Paiement en ligne : les pertes liées aux fraudes dépasseront 343 milliards de dollars en 2027

Paiement en ligne : des projections de fraude hallucinantes

Les pertes mondiales dues à la fraude aux paiements en ligne dépasseront 343 milliards de dollars entre 2023 et 2027. Malgré les mesures de sécurité strictes mises en place, les paiements électroniques restent vulnérables au piratage, notamment au phishing. 

La fraude au paiement en ligne, une arnaque courante

À l’ère du numérique, les transactions en ligne frauduleuses réalisées par les cybercriminels figurent sur la liste des escroqueries les plus courantes. Dans ce paysage, l’usurpation d’identité reste l’une des stratégies les plus utilisées par les fraudeurs. 

Si le schéma est aussi vieux que le commerce lui-même, la technique a évolué avec la digitalisation. Aujourd’hui, les fraudeurs utilisent le phishing, l’ingénierie sociale, la compromission de mails professionnels ou encore le pagejacking pour cibler les victimes. 

Les pertes sur les ventes de bien, les fraudes à la carte bancaire, les détournements de transaction ou encore les achats frauduleux de bien d’avion… Ce sont autant d’escroqueries menées par des acteurs malveillants. Et encore, ce ne sont là qu’un aperçu. 

Des fraudes très lucratifs grâce à des techniques de plus en plus sophistiquées

Juniper Research, une société britannique axée sur les études de marché de premier ordre portant sur les technologies mobiles, en ligne et disruptives, a récemment mené une étude sur les fraudes aux paiements en ligne.

Les conclusions des recherches révèlent que les pertes liées à ces fraudes aux paiements en ligne dépassent les 343 milliards de dollars entre 2023 et 2027. Selon les chercheurs, ces chiffres s’expliquent principalement par les nombreuses innovations au niveau des techniques d’attaque.

Avec l’usurpation des comptes par exemple, de plus en plus de fraudeurs parviennent désormais à contourner les systèmes de vérification. Même l’authentification à double facteur, supposé être infaillible, se révèle finalement vulnérable.

L’achat de biens physiques, la principale source de pertes 

Paiement en ligne : les pertes liées aux fraudes dépasseront 343 milliards de dollars en 2027

Les recherches ont également permis d’identifier les principales sources de perte. L’achat des biens physiques arrive en première place avec 49 % des pertes cumulées. Au cours des 5 prochaines années, les pertes vont augmenter de 110%.

Les fraudeurs ciblent ces biens physiques pour une bonne raison: ils sont faciles à revendre. Les experts en cybersécurité recommandent aux e-commerçants d’adopter des mesures anti-fraudes ou de renforcer les dispositifs existants

De leur côté, les fournisseurs de détection et de prévention des fraudes aux paiements doivent créer une multitude de capacités de vérification et orchestrer intelligemment différentes solutions. Et ce, en sachant que toutes les transactions en ligne sont différentes. Proposer une solution unique présente des risques de sécurité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest