Accueil > Solutions Cloud > Microsoft > Microsoft : les Data Centers sous-marins sont le futur du Cloud
microsoft data center sous marin futur cloud computing

Microsoft : les Data Centers sous-marins sont le futur du Cloud

Selon Microsoft, les Data Centers sous-marins sont le futur du Cloud Computing. Sachant qu’une grande partie de la population mondiale vit près de points d’eau, de telles infrastructures favorisent le développement du Edge Computing consistant à stocker les données plus près de leurs utilisateurs finaux…

En 2015, Microsoft déployait son module Project Natick au large de la côte californienne : un centre de données (Data Center) immergé sous l’océan. Un deuxième module a ensuite été installé en 2018 au large des côtes de l’archipel écossais des Orkney Islands.

Un container de 12 mètres immergé à 35 mètres de profondeur regroupe 864 serveurs répartis en 12 baies. Ce Data Center sous-marin fonctionne sans intervention humaine, et s’alimente d’énergie renouvelable par le biais d’un câble relié à la terre ferme. Ce câble fournit aussi la connexion à internet.

Pour élaborer ce dispositif, Microsoft s’est associé au spécialiste français de l’ingénierie maritime Naval Group. Ensemble, les deux firmes sont parvenues à adapter une technologie d’échange de chaleur habituellement utilisée pour le refroidissement des sous-marins. L’eau de mer est directement transférée dans les radiateurs situés à l’arrière des baies de serveurs pour les refroidir. Il s’agit donc d’une solution novatrice et efficace pour le refroidissement de Data Centers. De plus, il suffit de 90 jours pour ériger cette infrastructure.

Malgré les nombreux avantages offerts par le Project Natick, de nombreux spécialistes de l’industrie des Data Centers sont restés sceptiques et n’y voient qu’un projet expérimental. Toutefois, dans le cadre de sa conférence Future Decoded, le CEO de Microsoft, Satya Nadella, estime que les centres de données sous-marins sont l’avenir du Cloud Computing.

Microsoft Azure mise sur les Data Centers immergés pour le Edge Computing

Plus précisément, le chef d’entreprise affirme que cette innovation jouera un rôle clé dans la stratégie de Microsoft Azure pour le Edge Computing visant à rapprocher les données et les applications de leurs utilisateurs finaux. Edge Computing que Nadella considère, d’ailleurs, comme la technologie la plus intéressante dans le domaine du Cloud à l’heure actuelle.

D’après le CEO, sachant que près de 50% de la population mondiale vit près de points d’eau, cette approche est idéale pour le Edge Computing. Des Data Centers sous-marins pourraient être déployées près des principaux centres de population du monde entier, notamment à proximité des ports maritimes.

La prochaine étape, annoncée en 2017, sera le déploiement de pods de modules pouvant être agrégés pour créer une ferme de serveurs de plus de 20 megawatts. Par la suite, Microsoft pourrait bien multiplier la construction de Data Centers sous-marins dans le monde entier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend