavers pourrait atteindre une valeur de 5 billions de dollars. C’est ce que révèle un vaste rapport du cabinet de conseil McKinsey, prédisant également les activités les plus lucratives au sein du monde virtuel…

Certains voient le métavers comme une technologie révolutionnaire, comme la prochaine étape dans l’évolution d’internet. Les plus fanatiques y voient un nouveau monde où l’humain pourra laisser libre cours à son imagination.

Pour d’autres, il ne s’agit au contraire que d’un « buzzword » surexploité par les agences de marketing. D’un effet de mode, d’une nouveauté inutile et vouée à disparaître aussi vite qu’elle est apparue…

Toutefois, quoi que l’on pense de l’intérêt du métavers, cette innovation pourrait générer un immense marché. C’est tout du moins ce que prédisent les analystes de McKinsey & Company.

Selon un nouveau rapport du cabinet de conseil international, qui gère la campagne de vaccination Covid en France, les dépenses dans le métavers pourraient atteindre 5 billions de dollars d’ici 2030.

Ce rapport de 77 pages, publié le 15 juin 2022, est intitulé « Value Creation in the Metaverse » (la création de valeur dans le métavers). Les experts de McKinsey ont analysé les tendances d’adoption actuelles, et se sont appuyés sur deux autres études mondiales.

La première étude assemble les données de plus de 3104 consommateurs dans 11 pays, la seconde est basée sur un sondage mené auprès des cadres de 448 entreprises de 15 industries dans 10 pays différents.

McKinsey révèle les cinq activités les plus rentables du Métavers

À partir de ces données, les analystes de McKinsey ont tenté de prédire les futurs comportements de consommation dans le métavers. Selon eux, les cinq activités principales seront le jeu vidéo, la socialisation, le sport, le commerce et la formation à distance.

L’étude met en lumière plusieurs phénomènes intéressants. On apprend par exemple que 60% des consommateurs préfèrent au moins une activité dans le monde virtuel que dans la réalité.

En outre, 79% des consommateurs déjà actifs dans le métavers ont effectué au moins un achat. Il semble donc que le monde virtuel soit propice à la consommation

Toujours selon McKinsey, le e-commerce sera la source principale de revenus dans le métavers. Elle pourrait générer à elle seule entre 2 et 2,6 billions en 2030. La publicité virtuelle sera également un filon juteux, qui pourrait rapporter entre 144 et 206 milliards de dollars.

Déjà 120 milliards $ investis dans le métavers en 2022

Le rapport souligne aussi que depuis le début de l’année 2022, plus de 120 milliards de dollars ont été investis dans les infrastructures et technologies liées au métavers. Ceci représente plus du double des 57 milliards investis en 2021.

En marge de la publication du rapport, les deux auteurs principaux Lareina Yee et Eric Hazan, senior partners chez McKinsey, ont commenté l’étude à travers un billet de blog.

Selon eux, « ce qui est excitant c’est que le métavers, comme internet, est la prochaine plateforme sur laquelle nous pourrons travailler, vivre, nous connecter et collaborer ».

En référence à la réponse des cadres interrogés pour le sondage, Yee ajoute que « les cadres sont souvent en désaccord, mais notre étude montre qu’ils sont unanimes sur une chose : 95% d’entre eux croient que le métavers aura un impact positif sur leur industrie ».

Le rapport précise également que 25% de tous les cadres s’attendent à ce que le métavers représente 15% de leur taux de marge d’ici 5 ans. De même, un tiers d’entre eux pense que le métavers peut apporter un changement majeur dans la façon dont leur industrie fonctionne.

Éthique et reconversion : les défis du métavers

Toutefois, malgré cet enthousiasme général, certains sondés restent sceptiques. Parmi les cadres interrogés, 31% se disent incertains concernant le retour sur investissement potentiel des expériences métavers.

Et même si les marques ont raison d’être enjouées par les opportunités qui les attendent dans le métavers, Hazan confirme qu’elles doivent être prêtes à faire face à plusieurs défis : « Il y a des challenges urgents qui doivent être considérés. Par exemple, il y aura besoin de reformer une partie de la main-d’œuvre pour qu’elle puisse prendre avantage, plutôt que d’être en concurrence avec le métavers ».

L’expert ajoute que « les stakeholders devront créer une feuille de route pour s’assurer que l’expérience métavers soit éthique, sûre et inclusive ». L’adoption de cette nouvelle technologie dépendra fortement de la qualité des expériences proposées…

Enfin, Yee conclut en notant à nouveau que le métavers reste à l’heure actuelle un espace très dynamique et en constante évolution. Elle estime que les créateurs individuels et les grandes marques doivent penser au long terme pour espérer le succès…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest