Des hackers ukrainiens obtiennent des photos de femmes d'officier russes nues

Photo nue d’une femme d’officier russe : comment s’y est pris ce hacker ukrainien ?

L’Ukraine comme la Russie utilise les cyberattaques pour compléter les forces terrestres. Si les cyberopérations visent globalement les infrastructures critiques ou encore les réseaux de communication, des hackers ukrainiens ciblent aussi personnellement les officiers russes, allant jusqu’à obtenir la photo nue de leur femme. Qu’espèrent-ils obtenir avec ce type de menace ? 

Photo nue d’une femme d’officier russe : les faits 

Des hacktivistes du groupe ukrainien Cyber ​​Resistance ont usurpé l’identité de certains officiers russes pour entrer en contact avec leur femme. L’idée était de leur proposer un projet de calendrier avec comme modèle les femmes des officiers, selon un rapport publié par InformNapalm.

https://twitter.com/TreasChest/status/1640666042312667138?s=20

Ces hacktivist ont réussi à convaincre la femme du colonnel Sergey Valeriyevich Atroshchenko de participer au projet. Sergey Valeriyevich Atroshchenko, considéré par les ukrainiens comme un criminel de guerre russe, est la principale cible de cette opération. Les hackers ont réussi à persuader sa femme de mener le projet de calendrier en secret pour pouvoir « faire la surprise à la troupe ».

La femme de Sergey Valeriyevich Atroshchenko a persuadé d’autres femmes d’officier à participer au projet. Celles-ci ont respecté les consignes des hacktivistes qui leur proposaient de faire des photos d’elles vêtues de l’uniforme de leur mari respectif. Tout au long de l’opération, les hacktivistes ont pu extorquer des informations personnelles des officiers ciblés par ce piratage

Les hacktivistes ont ainsi pu obtenir des données personnelles (adresse, date de naissance, numéro de téléphone, correspondances par email, photos…) sur le colonnel Sergey Valeriyevich Atroshchenko et ses subordonnés. Des photos nues de la femme de cet officier russe fait partie des données extorquées durant l’opération de faux projet de calendrier.  

Publier les informations personnelles des officiers russes sur InformNapalm

Les hacktivistes ont mené cette opération sur plusieurs mois pour pouvoir extorquer un maximum d’informations sensibles sur le colonel Sergey Valeriyevich Atroshchenko et sa femme. Les informations ont ensuite été publiées sur le site Web d’InformNapalm.

InformNapalm se décrit comme étant une communauté internationale du renseignement. Elle a récemment créé une base de données qui permet de publier des informations sur les russes impliqués dans l’invasion de l’Ukraine. La base de données fournit des renseignements open source complets sur différentes divisions : militaires, forces navales, forces aériennes, renseignement, génie militaire, Rosguard, etc.

« Compte tenu du refus du colonel Atroshchenko de coopérer avec les agences de renseignement, il a été décidé de rendre public le fait du piratage et de publier des informations sensibles pour lui et son régiment », explique InformNapalm. L’Ukraine a compris que la cyber-tactique la plus efficace consiste à utiliser le piratage pour créer la confusion et attiser le mécontentement existant, distrayant ainsi les gouvernements en créant des troubles sociaux et politiques.

Toujours selon InfoNapalm, les officiers russes sont généralement très prudents lorsqu’il s’agit de l’exposition en ligne. D’ailleurs, ils faisaient tout pour faire profil bas et rester le plus discret pôssible. Cependant, grâce à la femme d’Atroshchenko et de ses pairs, les Ukrainiens ont pu facilement trouver des photos et des données personnelles sur chacun d’eux.

Newsletter

Envie de ne louper aucun de nos articles ? Abonnez vous pour recevoir chaque semaine les meilleurs actualités avant tout le monde.

1 commentaires

1 commentaire

  1. Quel manque de professionnalisme, on a même pas le lien vers la photo.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *