pfizer vaccin vol données

Pfizer : une employée chinoise a volé les secrets du vaccin Covid-19

Pfizer accuse une employée chinoise d’avoir dérobé plus de 12 000 fichiers, dont des données secrètes sur le vaccin Comirnaty contre la Covid-19. Ces informations confidentielles pourraient être révélées au public…

Les entreprises doivent protéger leurs données contre les menaces externes, mais aussi contre les trahisons en interne. Même les géants du Big Pharma ne sont pas à l’abri de ce danger.

Alors que des hackers avaient déjà publié des données volées début 2021, Pfizer porte à présent plainte contre une employée chinoise. Elle est accusée d’avoir dérobé tous les secrets du vaccin contre la Covid-19.

Le succès commercial du vaccin Pfizer attire la convoitise

Il est primordial pour une entreprise de protéger sa propriété intellectuelle et ses secrets commerciaux. Dans le cas de Pfizer, c’est encore plus important puisque le vaccin Covid-19 créé en partenariat avec BioNTech est actuellement le produit pharmaceutique le plus vendu au monde.

Beaucoup de pays ont quasiment cessé d’utiliser les autres vaccins de Moderna, AstraZeneca ou Johnson & Johnson à cause d’un risque plus important d’effets secondaires. Par conséquent, Pfizer détient presque le monopole mondial. Il serait regrettable pour la firme et ses actionnaires de perdre une telle hégémonie.

C’est la raison pour laquelle Pfizer cherche à récupérer les informations dérobées. L’entreprise a déposé plainte en Californie contre Chun Xaio Li. Cette employée sur le départ est accusée d’avoir téléchargé plus de 12 000 fichiers, incluant des  » documents confidentiels « , sur son compte Google Drive et sur des appareils personnels.

La firme déclare qu’elle ne mesure pas encore pleinement l’envergure de ce vol compte tenu du nombre colossal de documents compromis. La plainte se focalise principalement sur le vaccin Comirnaty contre la Covid-19 et deux anticorps monoclonaux contre le cancer.

L’employée aurait quitté Pfizer pour son concurrent californien Xencor Inc

Dans un premier temps, après avoir appris sa  » conduite troublante « , Pfizer a directement confronté Li. Initialement, elle a «  donné l’impression de coopérer « . Toutefois, l’organisation s’est ensuite aperçue qu’elle avait menti sur  » ce qu’elle avait volé, comment elle l’a volé, quand et pourquoi elle l’a fait et où ces fichiers peuvent être trouvés aujourd’hui « . L’inculpée aurait même donné un laptop ne contenant aucune donnée en guise de leurre.

Face à la nécessité de cumuler les doses de rappel pour maintenir la protection contre le Covid, le vaccin de Pfizer connaît un succès commercial phénoménal et a déjà rapporté plusieurs dizaines de milliards de dollars de revenus en 2021. Dans sa plainte, l’entreprise est lucide sur le fait que ce  » succès incite à l’imitation « .

D’après Pfizer, la concurrence tente «  sans relâche «  de recruter ses employés. La grande majorité d’entre eux auraient toutefois choisi de rester dans l’entreprise,  » ravis de rester dans une équipe victorieuse reconnaissant les efforts individuels par le biais de récompenses généreuses et d’opportunités de progression au sein de l’organisation « .

Toutefois,  » Ms. Li a décidé de quitter Pfizer pour le concurrent Xencor Inc. « . Cette entreprise basée en Californie développe notamment des médicaments contre le cancer et les maladies auto-immunes.

Vers des révélations sur le vaccin Pfizer ?

La plainte de Pfizer porte notamment sur le vol de secrets commerciaux et infraction au contrat. La firme réclame une ordonnance restrictive temporaire, et un redressement par injonction pour  » empêcher davantage de dégâts  » pendant la procédure.

On ignore pour l’instant comment se terminera cette affaire. Toutefois, si les données volées sont exposées au grand jour, le grand public pourrait enfin découvrir la liste d’ingrédients du vaccin Pfizer et peut-être d’autres secrets bien gardés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest