Richard Ho

OpenAI recrute le créateur des Google TPU : quel est son mystérieux projet hardware ?

L’ancien dirigeant du projet Cloud Tenson Processing Units (TPU) de Google vient de rejoindre OpenAI. Cette approche est une stratégie efficace pour cette entreprise spécialisée en IA générative. Effectivement, Richard Ho avait déjà fait ses preuves dans le domaine de l’intelligence artificielle.

L’ingénieur Richard Ho est un grand nom de la high-tech. Il a passé 9 ans chez Google, en travaillant sur le projet TPU. Ce spécialiste était un des dirigeants et aussi l’ingénieur principal de ce projet de puces électroniques. Après, Richard Ho a rejoint Lightmatter, où il occupait le service d’ingénierie des puces. Mais récemment, cet expert a intégré les rangs d’OpenAI. Comme quoi, le leader des IA veut renforcer sa place sur le secteur de la haute technologie.

Richard Ho, un grand spécialiste des puces électroniques

Richard Ho a marqué l’histoire de Google. Cet ingénieur, avec l’aide de son équipe, a inventé une IA capable de créer l’architecture des puces. Son outil se basait sur l’apprentissage automatique. C’est la conception des puces TPU.

Google a ensuite utilisé cette trouvaille pour entraîner ses modèles de langages. Et le résultat est exceptionnel. Par ailleurs, le géant californien veut aussi exploiter ces éléments pour perfectionner leur service Cloud. Comme quoi, Richard Ho était déjà un maître dans son art.

Et ce professionnel a aussi œuvré dans plusieurs entreprises comme Calxeda (fournisseur de puces pour les serveurs Arm) et Shaw Research (entreprise spécialisée en supercalculateurs. Mentor Graphics et ASIC figurent dans cett fameuse liste.

Richard Ho a même exprimé sa passion pour les puces électroniques :

« Mon objectif est de constituer des équipes capables de créer efficacement de nouvelles puces en s’attaquant aux problèmes les plus difficiles avec créativité ». Richard Ho sur sa publication LinkedIn.

La pièce manquante d’OpenAI

La référence mondiale en termes d’IA, OpenAI veut créer ses propres puces électroniques. Le PDG, Sam Altman, veut lever des milliards de dollars pour arriver à cet objectif. Et une équipe de choc sera son allié pour révolutionner le monde de la high-tech.

« Nous formons une nouvelle équipe pour travailler avec nos partenaires sur l’optimisation du matériel et la co-conception, et nous recherchons un ingénieur fondateur ». C’est ici que le maître des puces électroniques, Richard Ho intervient. Toutefois, ce spécialiste collaborera avec des professionnels de l’informatique.

« Bien qu’elle soit principalement une équipe logicielle, elle sera multidisciplinaire et comprendre des experts en conception matérielle ainsi qu’en conception d’installations de centres de données »

Les fonctions de Richard Ho et son équipe ne se limitent pas à la conception de puces électroniques. Ils vont aussi évaluer les performances de leur matériel dans le domaine de l’apprentissage profond, de la big data, et des serveurs.

À noter qu’OpenAI a déjà obtenu 13 milliards de dollars de Microsoft. Cet investissement est le début d’une collaboration à long terme. L’entreprise contribuera alors à la création des puces IA de Microsoft. Et ce premier projet arrive à ses termes, car OpenAI envisage d’annoncer le produit final dans quelques semaines. 

Newsletter

Envie de ne louper aucun de nos articles ? Abonnez vous pour recevoir chaque semaine les meilleurs actualités avant tout le monde.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *