meta metavers vente objets

Metaverse : Zuckerberg veut 50% sur chaque vente d’objet virtuel

Mark Zuckerberg annonce que Meta prendra une commission de 50% sur chaque transaction d’objet virtuel dans le métavers Horizon Worlds. Le monde virtuel pourrait vite se révéler très lucratif…

Le Metaverse pourrait être une extension du monde réel, un univers virtuel où toutes les limites disparaissent et laissant libre cours à l’imaginaire. Ou bien il pourrait s’agir d’un nouveau business très lucratif pour les GAFAM.

Dans une vidéo publiée lundi 11 avril 2022, Mark Zuckerberg déclare que Meta prévoit de laisser les créateurs vendre des objets virtuels dans son métavers Horizon Worlds. Par exemple, un designer virtuel pourra vendre des accessoires de mode dont les utilisateurs pourront équiper leurs avatars. Un agent immobilier numérique pourra vendre un accès à un espace  » premium  » au sein du monde virtuel.

La vidéo prend place au sein d’Horizon Worlds, et le créateur de Facebook s’exprime sous la forme d’un avatar. Selon lui, «  la capacité à vendre des objets virtuels dans les mondes virtuels est une nouvelle part de l’équation globale du e-commerce « . Le succès phénoménal des NFT ne lui donne pas tort.

Dans un premier temps, la vente d’objets virtuels sera réservée à une poignée de créateurs. De plus, seuls les Américains et les Canadiens âgés d’au moins 18 ans pourront acheter des objets virtuels durant la première phase.

Toutefois, la démarche est loin d’être désintéressée. Mark Zuckerberg révèle aussi que la firme prendra une commission de 50% dans la plupart des cas. Les marchands du métavers devront donc laisser une large part de leurs profits à Meta.

30% de frais de transaction sur le Quest Store, 25% dans Horizon Worlds

Déjà à l’heure actuelle, le Quest Store de Meta sur lequel sont vendus les jeux Oculus Quest prend 30% de commission sur chaque vente. Pour les ventes d’objets virtuels dans Horizon Worlds, Meta veut ajouter une commission de 25% sur les profits restants. Le total cumulé atteindrait donc 47,5%.

Le porte-parole de Meta, Sinead Purcelle, a confirmé cette information. Il précise que seule la commission de 25% serait toujours appliquée si Horizon Worlds devient disponible sur d’autres casques VR de constructeurs concurrents.

La commission peut sembler élevée, mais ce n’est pas l’avis de Vivek Sharma : le vice-président de Horizon. Selon lui, le prix est «  un taux plutôt compétitif sur le marché « .

Zuckerverse vs Web3

Pourtant, Zuckerberg a souvent critiqué Google et Apple pour les frais de transaction de 30% sur leurs boutiques d’applications mobiles respectives pour Android et iOS.

En 2021, Zuckerberg a promis aux créateurs qu’ils ne seraient pas taxés avant au moins 2023 pour l’utilisation du site permettant de distribuer leurs travaux, promouvoir des événements ou vendre des abonnements.

Il avait également promis que la commission mise en place ensuite serait inférieure aux 30% d’Apple. L’objectif affiché était d’aider les créateurs à gagner leur vie grâce aux plateformes Meta.

L’investissement de Meta dans le métavers pourrait s’avérer très lucratif pour la firme américaine. Toutefois, certains analystes craignent qu’il s’agisse d’une diversion pour masquer la baisse des revenus publicitaires de Facebook et Instagram.

La vision de Mark Zuckerberg est celle d’un métavers centralisé, contrôlé et détenu par les GAFAM. Elle s’oppose au mouvement Web3, visant à développer un nouvel internet libre et décentralisé basé sur la Blockchain

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest