microsoft planetary computer

Microsoft Planetary Computer : sauver le monde grâce au Big Data

Microsoft annonce son nouveau projet Planetary Computer. L’objectif ? Analyser de larges volumes de données environnementales grâce au Machine Learning pour soutenir le développement durable et l’écologie…

Les géants de la technologie ont un rôle majeur à jouer pour soutenir les mesures de protection de l’environnement. Microsoft l’a bien compris, et lance régulièrement des initiatives visant à secourir notre planète en péril.

Aujourd’hui, la firme de Redmond annonce un nouveau projet intitulé  » Planetary Computer « . L’objectif de cette nouvelle initiative sera d’agréger un maximum de données environnementales à partir de multiples sources pour  » nourrir  » un ordinateur.

Par la suite, ces données seront analysées à l’aide du Machine Learning et d’autres techniques afin de mieux comprendre les défis auxquels la planète Terre est confrontée. En s’appuyant sur ces résultats, les clients de Microsoft et les scientifiques pourront mieux agir pour le développement durable.

Microsoft veut agréger un maximum de données sur l’environnement pour le développement durable

Dans un billet de blog, le président de Microsoft, Brad Smith, donne quelques exemples concrets de ce que le Planetary Computer pourrait offrir. Il pourrait s’agir d’une imagerie satellite explorable à volonté, ou de données complètes sur l’état actuel des forêts. Ces infos pourront être utilisées pour des projets de construction industrielle ou de préservation de la forêt.

L’ordinateur pourrait aussi permettre d’effectuer des prévisions concernant l’utilisation d’eau pour la planification agricole. De même, les biologistes pourraient profiter d’informations sur l’habitat naturel de toutes les espèces animales pour mieux les préserver. Il ne s’agit-là que de quelques exemples.

Ce nouveau projet se présente en réalité comme une évolution du programme  » AI for Earth « , lancé en 2017 par Microsoft. Pour soutenir ce projet, Microsoft va continuer à investir dans son infrastructure. De même, les acteurs profitant actuellement du programme AI for Earth vont pouvoir effectuer des analyses à partir des données collectées.

Le Group on Earth Observations Biodiversity Observation Network va d’ailleurs recevoir 1 million de dollars dans le cadre du programme AI for Earth, afin de lui permettre de contribuer à la collecte de données sur la biodiversité.

Microsoft va également établir un partenariat avec Esri, spécialiste du mapping géographique sur lequel s’appuient de nombreux instituts technologiques. Les ensembles de données géospatiales seront mis à disposition des clients et des institutions via Esri et le cloud Azure de Microsoft dans le courant de l’année 2020…