singe pong neuralink

Grâce à la puce Neuralink d’Elon Musk, un singe joue à Pong par télépathie

La startup Neuralink, fondée par Elon Musk, vient de publier une vidéo impressionnante démontrant le potentiel de son interface homme-machine. Grâce à une puce implantée dans son cerveau, un singe joue au jeu vidéo Pong en utilisant uniquement son esprit…

En juillet 2020, la startup Neuralink d’Elon Musk présentait enfin son interface cerveau-machine : un implant permettant au cerveau de communiquer et d’interagir avec un ordinateur. Le but de cette technologie serait notamment de permettre à l’humain de rivaliser avec l’intelligence artificielle.

Quelques mois plus tard, Neuralink vient de publier une vidéo exposant l’avancée de ses travaux. On y découvre un singe de 9 ans, dénommé Pager, jouant au jeu vidéo Pong… en utilisant uniquement son cerveau.

Selon la voix off, le jeune macaque a reçu l’implant Neuralink six mois avant que la vidéo soit enregistrée. Dans un premier temps, il a appris à jouer aux jeux vidéo de manière classique, à l’aide d’un joystick.

Afin de l’encourager à progresser, l’animal a vu ses efforts récompensés par un smoothie à la banane servi par le biais d’une paille en métal. Durant cette phase, la puce Neuralink collectait des données sur les neurones activés pendant que le singe jouait.

De cette façon, l’appareil a  » appris  » à prédire les mouvements de main du singe en fonction des régions de son cerveau s’activant. Une étape indispensable pour la suite des événements…

La puce Neuralink pourrait permettre aux paraplégiques de recommencer à marcher

Après cette période d’apprentissage, le joystick du singe Pager a été déconnecté de l’ordinateur. Il continue à jouer à Pong, mais contrôle en fait le jeu uniquement avec son esprit. Le Neuralink se charge de prédire ses mouvements en fonction de l’activité cérébrale, et de transmettre les commandes à l’ordinateur en temps réel. C’est ce qui permet à Pager de contrôler le curseur par télépathie…

Dès la présentation de l’interface homme-machine de Neuralink, en juillet 2020, Elon Musk avait déclaré que la puce avait permis à un singe de contrôler un ordinateur avec son cerveau. Nous en avons désormais la preuve en vidéo, et il faut reconnaître que le résultat est bluffant

À présent, Elon Musk vient d’annoncer sur Twitter que Neuralink pourrait très bientôt permettre à une personne paralysée de  » tweeter  » plus rapidement qu’une personne tapant avec ses pouces sur son écran de smartphone.

La prochaine étape sera d’établir une communication entre des implants Neuralink dans le cerveau et des implants dans les principaux  » clusters  » de neurones du corps. De cette manière, il serait par exemple possible de permettre à des personnes paraplégiques de recommencer à marcher. Comme la plupart des inventions d’Elon Musk, cette technologie pourrait donc être une véritable révolution…