connexion Internet nPerf

nPerf : Tout ce que vous devez savoir

nPerf permet de mesurer la qualité de la connexion Internet en procédant à des tests. Dans cet article, vous trouverez tout ce qu’il y a à savoir sur cet outil ainsi que son mode de fonctionnement.

nPerf est un outil de mesure des débits permettant de déterminer la qualité de la connexion Internet. On l’utilise ainsi pour tester aussi bien la connexion ADSL et fibre que les réseaux mobiles 3G, 4G ou 5G. Comment nPerf procède-t-il pour tester la connexion Internet et quels services offre-t-il ?

Comment nPerf a vu le jour ?

DegroupTest vit le jour en 2003. À l’époque, l’entreprise avait pour objectif de répondre aux besoins des consommateurs qui voulaient savoir si leur ligne téléphonique était éligible au dégroupage. L’objectif étant de pouvoir bénéficier à la fois d’un accès Internet chez Free, mais surtout du triple play. En effet, vers fin 2002, Freebox lançait, pour la première fois au monde, une offre triple play combinant accès Internet, téléphonie et télévision. nPerf fut ainsi créé pour faire face à la demande accrue suite à cette offre commerciale.

pcloud black friday 2022

Aujourd’hui, on peut utiliser le service pour tester la connexion 2G, 3G, 4G, 5G, Wimax, Wifi et Ethernet. Le test de débit data en 3G et 4G a permis à nPerf de s’internationaliser rapidement. Actuellement, la marque est présente dans le monde entier.

Le protocole de test de nPerf

Le concepteur de nPerf fournit aux consommateurs un protocole de test de connexion Internet assez rempli. Le protocole ainsi utilisé permet de mesurer le débit descendant, le débit montant et la latence de la connexion. De plus, on peut accéder à une évaluation de la qualité de l’expérience utilisateur pour la navigation Web depuis les terminaux mobiles.

Le test nPerf sur mobile est disponible pour les appareils fonctionnant avec un système Android, iOS et Windows Phone. Il détermine un score qui permet à l’internaute de comparer ses résultats avec la moyenne nationale et régionale, tous les opérateurs et toutes technologies confondus.

nPerf : comment fonctionne le test ?

Pour mesurer les débits, il faut provoquer une saturation de la connexion. L’utilisateur  doit télécharger pendant quelques secondes des données incompressibles avec une ou plusieurs connexions simultanées. La mesure de la capacité s’obtient en calculant le débit moyen, en écartant de 5% des échantillons les plus bas et les plus élevés.

Pour ce qui est du ping, il faut effectuer le test au moins dix fois. On obtient ainsi un minimum, une moyenne et la gigue (variation maximum entre les mesures). Par ailleurs, le temps de chargement des différents sites qu’on a lancés pour effectuer le test fait ressortir l’indice de performance de la navigation.

En outre, nPerf permet également de mesurer la connexion pour le streaming vidéo. Pour ce faire, il faut considérer le rapport entre le temps de chargement et de lecture de la vidéo et sa durée nominale. nPerf possède son propre algorithme qui laisse calculer le score final à partir des résultats aux différents tests susmentionnés. Au final, il peut déterminer un indicateur global du ressenti utilisateur.

Caractéristiques du test

L’utilisateur peut choisir l’unité de débit avec le test nPerf. Notamment les kilobits par seconde (kb/s), les kibibits par seconde (kio/s), les mégabits par seconde (Mb/s) ou les mégaoctets par seconde (Mio/s). Il existe également de nombreux serveurs. Libre à l’utilisateur de choisir l’unité la plus appropriée pour mesurer la qualité de sa connexion Internet.

Ce test accessible depuis un navigateur web propose également une version Android et iPhone. L’application peut être téléchargée gratuitement sur les plateformes Apple Store, Google Play Store et Windows Phone. Toutefois, elle nécessite un appareil compatible ou un terminal mobile avec un accès à Internet. Les appareils utilisant les systèmes d’exploitation ci-après sont compatibles : iOS sous iOS 9 pour l’iPhone, Android OS 4.0.3, Windows Phone 8, 8.1 ou Windows 10 mobile.

Les modes de test nPerf

Le test se fait en mode TCP, donc sans passer par le navigateur. Il s’agit du mode de test privilégié par nPerf, ce qui explique qu’il jouisse d’une certaine réputation mondiale. Cependant, pour en bénéficier, il faut atteindre les services distants sur les ports TCP 8080 et 8081. Lorsque le mode TCP ne fonctionne pas, autrement dit lorsque les ports 8080 et 8081 sont bloqués, le test s’effectue en mode HTTP.

Dans ce cas, le test passe par le navigateur et les débits se limitent à 100 Mb/s. Il ne fonctionne pas au-delà de ce seuil. Chaque année, nPerf réalise plusieurs millions de tests et des milliards de couvertures de réseaux mobiles. La marque dispose de plus de 1 400 serveurs dans le monde. La bande passante totale dépasse les 5 Tb/s.

La collecte de données

La marque nPerf collecte des données sur la couverture data des différents opérateurs partout dans le monde. Ceci en vue de pouvoir proposer des baromètres sur leurs réseaux. De plus, ces opérateurs ont besoin de telles informations dans le cadre de l’optimisation de leur déploiement réseau. Ainsi, même si les services sont gratuits, les utilisateurs alimentent quand même la base de données du site.

Par ailleurs, la marque valorise les données récoltées auprès des opérateurs et fournisseurs d’accès Internet. Celles-ci sont considérées comme représentatives de l’état réel du réseau. Les données auprès d’autorités de régulation des télécommunications de certains pays sont aussi valorisées dans la même optique.

En ce qui concerne la collecte de données, nPerf considère uniquement les données statistiques géolocalisées qui ne sont pas nominatives. Il s’agit de la géolocalisation, des informations réseau, du type et du modèle du terminal. nPerf collecte également la version du système et les mesures effectuées pendant les tests.

Le traitement des données sur nPerf

Les données ainsi collectées alimentent le site, lui permettant d’effectuer plusieurs publications et l’affichage de statistiques sur sa page. Ceci induit que les informations recueillies sont devenues des propriétés de l’entreprise nPerf SAS.

En même temps, la société propose en vente, à ceux qui s’y intéressent, des données brutes et complètes pour une zone géographique définie. Ainsi, ses clients ont la possibilité d’effectuer des analyses détaillées des données. Néanmoins, ces données deviennent totalement anonymes (avec un IP masqué).

En revanche, les données personnelles sont seulement nécessaires lors de la souscription de l’utilisateur à l’ouverture de son compte. Quoi qu’il en soit, il existe un document appelé CGU ou Conditions Générales d’Utilisation qui stipule les conditions d’utilisation de ces données. Chaque utilisateur peut consulter le CGU sur le site, et ce, à tout moment.

Les conditions générales d’utilisation

Un document unique regroupe les conditions générales d’utilisation. Ce recueil renferme le contrat indiqué par nPerf. Il contient les informations nécessaires à l’utilisateur avant d’effectuer le test. Ce document répertorie plusieurs articles.

Le préambule définit les caractéristiques du test. Un certain nombre d’articles stipulent les modalités et les conditions d’utilisations. Par ailleurs, certains articles désignent les droits et obligations de l’entreprise et de l’utilisateur du test. Et puisqu’il s’agit d’une entreprise française, l’article 15 de ce contrat stipule que les CGU sont soumises à la loi française.

En plus de cela, l’article suivant souligne qu’à défaut d’accord amiable, tout litige à propos de la validité sera soumis aux Tribunaux français compétents. Il en est autant des litiges liés à l’interprétation ou l’exécution des présentes CGU et/ou des services, d’après le même article.

Les services proposés par nPerf

nPerf propose à la fois des services gratuits et un abonnement aux services premium payants :

Les services gratuits de nPerf

nPerf offre des services accessibles gratuitement par tous les utilisateurs désirant mesurer la vitesse de sa connexion Internet. De la sorte, tout utilisateur peut bénéficier de services gratuits assez complets. Effectivement, n’importe quel utilisateur peut effectuer gratuitement les différents tests proposés par la marque et avoir les résultats de ces tests. Le baromètre instantané et la cartographie des débits et forces du signal mobile sont accessibles sans frais. Sur l’application mobile, on peut consulter gratuitement l’historique des 10 derniers tests et la cartographie active.

À part les services gratuits, toute personne ayant créé un compte utilisateur peut accéder aux services enrichis. Il s’agit d’un accès exclusif sur le site, au tableau de bord de l’ensemble des tests sur l’application Web et sur l’application mobile. Cela donne aussi le droit à une sauvegarde des données de test dans le cloud nPerf, et un hébergement sur des serveurs situés sur le territoire français.

Les services premium payants

Les services premium nécessitent une souscription à un abonnement d’un an. Évidemment, les souscripteurs ont accès aux services gratuits en plus des services enrichis.

L’abonnement aux services payants donne l’accès à quelques avantages supplémentaires. Par exemple, l’accès à l’historique est illimité. Les abonnés aux services premium peuvent procéder au téléchargement au format CSV des résultats partiels des 100 derniers tests réalisés. La localisation géographique de l’utilisateur et le réseau utilisé s’affiche en temps réel. En fonction de la plateforme sur laquelle l’utilisateur a souscrit, il est possible de sélectionner le nombre de connexions simultanées et avoir accès à la fonctionnalité.

En outre, les services gratuits font apparaître les publicités destinées à sponsoriser le site tandis que dans la version premium, celles-ci sont supprimées. À noter que le contrat de souscription aux services de nPerf inclut les droits et obligations des deux parties, notamment pour les abonnés premium.

Les applications mobiles nPerf 

nPerf mettent à disposition un outil complet et performant. L’application est disponible sur iOS, Android et Windows Phone. Elle permet d’évaluer la régularité des connexions cellulaires à un débit allant jusqu’à 1 Gb/s.

Il suffit de quelques secondes pour analyser le flux, la latence, la vitesse de navigation et la qualité du streaming vidéo sur l’appareil mobile. Grâce à un module coulissant, il est possible de lancer chacun de ces tests séparément. Pour accéder à ce menu, il faut appuyer sur le logo en haut à gauche.

Tous les résultats des tests sont réunis dans un historique détaillé accompagné de leur emplacement géographique sur une carte.

Pour le partage de ces résultats sur des sites de réseaux sociaux, il suffit de sélectionner les visuels de partage nPerf. Ces derniers récapitulent avec précision les données des tests.

La page Paramètres permet de modifier l’arrière-plan de l’application. Ce menu se situe dans le coin supérieur droit ou du bouton « menu » de votre appareil À l’instar de la version web, cette version repose sur des technologies avancées élaborées par les experts de nPerf ainsi que sur un réseau de serveurs mondial.

Avec le logiciel nPerf, l’utilisateur ne risque pas de griller son forfait data. Le test ne nécessite en effet que 2 fois moins de données par rapport à ses concurrents, et ce grâce à de multiples optimisations.

nPerf ou speedtest ou google : quel outil de test utiliser ?

Les méthodes d’analyse font la différence entre nPerf, speedtest et google. En fait, nPerf et Speedtest.net ont recours à une approche multithread. Ce système permet d’établir de multiples connexions en même temps. Cette technique permet à la fois de saturer les bandes passantes mais aussi d’éviter certains goulets d’étranglement.

De son côté, Google se contente d’une seule connexion pour vérifier la bande passante. Le fait que Google ne dispose pas de cette méthode d’analyse explique les différences importantes entre son outil et ceux de ses concurrents. En effet, le dispositif proposé plante à 40 % de ses résultats en affichant une vitesse descendante de 450 Mb/s plutôt que de 1 Gb/s. De même, sa vitesse ascendante atteint 8 Mb/s plutôt que 256 et un ping avec une valeur de 24 ms.

Quant à nPerf, cet outil se rapproche davantage de la réalité en présentant une capacité descendante moyenne de 985 Mb/s. Pour la vitesse ascendante, elle avoisine les 248 Mb/s avec un ping de 2,2 ms.

Quant à Speedtest, il respecte également la vitesse de connexion déclarée par le FAI. Son débit descendant est en moyenne de 945 Mb/s contre 245 Mb/s en amont pour un ping de 2 ms.

La localisation des serveurs qui effectuent le test de connexion est une des causes de la variation du ping. nPerf et Speedtest se servent d’un serveur localisé en France pour effectuer les tests. Quant à Google, il utilise des serveurs répartis dans le monde entier.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest