Voici le pays choisi par Google pour son premier Data center en Afrique

Google a enfin annoncé le lancement d’une région cloud en Afrique du Sud. En fait, pour le géant de la technologie, il s’agit de son tout premier Data Center en Afrique.

Google rejoint le team des géants en installant son premier data center en Afrique

Les autres grands fournisseurs dont Amazon Web Services et Microsoft Azure ont il y a déjà quelques années pénétré le territoire de l’Afrique du Sud. Cependant, en ce qui concerne Google Cloud, ce n’est que maintenant qu’il a franchi le pas. Cela dit, Google a officiellement annoncé le déploiement de son infrastructure cloud située en Afrique du Sud. Il s’agit en fait de sa toute première infrastructure dans le continent.

L’Afrique du Sud rejoint donc désormais le réseau mondial de Google composé aujourd’hui de 35 régions cloud et de 106 zones dans le monde. Niral Patel, le Directeur de Google Cloud en Afrique a exprimé un véritable contentement face à la nouvelle. « La nouvelle région permettra la localisation des applications et des services. Il sera vraiment plus facile pour nos clients et partenaires de déployer rapidement des solutions pour leurs entreprises, grâce auxquelles ils pourront tirer parti de nos capacités d’intelligence artificielle ou d’apprentissage automatique et d’analyse de données pour prendre des décisions commerciales plus intelligentes à mesure qu’ils progressent », a-t-il déclaré.

En effet, les régions Google Cloud vont permettre aux utilisateurs de déployer des ressources cloud à partir d’emplacements géographiques spécifiques. Et pas que, elles permettent également d’accéder à plusieurs services, notamment le stockage cloud, le moteur de calcul et les systèmes de gestion de clés.

Google lance également des sites d’interconnexion cloud dédiés

Par ailleurs, Google a également annoncé le lancement de ses sites d’interconnexion cloud dédiés. Ces derniers sont destinés à relier les réseaux sur site des utilisateurs au réseau de Google, à Nairobi, Lagos et en Afrique du Sud. Cela fait partie de sa quête pour fournir à grande échelle des capacités cloud pour ses clients et partenaires en Afrique. Dès lors, selon encore Patel, la nouvelle région de Google en Afrique ainsi que ses sites d’interconnexion a un grand intérêt pour ses clients. Non seulement ils rapprocheront leurs services de cloud computing, mais leur permettront aussi de choisir où consommer les produits.

Cette décision de Google de créer une région en Afrique du Sud vient de la demande de services cloud et le potentiel du marché. Cependant, malgré que la demande pour ses produits grimpe en flèche, Google cherche encore à y exploiter d’autres marchés. A savoir, de grandes entreprises de commerce électronique comme TakeAlot en Afrique du Sud et Twiga au Kenya sont ses premiers utilisateurs. A ce sujet, Google Cloud a  commandé une étude  auprès d’AlphaBeta Economics. Et d’après les résultats de cette étude, la région Google cloud contribuera pour plus de 2,1 milliards de dollars au PIB de l’Afrique du Sud. En plus,  il profitera au pays avec plus de 40 000 créations d’emplois d’ici 2030.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest