nectome sauvegarde cerveau cloud

Nectome sauvegarde votre cerveau sur le Cloud pour 10000 $

Nectome est un startup qui propose de préserver le cerveau de ses clients dans l’azote liquide, dans l’espoir de pouvoir un jour télécharger leurs esprits au sein d’une simulation informatique sur le cloud. Une façon d’accéder à l’immortalité. Seul bémol : la procédure est léthale à 100%.

Black Friday : -75% sur le stockage à vie 500Go et 2To chez pCloud 🤑

Depuis la nuit des temps, les Hommes cherchent à repousser la mort. Dans toutes les cultures, toutes les civilisations, le secret de la vie éternelle est sans nul doute le plus convoité par l’humanité. Après des millénaires de tentatives infructueuses, nous pourrions finalement accéder à l’immortalité… grâce au Cloud Computing.

Nectome conserve le cerveau de ses clients en attendant de pouvoir le télécharger

nectome backup cerveau

La startup Nectome, fondée par le diplômé du MIT Robert McIntyre, propose de conserver le cerveau de ses clients dans l’azote liquide pour les décennies à venir. Par la suite, si les innovations technologiques du futur le permettent, les cerveaux ainsi conservés serviront à télécharger les esprits de leurs propriétaires au sein d’une simulation informatique sur le Cloud.

En somme, Nectome offre à ses clients la possibilité d’effectuer un backup de leurs esprits. Le neuroscientifique Ken Hayworth estime qu’il sera probablement possible d’uploader un cerveau sur le cloud d’ici environ 100 ans.

Les heureux élus pourront ainsi subsister pour l’éternité au sein d’un jeu vidéo dans la lignée de Second Life. Leurs consciences, leurs mémoires et leur libre arbitre seront préservés intacts. Toutefois, si cette invention représente un pas de géant pour l’humanité, seuls quelques privilégiés pourront en profiter dans un premier temps.

Black Friday : -75% sur le stockage à vie 500Go et 2To chez pCloud 🤑

Nectome : une procédure léthale à 100%

nectome procédure fatale

Le prix du service s’élève actuellement à 10 000 dollars. La liste d’attente comporte pour l’instant 26 personnes, dont l’investisseur Sam Altman qui a contribué à la création de l’incubateur Y Combinator.

Par ailleurs, au-delà d’un tarif élevé, un autre facteur risque de dissuader une majorité de personnes. Comme l’explique McIntyre, la procédure est « 100% fatale » et s’apparente à une euthanasie. Les intéressés devront donc renoncer à leur vie terrestre pour espérer prolonger leur existence spirituelle à l’infini.

La conservation du corps humain dans l’azote liquide n’est pas une idée nouvelle. Des expériences ont été réalisées depuis des décennies, mais beaucoup d’experts estiment que cette méthode peut endommager le cerveau. Toutefois, Nectome a développé une technique permettant de préserver le cerveau tout entier au niveau nanométrique et de protéger les synapses qui connectent les neurones entre eux. La startup a d’ailleurs été récompensée par la Brain Preservation Foundation pour avoir réussi à conserver le cerveau d’un porc.

Nectome : un concept qui suscite la controverse

nectome black mirror

Bien évidemment, cette startup du cloud suscite la controverse. Cette idée de télécharger le cerveau de personnes décédées au sein d’une simulation semble tout droit sortie d’une oeuvre de science-fiction dystopique comme la série Black Mirror (saison 3, épisode 4). Après tout, la mort ne fait-elle pas partie du cycle naturel de la vie ?

Ainsi, le neuroscientifique Michael Hendricks de la McGill University estime qu’il serait arrogant d’imposer aux générations futures le fardeau de nos banques de cerveaux. Cependant, il faut reconnaître que cette solution constitue une alternative de choix à l’euthanasie pour les personnes en fin de vie.