Microsoft met ses datacenters au service du chauffage de logements en Finlande

Fortum, le partenaire de Microsoft en Finlande met l’accent sur le « concept de recyclage de la chaleur résiduelle dans le pays ». Selon l’entreprise finlandaise, cette pratique de data centers sera la plus importante au monde.

Microsoft met ses data centers au service du chauffage en Finlande

Pas plus tard que cette semaine, Microsoft a fait une annonce en ce qui est de ses projets en Finlande. Il compte ériger une nouvelle infrastructure numérique et contribuer au chauffage des logements dans la région. Cela est, en effet, possible en exploitant la chaleur résiduelle de la nouvelle région de data centers.

Notons que le géant américain a décidé de collaborer avec Fortum, une entreprise d’électricité locale, pour cette initiative. Pour information, celle-ci arrive à desservir jusqu’à 250 000 consommateurs à Helsinki et ses alentours. Tout cela, grâce à un système de conduites souterraines d’une longueur de 900 kilomètres environs.

Fortum sera ainsi l’intermédiaire entre Microsoft et les habitations de la région. Alors que le processus de refroidissement des serveurs génère normalement de la chaleur, celle-ci sera transférée à tous les locaux raccordés au système de chauffage urbain Fortum. On s’attend ainsi à ce que cette méthode puisse assurer 40 % de l’approvisionnement en chaleur pour certaines villes comme Kauniainen, Espoo ou Kirkoonummi.

Une réduction des émissions de CO2 à hauteur de 400 000 tonnes par an

Le PDG de Fortum, Markus Rauramo est convaincu du potentiel de ce projet. Exploiter la chaleur résiduelle des data centers permettrait, selon lui, de « fournir de la chaleur propre ». Cela profitera aussi bien aux infrastructures publiques que privées, aux ménages tout comme aux entreprises situées dans la capitale finlandaise. On estime ainsi une réduction de CO2, allant jusqu’à 400 000 tonnes chaque année. Bien sûr, le recyclage de cette chaleur résiduelle pour le chauffage en ville aura des conséquences. Microsoft cite, à ce titre, la mise hors service de la dernière unité de chauffage de charbon d’Espoo, un bâtiment qui appartient à Fortum lui-même.

Pour le premier ministre du pays, Sanna Marin, cette décision d’utiliser le surplus de chaleur de data centers pour le mettre au service des villes finlandaises ne peut être que bénéfique. Ce système « gagnant-gagnant » est une voie vers le développement numérique et surtout écologique de sa contrée.

Cindy Rose, présidente de Microsoft en Europe Occidentale, appuie le fait que la Finlande se trouve aujourd’hui à un grand tournant de son histoire. Elle se situe à l’avant-garde des innovations digitales. D’ailleurs, les entreprises en sont bien conscientes, ce qui se traduit par la numérisation des principales filières tant sur le secteur public que privé. Ce qui est sûr, c’est que ce datacenter aura une influence sur la transformation numérique en Finlande. La manière dont celui-ci alimentera les entreprises et les foyers représente une grande fierté pour Microsoft. N’oublions pas que le but reste l’atteinte des objectifs à moyen et à long terme en matière d’émissions carbone.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest