Les mots de passe des français « déchiffrables en une seconde », selon une nouvelle étude

Les mots de passe des Français « déchiffrables en une seconde », selon une nouvelle étude

Un gestionnaire de mots de passe mène régulièrement des enquêtes sur le niveau de sécurité de ces codes d'accès. La dernière étude révèle que bon nombre de Français utilisent encore des mots de passe jugés trop faibles, déchiffrables en une seconde selon les experts. 

Des mots de passe peu sécurisés, mais faciles à retenir

Le gestionnaire de mot de passe NordPass mène régulièrement des enquêtes sur la sécurité des mots de passe utilisés par les internautes. La société veut examiner l'évolution des habitudes avec l'explosion des cyberattaques et les sensibilisations (peut-être encore insuffisantes ?) sur l'importance de créer un mot de passe fort.

Les experts constatent malheureusement que les vieilles habitudes persistent. Autrement dit, bon nombre de Français préfèrent encore utiliser des mots de passe facile à retenir au détriment de la sécurité. NordPass a pu constater les faits après avoir analysé des millions de mots de passe associés à leurs identifiants.

Les experts ont analysé les mots de passe « publiquement accessibles » sur le Dark Web ou encore les forums de hackers, des données publiées suite à des incidents de sécurité. Pour la collecte de données, NordPass a travaillé en partenariat avec des chercheurs en cybersécurité.

Six fois zéro ou encore doudou : aperçu des mots de passe les plus utilisés par les Français

Dans cette étude, NordPass a répertorié les mots de passe les plus utilisés par les Français. Parmi le top 10, nous retrouvons les termes suivants : doudou, loulou, password ou encore admin. Les suites 000000, 123456, 1234561 et 123456789 sont aussi très populaires auprès des Français. Il en est de même pour azerty et azertyuiop.

Les noms de clubs de football, Marseille par exemple, sont aussi largement utilisés par nos compatriotes. Toutefois, cette tendance n'est pas l'apanage des Français. Les Espagnols ou encore les Anglais sont aussi touchés par la fièvre du football dans la création de leur mot de passe.

Les petits noms affectifs, comme chouchou (ou le prénom du mari, de la femme, des enfants…), ont particulièrement la côte auprès des Français. Ces mots de passe sont facilement déchiffrables avec un logiciel ad hoc, avertit NordPass. Avec ces outils, une seconde suffit pour cracker ces mots de passe qualifiés d'élémentaires.

Les experts recommandent l'utilisation des mots de passe forts et la diversification des codes

Malgré ce constat pour le moins alarmant, l'étude démontre néanmoins que les utilisateurs prennent plus de précautions lorsqu'il s'agit de sécuriser l'accès aux comptes financiers. Sur ces derniers, les données révèlent généralement des mots de passe plus forts que ceux utilisés pour les plateformes de streaming par exemple ou autres services similaires.

Les experts ne le répéteront jamais assez, utilisez des mots de passe robustes pour accéder à vos comptes. Cela suppose une combinaison de lettres, de chiffres et de caractères spéciaux. Pensez aussi à créer un code long. Les mots de passe longs et mémorisables sont beaucoup plus difficiles à déchiffrer que les mots de passe courts et trop compliqués.

Dans tous les cas, choisissez un code que vous pouvez mémoriser. Même s'il est recommandé d'inclure une certaine complexité, il doit y avoir un équilibre entre sécurité et rappel. Enfin, évitez d'utiliser le même mot de passe pour plusieurs sites. Cela augmente le risque de compromission sur de nombreuses plateformes en cas de faille de sécurité.

Newsletter

Envie de ne louper aucun de nos articles ? Abonnez vous pour recevoir chaque semaine les meilleurs actualités avant tout le monde.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *