Midjourney

IA : Midjourney a plagié 16 000 artistes, et leurs noms viennent de fuiter

Les questions de droits d’auteurs posent toujours problème dans le monde de l’IA. Et Midjourney n’échappe pas à cette situation. Récemment, les noms de 16 000 artistes que l’IA a plagiés viennent de fuiter. Une phase délicate pour cet outil en pleine expansion.

Les modèles d’IA doivent utiliser une base de données conséquentes pour s’entraîner. Cette étape est primordiale pour assurer des résultats précis. Cependant, la source d’information est souvent floue. Certains pensent que les IA s’appuient sur des renseignements habituels. D’autres affirment que les entreprises exploitent les artistes pour avoir des rendus extraordinaires. Et Midjourney connaît actuellement cette deuxième situation. Depuis quelques jours, les noms de 16 000 artistes circulent sur internet. Et 3 d’entre eux ont déjà porté plainte contre l’outil en Amérique.

16 000 noms provenant de domaines variés

Ce document contient des données cruciales concernant les habitudes de Midjourney. Selon cette publication, l’IA exploite les œuvres de 16 000 artistes. Peintres, spécialistes des jeux vidéo, mouvements d’arts, etc. Tous les secteurs sont représentés dans cette fuite de données. Ces informations sont utilisées pour les créations d’images de Midjourney.

Et ce fichier comporte aussi des captures d’écrans assez inquiétantes. Ces contenus illustrent des discussions entre les développeurs de Midjourney. De plus, un des employés a expliqué à ses collègues les bases de données prises en charge par l’outil.

Midjourney a tenté de corriger le tir. L’entreprise a désactivé le lien redirigeant vers le document. Mais cette réaction était trop tard. Plusieurs sites ont déjà archivé la liste dans leurs bases de données. Il est toujours possible de consulter la liste actuellement.

« C’est tout simplement une forme de pillage »

Cette déclaration de l’illustrateur Boulet résume parfaitement la situation. Ce dernier n’a pas mâché ses mots lors de son entretien avec France Inter. Cet artiste a représenté ses confrères pour dénoncer Midjourney. Plusieurs victimes sont aussi dans le même bateau. Des grands noms de l’art, comme Jean-Michel Basquiat, Fida Khalo, et même Man Ray sont tous victimes de cette situation. Et à la surprise générale, Nintendo est aussi dans la liste. Comme quoi, personne n’est épargné par cette « aspiration » de données massive de l’IA.

Une plainte contre Midjourney est déjà en cours

« Les premiers pénalisés sont les artistes qui ont mis le plus de contenu gratuit à disposition des gens, les plus idéalistes. Tout leur travail va être exploité par des tiers qui ne vont évidemment rien leur reverser » Un des artistes victimes de Midjourney.

Cette déclaration a conscientisé plusieurs artistes dans le monde entier. Ils ont décidé de se rebeller contre une des références dans le secteur de l’IA.

C’est la réaction parfaite pour lutter contre cette approche de Midjourney. 3 artistes ont déjà porté plainte contre l’outil pour dénoncer cette pratique. Mais les autres victimes ne vont pas tarder à suivre cette voie. Et cette action de groupe sera plus efficace, en tenant compte de la puissance de Midjourney. En effet, la justice américaine avait déjà rejeté des plaintes auparavant. Espérons que la nouvelle stratégie fonctionnera.

Newsletter

Envie de ne louper aucun de nos articles ? Abonnez vous pour recevoir chaque semaine les meilleurs actualités avant tout le monde.

2 commentaires

2 Commentaires

  1. Ha encore un media technophobe et luddite qui vient hurler ses inepties obscurantistes. L’IA ne plagie pas, elle s’entraîne, comme le fait tout artiste en apprentissage. Dans tous les domaines, un artiste novice va commencer par imiter les plus accomplis avant de trouver son style propre. L’IA ne procède pas différemment. Prétendre le contraire est juste de la mauvaise fois. Ces plaintes seront balayées par la puissance des sociétés IA comme elles l’ont été dans le passé et tant mieux. Il serait que les « artistes » se fassent une raison, leur caste touche à sa fin. Aujourd’hui tout le monde peut en quelques instants égaler voire dépasser n’importe quel artiste passé ou présent. Et tant mieux !

  2. D’où sort ce chiffre de 16.000? j’ai moi même récupéré le document dont il est question, il s’agit de 4700 références.
    Après comme l’a justement relevé Belial dans son commentaire précédent, il faudrait peut-être se renseigner sur la signification du terme plagier.
    Par contre je ne pense pas que l’ia surpasse les artistes, ce n’est qu’un outil au service de l’homme, sans quelqu’un derrière pour amener son imagination, donner du sens, transmettre un message, elle ne produit rien si ce n’est que des visuels sans profondeur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *