néobanque définition

Néobanque : définition de ces nouveaux acteurs de la finance

Issue du monde du numérique, une néobanque est par définition une banque 100 % digitale offrant des services bancaires à des tarifs très réduits. Mais que peuvent réellement apporter les néobanques et sont-elles à la hauteur de leurs homonymes traditionnels ? La réponse dans notre dossier. 

Les néobanques comme Orange Bank, N26 ou Revolut séduisent de plus en plus de Français depuis quelques années. Ces banques dites mobiles proposent l’essentiel des services bancaires à leurs clients, et ce de manière totalement dématérialisée.

L’émergence de ces nouveaux acteurs a créé un véritable bouleversement dans le secteur de la finance traditionnelle. Pratiques, faciles d’accès et surtout moins chers, découvrez comment les néobanques fonctionnent et comment elles peuvent répondre à vos besoins. 

Définition : Qu’est-ce qu’une néobanque ?

Une néobanque est une entreprise de technologie financière qui propose des services bancaires 100 % sur Internet via une application mobile et un site web. 

Certaines néobanques ne sont pas rattachées à un établissement bancaire traditionnel et possèdent leur propre licence bancaire (ex. N26 ou Revolut). Ce sont donc des banques sans guichets et sans agences physiques. D’autres, dépourvues de licence bancaire, sont rattachées indirectement aux banques classiques et sont considérées comme des intermédiaires financiers (ex. Sogexia ou Nickel).

Dans l’un ou l’autre des cas, les néobanques proposent les produits et les services de base d’une banque traditionnelle (tenue de compte, carte bancaire, retrait d’argent à un distributeur, etc.). Certains établissements offrent même la possibilité de souscrire à un crédit ou à une épargne.

Les néobanques privilégient une interaction purement digitale avec leurs clients, notamment à travers leur smartphone. L’ouverture d’un compte et la gestion des opérations s’effectuent donc en toute autonomie et de manière totalement dématérialisée.

Chaque néobanque dispose de sa propre application mobile et d’un site Internet. De plus, en cas de besoin, l’établissement de paiement permet à ses clients de joindre un chargé de clientèle via une hotline ou un salon de discussion.

Origine des néobanques

Les néobanques sont apparues à la suite de la crise financière de 2007 à 2009 dans le but de disrupter le monde de la finance traditionnelle grâce au digital. Ces sociétés de technologie financière (fintech) visent en effet à rationaliser les services bancaires à travers l’utilisation de technologies numériques innovantes.

Ces fintechs sont souvent des startups bancaires qui appartiennent à des multinationales ou qui dépendent ou non de grandes banques classiques (Boursorama de la Société Générale, C-Zam de Carrefour ou Orange Bank de l’opérateur Orange). Une étude réalisée par Exton Consulting en décembre 2020 a mis en avant l’existence de 256 néobanques différentes dans le monde entier.

Néobanque et banque en ligne : une définition différente ?

Les banques en ligne sont généralement des établissements (ou filiales) adossés à une banque traditionnelle. Elles s’appuient donc sur une structure existante (guichets, agences, conseillers, etc.) et proposent des services de qualité équivalente à une banque traditionnelle. Ce qui n’est pas le cas de toutes les néobanques.

Les banques en ligne offrent de plus une gamme complète de services (chèques, épargne, certificat de dépôt, investissements, prêts…), mais permettent également un accès en ligne aux comptes à des tarifs plus attractifs. 

D’autre part, les néobanques proposent des offres bancaires plus restreintes et ces services ne concernent principalement que le compte courant. Certaines néobanques ne disposent même pas de licence bancaire et nécessitent de ce fait d’une tutelle pour la sécurisation des dépôts d’argent (chèque ou espèce).

Les banques en ligne et les néobanques visent donc à satisfaire des besoins différents, des professionnels et des particuliers.

souscription néobanque

Comment fonctionne une néobanque ?

La création et la configuration d’un compte néobancaire se font de manière totalement dématérialisée. Les offres proposées par les banques mobiles sont les mêmes que celles retrouvées au sein des banques traditionnelles. Toutefois, ces offres sont limitées et concernent principalement :

  • Comptes courants et épargne
  • Services de paiement et de transfert d’argent
  • Outils d’éducation financière

Souscription et ouverture de compte

L’ouverture d’un compte néobanque est facile et instantanée. Elle se réalise en quelques secondes via l’application mobile ou le site Internet de la banque mobile. Le processus de souscription est très intuitif et permet de guider l’utilisateur étape par étape lors de la création de son compte courant.  

Contrairement au cas des banques traditionnelles, aucune justification de revenus n’est requise lors de l’ouverture d’un compte néobanque. Il faudra cependant présenter une pièce d’identité à jour et justifier des garanties additionnelles potentielles demandées par l’établissement de paiement.

Offres

Les offres proposées par une néobanque sont simples et très limitées. Une fois la souscription validée, le client dispose d’un compte de paiement auprès de la banque et bénéficie d’une carte bancaire. Il peut donc gérer ses opérations courantes (consultation du solde, virements, mise en place des prélèvements automatiques…) en toute sécurité et en toute autonomie.

Toutes les opérations transitant sur le compte du client sont enregistrées et sont consultables en temps réel

Par ailleurs, certaines néobanques offrent à leurs clients la possibilité de souscrire à des mini-prêts. D’autres banques mobiles proposent également des offres de cashback (réductions en ligne) personnalisées aux habitudes d’achat du client ainsi que des fonctionnalités de niche (exemple du wallet cryptomonnaies chez Revolut).

paiement sans contact

Moyens de paiement

Lorsque le compte néobanque du client est actif, celui-ci reçoit une carte de paiement. Tout comme pour les cartes bancaires traditionnelles, cette carte est dotée d’un plafond de paiement ainsi que d’un code PIN. Elle peut également être activée ou désactivée avec un simple clic en se rendant sur l’application mobile (ou sur le site Internet).

D’autre part, les néobanques permettent à ses clients de bénéficier de cartes haut de gamme donnant accès à des services dignes des cartes Gold et blacks des banques traditionnelles. Ces cartes peuvent être personnalisées à volonté (couleurs, matières métalliques, inscription de messages personnalisés, etc.) et sont généralement plus chères.

Finalement, contrairement aux établissements bancaires classiques, la plupart des banques mobiles ne proposent pas de chéquiers, ne permettent pas le dépôt en espèce et n’autorise pas le découvert bancaire.

Tarifs

Le prix est un des atouts majeurs des néobanques en comparaison avec les banques traditionnelles. 

En effet, certaines banques mobiles telles que N26 ou Revolut proposent en entrée de gamme un compte avec une carte bancaire gratuite. D’autres proposent une offre de base d’une vingtaine d’euros comprenant des paiements et des virements gratuits. Ce tarif est l’équivalent des frais de tenue de compte d’une banque traditionnelle.

Les néobanques sont aussi particulièrement concurrentielles en termes d’opérations internationales (frais de paiement à l’étranger, retraits hors zone euro…).

Ces fintechs privilégient également une politique de transparence de leur offre. Un client possédant un compte à usage basique peut bénéficier d’une carte bancaire gratuite tant qu’il réalise un nombre donné d’opérations sur son compte. Si cette condition n’est pas satisfaite, le client devra s’acquitter de frais mensuels supplémentaires. 

D’autre part, un compte enregistrant des opérations régulières à l’étranger pourra bénéficier de services supplémentaires (plafond de paiement élevé, assurance, etc.). En contrepartie, le client devra débourser une dizaine d’euros par mois. 

Service clientèle

Les interactions entre le client et le service clientèle sont généralement très limitées dans les néobanques. Le service chat est l’unique moyen de contacter le support lorsque des situations particulières se présentent.

Toutefois, les utilisateurs qui ont souscrit à une offre Premium peuvent être mis en relation avec un conseiller clientèle par téléphone ou par e-mail.

Néobanque : les avantages

La facilité d’accès et d’utilisation est un avantage indéniable en faveur des néobanques. Les banques mobiles permettent en effet de gérer ses opérations bancaires de partout, 24 h/24 et 7 j/7 via un smartphone. Les opérations sont de plus disponibles en temps réel sur l’application mobile.

Par ailleurs, l’ouverture d’un compte néobancaire est plus facile et plus rapide que dans les établissements traditionnels. Aucune condition de revenus n’est requise et les antécédents bancaires ne sont pas vérifiés. 

Les néobanques proposent également des tarifs réduits et très compétitifs. En effet, étant assimilées à des banques sans guichets, les néobanques n’ont pas de charges aussi importantes que pour les banques traditionnelles (salaire des collaborateurs, location des succursales, etc.).

Les frais de service au niveau des néobanques sont donc généralement plus faibles, voire nuls. Des taux d’intérêt élevés peuvent même être proposés aux clients disposant d’un compte épargne. 

Cependant, il est primordial de bien comprendre les politiques de l’établissement. Les néobanques privilégient la transparence des prix et définissent clairement les conditions adossées à leurs services. Un certain nombre de transactions mensuelles est parfois requis pour bénéficier de la gratuité des services offerts par la néobanque. 

Néobanque : les inconvénients

L’offre limitée de services bancaires est l’un des inconvénients des néobanques. En effet, un grand nombre de banques mobiles n’autorisent pas les dépôts en espèces ou en chèque. Ces banques ne peuvent pas proposer des certificats de dépôts, de découverts, d’options de prêts ou d’investissements.

Les néobanques peuvent également souffrir d’un défaut de réglementation en cas de recours juridique ou en cas de problèmes avec les services, l’application ou les tiers. La définition de la responsabilité est en effet délicate si des situations de fraudes ou d’erreurs se présentent. 

Avant de souscrire à une néobanque, il faudra donc s’assurer qu’elle dispose d’une charte bancaire en bonne et due forme.

Finalement, le service client est généralement limité au chat pour les néobanques. Pour pouvoir bénéficier d’une assistance plus complète, il faudra souscrire à des offres payantes Premium.

néobanque france

Importance de bien choisir sa néo banque

Les néobanques connaissent un succès croissant ces dernières années. Outre leur mode de fonctionnement totalement numérique, les banques mobiles proposent diverses fonctionnalités inédites. Leur prestation s’articule autour des services bancaires de base. Notamment, une application mobile, un compte avec RIB et une carte bancaire.

De ce fait, le fait d’opter pour une néobanque permet en principe de ne plus avoir à se rendre dans un établissement physique pour consulter et avoir accès à d’autres services financiers. Toutefois, il est possible de procéder à l’ouverture d’un compte à vue directement, sans garantie de revenus.

Actuellement, il existe différentes formules qui se démarquent en France. Mais comment faire pour bien choisir celle qui vous convient ? Tout d’abord, il faut savoir que cette action n’est pas anodine, elle vous engage sur le long terme. D’autant plus qu’il est un peu contraignant de devoir changer à chaque fois de banque, bien que les législations et les technologies aient assoupli les démarches. Pour choisir une banque mobile, il n’y a cependant pas de solution miracle, il faut plutôt suivre une démarche bien structurée.

En effet, il faut tenir compte de différents critères : les exigences, la tarification, les modes de paiement proposés, les coûts de transaction à l’étranger, les particularités de l’application. Pour vous éviter de perdre du temps, il suffit de se reporter à un comparatif neo banque. Celui-ci permet de sélectionner la solution la plus appropriée à vos attentes en analysant les offres et les services existants.

Néobanque : état du marché en France

D’après une étude dénommée « Panorama des néobanques en France » publiée en 2020 par KPMG, le marché français des néobanques comportait une trentaine de banques mobiles en 2020. Parmi ces acteurs, 7 ont fait leur apparition en 2019 et près de 78 % du marché français est détenu par seulement 5 établissements de paiement.

Cette même année, la clientèle en néobanque a représenté 6,5 % de la population française. Près de 3,5 millions de comptes néobancaires sont actifs fin 2019, contre 2,6 millions en juin 2019. Par ailleurs, près de 68 % des Français se sont déclarés prêts à basculer entièrement vers les néobanques si celles-ci proposaient plus de services.

Les clients sont généralement des jeunes de 18 à 30 ans hyper connectés. Des catégories de la population comprenant les plus de 30 ans, les citadins ou les CSP+ (catégorie socioprofessionnelle plus) sont également enregistrés comme particulièrement intéressés par les fintechs en raison de leurs tarifs attractifs.

Mini-classement des néobanques en France

Localisées en France ou en Europe, les néobanques permettent d’envoyer ou de recevoir de l’argent directement à partir de son smartphone. Ce mini-comparatif présente les meilleurs services de néobanque en France en se basant sur les avis des clients et sur les tests réalisés par nos experts.

orange bank

Orange Bank

Orange Bank est une néobanque d’origine française détenue par l’opérateur Orange. Cette banque mobile fait partie des meilleurs acteurs du secteur dans l’hexagone. Elle propose un compte individuel gratuit, une offre premium à 4,99 €/mois et un pack à 9,99 €/mois.

Les plus

  • Plus de 140 agences physiques disponibles
  • Sans condition de revenus
  • Livret Épargne rémunération compétitive
  • Offre de cashback

Les moins

  • Pas de compte joint
  • Pas de virement instantané

n26

N26

La néobanque N26 est un établissement d’origine allemande qui comptabilise à ce jour plus de 7 millions d’utilisateurs dans 25 pays différents, dont 1,75 million, en France. La néobanque propose un compte N26 Standard gratuit ainsi que différentes offres Premium dont le N26 Métal à 16,9 €/mois.

Les plus

  • Transparence des frais
  • Application mobile très performante
  • Service client disponible jusqu’à 23 h
  • Plafonds de CB élevés

Les moins

  • Pas de dépôt de chèques et d’espèces
  • RIB allemand
  • Retraits gratuits en DAB limité

revolut logo néobanque

Revolut

Revolut est une néobanque d’origine britannique réputée pour le transfert d’argent à l’international. La banque mobile propose une formule Standard avec une carte Visa gratuite ainsi que d’un compte gratuit. Une formule Metal, plus complète, est disponible à partir de 13,99 €/mois.

Les plus

  • Compte multidevise
  • Gère les cryptomonnaies
  • Licence bancaire européenne
  • Accessible aux interdits bancaires

Les moins

  • RIB lituanien
  • Service client en anglais
  • Pas de compte joint
  • Pas de découvert

boursorama banque

Boursorama Banque

Boursorama Banque est une filiale de la Société Générale et profite donc de la notoriété de cette dernière. La banque en ligne propose en entrée de gamme une offre de néobanque gratuite avec sa carte Ultim. Une offre Metal est également disponible à partir de 9,90 €/mois et donne accès à des retraits et des paiements gratuits et illimités dans le monde entier.

Les plus

  • Banque la moins chère du marché
  • Sans condition de revenus
  • Nombreux produits bancaires
  • CB avec Cashback

Les moins

  • Dépôt en espèce non disponible
  • Pas de conseiller dédié
  • Versement minimum de 500 € pour l’offre Ultim Metal

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest