nvidia metaverse omniverse outils

Nvidia tape du poing sur la table du métavers : découvrez les nouveaux outils pour développeurs

Afin de stimuler le développement du métavers et de le rendre plus réaliste, Nvidia vient de dévoiler de nouveaux outils destinés aux créateurs de mondes virtuels. Au programme : des avatars réalistes et émotifs, des assistants virtuels incarnés, des simulations physiques ou encore un internet en 3D…

Depuis le début de l’été 2022, la hype autour du métavers semble s’estomper. Le marché de l’immobilier virtuel est en chute libre, et le créateur de l’Ethereum a récemment estimé que le projet de Mark Zuckerberg est voué à l’échec.

Toutefois, l’un des principaux acteurs de l’industrie du métavers ne l’entend pas de cette oreille. Le fabricant de cartes graphiques Nvidia n’a pas dit son dernier mot, et compte relancer l’enthousiasme autour du métavers.

Le mardi 9 août 2022, dans le cadre de la conférence Siggraph de Vancouver, Nvidia Omniverse a annoncé une série de nouveaux outils pour les créateurs et les développeurs de mondes virtuels. L’objectif est de rendre les environnements du métavers plus réalistes.

La firme a notamment dévoilé de nouveaux outils d’intelligence artificielle et des simulations. Les utilisateurs du Kit Omniverse et d‘outils comme Nucleus, Audio2Face et Machinima pourront profiter de nouvelles possibilités de création.

Selon Nvidia, ces outils vont principalement permettre d’améliorer la construction de « jumeaux numériques ressemblants et d’avatars réalistes ».

Omniverse Avatar Cloud Engine (ACE) : un outil de création d’avatars 3D réalistes

La qualité des interactions dans le métavers est un sujet de débat. Les développeurs et les utilisateurs cherchent encore le bon équilibre entre quantité et qualité de l’expérience.

Par exemple, au printemps 2022, lors de la première Fashion Week organisée dans le métavers, la plupart des participants ont déploré la mauvaise qualité des environnements numériques, des vêtements virtuels et surtout des avatars.

Avec l’Avatar Cloud Enginer (ACE) inclus dans le nouveau toolkit Omniverse, Nvidia compte résoudre ce problème. Ce moteur va permettre d’améliorer les conditions de création des « assistants virtuels et des humains numériques ».

Selon la firme, « avec Omniverse ACE, les développeurs peuvent construire, configurer et déployer les applications d’avatar sur presque n’importe quel moteur, sur n’importe quel cloud public ou privé ».

Comme l’explique Simon Yuen, directeur senior de la technologie d’avatar, ACE repose sur un framework 3D incluant le squelette et les muscles humains. Il suffit de télécharger une photo pour créer un modèle 3D de la personne.

Audio2Face retranscrit les émotions sur le visage des avatars

L’application Audio2Face profite aussi d’une mise à jour focalisée sur l’identité numérique. Cette technologie permet aussi d’associer les expressions d’un avatar aux mots qu’il prononce.

En outre, l’outil Audio2Emotion va maintenant permettre de changer l’expression faciale d’un avatar selon l’émotion véhiculée par les mots de l’utilisateur.

Selon le communiqué officiel de Nvidia, les utilisateurs peuvent maintenant diriger les émotions des avatars numériques et notamment leurs animations faciales. Les développeurs pourront choisir d’accentuer les émotions ou au contraire de les atténuer.

Des assistants virtuels dotés d’intelligence artificielle

Le moteur ACE permettra aussi de créer des assistants numériques incarnés par des avatars pour le métavers. Le CEO de Nvidia, Jensen Huang, souhaite permettre la création de véritables robots capables de percevoir leurs environnements, d’exploiter leurs connaissances, et d’agir en fonction.

D’après lui « les avatars peupleront les mondes virtuels pour nous aider à créer et à construire des choses, seront les ambassadeurs des marques et les agents de service client, et vous aideront à trouver une info sur un site web, à passer commande au drive, ou vous recommanderont une assurance ».

Selon les analystes de Technavio, le marché du métavers devrait dépasser les 50 milliards de dollars de valorisation d’ici 2026. Si l’on en croit ses prédictions, la technologie devrait donc prendre son envol et attirer de nouveaux utilisateurs.

Déjà à l’heure actuelle, le monde virtuel se développe et on constate l’apparition de nouveaux événements, bureaux ou même de salles de classe. À mesure qu’il se peuplera, cet univers numérique va attirer de plus en plus d’utilisateurs.

Ces derniers chercheront à créer une version numérique d’eux-mêmes. Le développement d’outils permettant de soutenir cette adoption massive du métavers est donc essentiel.

Universel Scene Description : vers un internet en 3D ?

Aux yeux du CEO de Nvidia, le métavers est « la prochaine évolution d’internet ». Il affirme que « le métavers est l’internet en 3D, un réseau de mondes virtuels persistants et connectés. Le métavers va étendre les pages 2D en espaces et mondes 3D. L’hyperlinking va évoluer en hyperjuming entre des mondes 3D ».

Toutefois, pour que cette prédiction se réalise, un standard permettant aux développeurs de créer des métavers comme le HTML pour les pages web sera nécessaire. C’est la raison pour laquelle Nvidia soutient le développement du format Universal Scene Description initialement créé par le studio d’animation Pixar.

L’ambition de Nvidia est d’aider au développement du format USD pour qu’il puisse prendre en charge des mondes 3D changeants et complexes, et non uniquement des scènes de film d’animation.

Parmi les autres entreprises soutenant ce nouveau standard, on compte notamment Apple, Epic Games, Autodesk, BMW, Disney, Industrial Light and Magic et Dreamworks.

Un autre outil dévoilé par Nvidia est PhysX : un moteur de simulation physique réaliste en temps réel. Les développeurs pourront l’utiliser pour ajouter des réactions obéissant aux lois de la physique dans le métavers.

Depuis l’émergence du métavers, Nvidia fait partie des précurseurs de cette nouvelle industrie. Sa technologie d’intelligence artificielle est massivement utilisée par les créateurs, et ces nouveaux outils destinés aux développeurs vont encore renforcer l’influence de la firme.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest