L’IA déchiffre les papyrus brûlés du Vésuve ! Voici ce qu’ils révèlent

Ils n’arrivaient pas à déchiffrer les papyrus d’Herculanum. Ils sollicitent l’intelligence artificielle et parviennent à comprendre une partie des parchemins carbonisés.

Vieux de deux millénaires, les papyrus d’Herculanum possèdent une valeur historique inestimable. Ces quelque 800 rouleaux sont fortement endommagés et les chercheurs pensaient ne jamais pouvoir les déchiffrer. L’intelligence artificielle vient aujourd’hui changer la donne en permettant le déchiffrage d’une partie des manuscrits brûlés.

C’est à l’éruption du Vésuve de 79 après Jésus-Christ qu’il faut en vouloir si les parchemins sont fortement carbonisés. Rappelons aussi que les cités antiques de Pompéi et d’Herculanum ont terminé ensevelies à la suite de cet épisode volcanique majeur.

D’autre part, ces rouleaux sont conservés à l’Institut de France à Paris et à la Bibliothèque nationale de Naples en Italie. Ils se présentent sous la forme de bûches carbonisées très fragiles. Celles-ci s’effritent facilement à la moindre tentative de les dérouler. Cela rend extrêmement difficile le déchiffrage de leur contenu.

L’intelligence artificielle et l’ingéniosité de trois personnes

Il arrive souvent que l’intelligence artificielle soit présentée comme une mauvaise chose. Mais la technologie reste globalement une aubaine, notamment pour la science. Nombreux sont les chercheurs à penser que les outils d’IA vont accélérer les découvertes scientifiques. Ce qui est déjà le cas avec le déchiffrage des papyrus d’Herculanum.

L’utilisation de l’intelligence artificielle ici est particulièrement ingénieuse. La machine avait d’abord pour mission de distinguer l’encre des parchemins. Elle devait ensuite identifier la nature des caractères grecs, tout en repérant les répétitions. Cette méthode a permis de déchiffrer le premier mot d’un passage, étant le terme grec pour “violet”.

Par ailleurs, cette façon d’utiliser l’IA pour percer le secret des parchemins est une idée de Luke Farritor, Youssef Nader et Julian Schilliger. Le premier est un étudiant actuellement en stage chez SpaceX, la compagnie astronautique d’Elon Musk. Le second est un doctorant à Berlin, tandis que le troisième est suisse et étudie la robotique.

Le Vesuvius Challenge pour déchiffrer les papyrus d’Herculanum

Le trio de chercheurs s’est retrouvé à déchiffrer les manuscrits antiques à la suite de sa participation au Vesuvius Challenge. Il s’agit d’un concours lancé par Nat Friedman, ancien PDG de la plateforme pour les développeurs GitHub, et par Brent Seales. Ce dernier est un chercheur en informatique basé à l’université du Kentucky, aux États-Unis.

Par ailleurs, le Vesuvius Challenge consistait à déchiffrer au moins 85 % de quatre passages de 140 caractères des papyrus d’Herculanum. À l’aide de l’intelligence artificielle, Farritor et ses deux coéquipiers ont atteint ce taux de déchiffrage. Le trio a ainsi remporté la récompense de 700 000 dollars offerte pour ce défi particulier.

Révision de nos connaissances de l’époque antique ?

Par ailleurs, le Vesuvius Challenge se poursuit cette année et promet 100 000 dollars aux futurs vainqueurs. La récompense reviendra à ceux qui pourront déchiffrer au moins 90 % des passages présentés.

D’autre part, le déchiffrage a permis de découvrir des lignes « à propos de nourriture, de musique, et de comment profiter des plaisirs de la vie ». Le philosophe épicurien Philodème de Gadara en serait l’auteur.

Percer le secret des papyrus d’Herculanum pourrait changer ce que nous savons de l’histoire antique. Chercheur en études classiques, Robert Fowler s’en enthousiasme. « Certains de ces textes pourraient complètement réécrire l’histoire de périodes clés du monde antique », explique le président de la Herculaneum Society.

Newsletter

Envie de ne louper aucun de nos articles ? Abonnez vous pour recevoir chaque semaine les meilleurs actualités avant tout le monde.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *