data center

Elon Musk : le data center NoCal Twitter serait sur la sellette

L’infrastructure de la plateforme pourrait être réduit à 1 milliard de dollars si le propriétaire de Twitter, Elon Musk, décide de fermer le data center NoCal.

Elon Musk avait tantôt significativement réduit l’effectif des employés, la base d’utilisateurs ainsi que le portefeuille de clients de Twitter. Cette démarche n’est pas sans conséquence sur l’empreinte de traitement des données du réseau social.

Un rapport récent du New York Times prédit que Musk aurait encore pour projet de signer la fin d’un data center hyperscale de Twitter en Californie. Ce dernier fait partie des trois installations principales qui traitent les données de la plateforme. D’autre part, l’entreprise louait son espace de data centers à des fournisseurs de services.

Le data center SMF1 de Sacramento avait fait l’objet d’une surchauffe en Septembre à cause de la canicule. Avec sa fermeture, l’utilisation des services cloud par Twitter sera réduite. Ces initiatives se rapportent aux directives de Musk de diminuer les dépenses d’infrastructures

Depuis son acquisition de Twitter pour 44 milliards de dollars, Musk poursuit une réduction massive de ses dépenses. Cette acquisition forcée a été anticipée pour éviter une potentielle bataille judiciaire. Elon Musk a depuis procédé par des licenciements massifs des employés de la plateforme et lance de grands challenges, auxquels il est difficile pour les employés de se plier. 

data center

Des projets différents pour la plateforme

Twitter fait partie des gros clients d’AWS et de Google Cloud, Musk en tant qu’homme « le plus riche du monde grâce à PayPal » a quelques projets différents pour le réseau social. Il tente en effet de réduire également l’utilisation du cloud sans provoquer la perte de Twitter. Cette initiative pourrait avoir plus de succès que toutes celles qu’il a anticipées. 

The Information a rapporté que Musk aimerait modifier une partie des services cloud de Twitter. Entre autres, des données stockées sur cloud pourraient être supprimées en 21 jours et les publicités seraient restreintes.

Dans ce même rapport, il est dit que Musk n’est pas totalement contraint de fermer le data center de Sacramento pour le désactiver de ses fonctions. En effet, l’équipe responsable du « Centre de Commande » a déjà été déstabilisée par sa division en deux. Ce centre représente le cœur de Twitter. En chiffres concrets, une équipe de 100 employés n’en est plus qu’à 4 employés aujourd’hui.

Le licenciement massif sans préavis a déjà provoqué une panne de surchauffe la semaine dernière dans les locaux de Twitter New York. Une panne de connexion Internet a été mal gérée puisqu’on manquait visiblement de techniciens.

Enfin, Musk aurait aussi pour projet de renommer la plateforme en « Mars ».    

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest