Nvidia, OpenAI, Microsoft : Le gouvernement US joue les trouble-fêtes

Les entreprises d'IA dans le viseur des autorités de régulation américaines ! Elles vont faire l'objet d'une enquête au sujet des lois sur les monopoles.

Le département américain de la Justice (DoJ) et la Commission fédérale du commerce (FTC) viennent jouer aux trouble-fêtes dans une industrie se portant très bien. Les deux institutions fédérales se sont mises d'accord pour enquêter sur les protagonistes du secteur de l'intelligence artificielle. Les entreprises d'IA sont sur la défensive.

Le marché de l'intelligence artificielle connaît un essor fulgurant. Il pesait 35 milliards de dollars en 2022. Ce chiffre devrait dépasser les 521,3 milliards de dollars d'ici 2028.

Néanmoins, les pontes de l'industrie semblent les seuls à profiter de cette croissance exceptionnelle. D'où la curiosité des autorités de régulation américaines.

dans le collimateur du DoJ

Nvidia domine le marché des puces d'IA. Rappelons que ces processeurs sont indispensables à l'entraînement et au fonctionnement des modèles d'intelligence artificielle.

Les affaires se portent très bien pour la compagnie californienne basée à Santa Clara. Celle-ci enregistre des chiffres record depuis plusieurs mois. En effet, sa valorisation a atteint pour la première fois les trois billions de dollars.

C'est le département américain de la Justice qui va ainsi se charger du cas de Nvidia. L'agence fédérale devra déterminer si oui ou non la compagnie — dirigée par — a enfreint la législation sur les monopoles.

et dans le viseur de la FTC

La Commission fédérale du commerce intensifie également son action vis-à-vis des entreprises d'IA. Elle focalise ses efforts sur OpenAI — créateur de — et Microsoft, le principal investisseur de la start-up californienne.

En ce qui concerne Microsoft, la FTC entend découvrir les dessous de la récente arrivée de Mustafa Suleyman et Reid Hoffman. Les deux hommes sont partis de la start-up AI — qu'ils ont fondée — pour lancer Microsoft AI.

Avec ces changements, Microsoft a déboursé 650 millions de dollars pour une licence de la solution d'IA de la start-up californienne basée à Palo Alto. D'où l'enquête de la FTC.

La Commission fédérale s'intéresse également aux cas de , et . Elle souhaite obtenir les détails de leurs investissements en IA.

Le suivi des entreprises d'IA, une urgence !

Rebecca Haw Allensworth, professeure de droit à l'université Vanderbilt, souligne une collaboration accrue entre le DoJ et la FTC sous l'administration Biden. La taille du marché de l'intelligence artificielle est en partie responsable.

Rappelons que les deux agences fédérales opéraient autrefois par secteur. Aujourd'hui, elles se partagent la responsabilité de ce gigantesque marché.

Les autorités américaines de régulation le considèrent d'ailleurs comme le prochain champ de bataille contre les comportements anticoncurrentiels.

Jonathan Kanter dirige la division antitrust du DoJ. Dans un entretien accordé au Financial Times, le secteur était devenu la priorité de sa division.

Celle-ci se penche beaucoup sur la compétitivité dans le domaine technologique. Kanter insiste sur la nécessité d'intervenir rapidement pour empêcher les puissantes entreprises d'IA de dominer le marché.

Le DoJ et la FTC lancent ainsi une procédure conjointe. Microsoft affirme n'avoir aucune inquiétude, tandis que les autres grandes entreprises d'IA n'ont rien commenté.

D'après vous, cette enquête va-t-elle bouleverser l'industrie de l'intelligence artificielle ?

Restez à la pointe de l'information avec LEBIGDATA.FR !

Abonnez-vous à notre chaîne YouTube et rejoignez-nous sur Google Actualités pour garder une longueur d'avance.

Newsletter

Envie de ne louper aucun de nos articles ? Abonnez vous pour recevoir chaque semaine les meilleurs actualités avant tout le monde.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *