openai langage ia

OpenAI permet aux développeurs d’utiliser son IA de traitement du langage

OpenAI vient de mettre à disposition des développeurs une API permettant d’utiliser ses modèles d’intelligence artificielle de traitement naturel du langage. L’objectif est de permettre la création d’applications d’IA révolutionnaires…

À l’origine de plusieurs modèles d’intelligence artificielle bluffants, OpenAI compte actuellement parmi les leaders de la recherche sur l’IA au même titre que Google DeepMind.

La firme fondée par Elon Musk a notamment créé une IA capable de défier les joueurs pro à Dota 2. Elle a aussi développé MuseNet, permettant de créer de la musique très facilement. Plus récemment, l’organisation s’est associée à Microsoft pour ériger un superordinateur.

Achetez des leads sur la marketplace I.T

À présent, OpenAI ouvre l’accès à son ensemble d’outils de Machine Learning capables d’automatiser n’importe quelle tâche nécessitant la compréhension de la langue anglaise. Une API est à disposition des développeurs, dès à présent en beta privée.

Les heureux élus pourront profiter des différentes capacités de la famille de modèles de traitement naturel du langage GPT-3. Vous pourrez par exemple utiliser ce toolset pour passer en revue une grande quantité de texte en une seule fois afin d’obtenir une réponse à une question ou de trouver un extrait pertinent.

En guise d’exemple, OpenAI a mis en ligne une vidéo de démonstration. L’IA est utilisée pour parcourir la page Wikipedia sur le pain afin de comprendre pourquoi il est si ” duveteux “. Elle présente alors la partie de la page dédiée à la texture du pain.

OpenAI veut permettre la création d’applications innovantes, mais s’inquiète des abus

De manière générale, cette API va permettre d’accéder beaucoup plus facilement aux capacités de compréhension et de génération du langage offertes par GPT-3. La firme ” espère que cette API permettra d’abaisser les barrières à la production de produits IA bénéfiques, et donnera naissance à des outils et services difficiles à imaginer aujourd’hui “.

Dans un premier temps, OpenAI a déjà noué des partenariats avec une dizaine d’entreprises pour tester l’API. De nombreuses applications pourront être développées telles que des chatbots, ou encore des assistants virtuels pour les juristes ou les enseignants.

Les possibilités semblent illimitées, puisque le langage est utilisé pour une immense variété de tâches. En réalité, il est même impossible de prédire tous les cas d’usage possibles pour une telle IA.

En revanche, OpenAI précise que tout usage abusif ou dangereux de l’API sera immédiatement banni. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle l’organisation préfère proposer ces modèles sous la forme d’une API élargie au fil du temps plutôt qu’en tant que modèle Open Source qui deviendrait rapidement incontrôlable…