PLM Product Lifecycle Management

PLM : Dossier complet sur le logiciel de gestion de cycle de produit

Le PLM est un logiciel spécialement conçu pour gérer le cycle de vie d’un produit. C’est un outil puissant que les entreprises utilisent afin d’assurer la qualité du produit tout en réduisant les différents coûts.

Le cycle de vie d’un produit commence dès sa conception jusqu’à sa retraite, en passant par l’approvisionnement et la commercialisation. Ces étapes étant cruciales, nécessitent une gestion minutieuse. Le logiciel PLM (Product Lifecycle Management) facilite le suivi ainsi que le partage des données sur le produit le long de la chaîne de valeur. Son utilisation permet de réduire les divers coûts et de garantir la qualité du produit. Pour ceux qui n’ont pas encore eu le temps de creuser le sujet, voici tout ce qu’il y a à savoir autour du PLM. Mais avant, consacrons quelques lignes pour comprendre le cycle de vie d’un produit.

Le cycle de vie d’un produit dans le PLM

Dans l’industrie de fabrication, il y a ce qu’on appelle le cycle de vie d’un produit, d’où la gestion du cycle de vie (PLM). Ce cycle rassemble les différentes étapes du développement du produit. Il commence dès l’idéation, la conception et prend fin lorsque le produit est mis hors service. Le cycle de vie d’un produit comporte en tout 5 étapes que nous allons voir dans ce paragraphe.

Design et concept

C’est la première étape d’une vie de tout produit. Il s’agit de l’idéation pendant laquelle les concepteurs rassemblent les différents critères tels que l’analyse concurrentielle et les besoins des consommateurs.

Développement

Une fois que les différentes idées ont été réunies, le moment est venu de développer le produit. Dans cette étape, l’équipe responsable va développer des prototypes puis les essayer sur terrain. Cette étape inclut également la collecte de commentaires et de critiques suite aux analyses et aux essais dans le but d’améliorer le produit.

Production et lancement

Après les divers essais sur le produit, l’équipe a apporté des améliorations supplémentaires afin de l’adapter aux besoins des clients. Ensuite, vient le moment de sortir une nouvelle version du produit. Celui-ci va aussitôt rejoindre le marché via le circuit de distribution.

Service et support client

Lorsqu’un nouveau produit est lancé, il est parfois nécessaire d’accorder aux clients le temps de se familiariser avec. Pour cela, l’entreprise fournit un service et un support afin de faciliter son utilisation.

Retraite

Cette dernière phase marque la fin du cycle de vie du produit. Elle signifie que le produit doit être mis hors du circuit de distribution.

Qu’est-ce qu’on entend par PLM ?

Le logiciel PLM, ou Product Lifecycle Management, désigne donc le logiciel de gestion du cycle de vie d’un produit. Le cycle de vie d’un produit commence dès sa conception jusqu’à sa mise hors service, en passant par la fabrication, les ventes et les différents services. La gestion du cycle de vie d’un produit a pour but d’accélérer sa mise sur le marché et d’assurer sa qualité à moindre coûts. Cela implique également la gouvernance et la traçabilité du produit.

A l’aide d’une telle technologie, toute entreprise peut facilement procéder au développement d’un nouveau produit. Le PLM permet ainsi d’organiser et de surveiller le circuit que le produit doit entreprendre avant la fin de son cycle de vie. En tant que technologie, il permet à une équipe multidisciplinaire de collaborer malgré la disparité de leur emplacement géographique. C’est aussi un outil approprié pour créer et entretenir des collaborations avec les partenaires et les clients.

Evolution du PLM

Le PLM a connu ses débuts dans l’industrie automobile. AMC ou American Motors Corporation était une petite entreprise qui ne disposait pas de gros budgets. Cela constituait un frein à son développement. Il n’était pas un concurrent de taille pour les grandes entreprises déjà présentes sur le secteur.

Dans les années 1980, la petite firme a opté pour une nouvelle stratégie permettant un suivi efficace de ses produits, dès leur création. Ceci en vue d’améliorer les processus, et donc de mieux rivaliser ses concurrents. C’était alors le premier aspect du PLM.

Dans cette politique, AMC a utilisé les informations collectées pour une meilleure prise de décision concernant la conception, l’approvisionnement et le processus de production. Cette stratégie a plutôt réussi, c’est pourquoi AMC a augmenté sa part de marché avant son acquisition par Chrysler. Au milieu des années 1990, la société a produit les automobiles les moins chères du marché.

A la suite de cette réussite, les industries de fabrication ont adopté le PLM comme étant un outil de gestion et d’amélioration du processus de production.

Comment fonctionne le logiciel PLM ?

Pour comprendre le fonctionnement du PLM, il faut d’abord connaître les deux notions essentielles : le fil numérique et le jumeau numérique.

Qu’est-ce que le fil numérique ?

Le fil numérique est, comme son nom l’indique, une sorte de fil conducteur qui relie tous les éléments constitutifs d’une entreprise à l’ensemble de ses données. Le but est de donner à l’entreprise une vue d’ensemble des données physiques et numériques d’un produit de sa conception à la fin de sa vie.

Le fil numérique prend ses débuts là où l’idéation et la conception du produit commencent. Il fournit un flux transparent de données entre l’entreprise et ses différents collaborateurs directs ainsi que les processus et les écosystèmes.

Le PLM et la notion de jumeau numérique

Ensuite, il y a ce qu’on appelle jumeau numérique, désignant la représentation numérique d’un actif physique. Le jumeau numérique est exploité sur ordinateur afin de modéliser les traits caractéristiques de l’objet réel. De la sorte, à chaque étape de la vie du produit, l’entreprise, via le logiciel PLM, dispose d’un profil numérique de cet objet. Ce qui permet une prise de décision rapide et efficace.

Cependant, le jumeau numérique n’est pas aussi efficace ‘il n’est pas pris en charge par des systèmes interconnectés. Ainsi, le fil numérique agit dans le but d’obtenir les données à jour avec une précision en temps réel. Les informations ainsi obtenues sont ensuite utilisées pour créer un produit de qualité optimale avec un coût raisonnable.

Le logiciel PLM permet également de simuler les différents scénarios. Ce qui permet ensuite de prédire les coûts et les bénéfices afin d’ajuster la technique de production, de commercialisation et éventuellement de la mise hors service.

Les principaux avantages du PLM

Si le PLM gagne du terrain, c’est qu’il y a beaucoup de raisons. En fait, il présente un certain nombre d’avantages dont voici les plus connus :

Un atout irréprochable de l’ingénierie

Le logiciel PLM permet de développer l’ingénierie et améliore le processus de production du produit. En utilisant le logiciel PLM, l’entreprise dispose de données en temps réel de manière bidirectionnelle. Cela améliore l’efficacité de l’équipe d’ingénierie en la rendant plus productive. En même temps, les ingénieurs et concepteurs du produit peuvent échanger et partager leurs connaissances et peuvent collaborer plus facilement.

Détection et correction à temps des erreurs

Lorsqu’on découvre une ou plusieurs erreurs au cours du processus de production, on peut les résoudre à temps. Mieux encore, lorsque ces problèmes sont détectés plus tôt, l’entreprise met moins de temps à les résoudre et cela permet de réduire les coûts liés à la résolution. De plus, le PLM permet d’optimiser l’allocation des ressources. Ce qui signifie moins de déchets industriels.

Un délai de mise sur le marché plus court

Plus le produit atteint le marché rapidement, plus il peut s’écouler facilement. En effet, les clients sont faciles à convaincre lorsqu’ils voient le produit sous leurs yeux. Le PLM qui fournit une source unique de vérité raccourcit le délai de mise sur le marché du produit. Par ailleurs, les informations collectées en temps réel donnent aux chefs de projet la possibilité de gérer et de contrôler ce délai.

Des projets mieux exécutés

Le PLM peut aussi être exploité comme une solution inter-entreprises. Dans ce cas, la gestion avancée des flux de travail est comprise. Par exemple, le logiciel PLM est capable de sortir les valeurs précises des coûts des produits. Il peut également gérer le transfert de nouvelles conceptions au processus de fabrication.

Une bonne qualité de conception

L’utilisation d’une solution PLM permet aux équipes de conception d’avoir une compréhension plus approfondie des contraintes liées au produit. Ce qui leur fournit ensuite une meilleure idée de conception pour sortir un produit de meilleure qualité. De plus, lorsque le système intègre l’apprentissage automatique, les commentaires et statistiques fournis par les clients et les analyses de performances se transforment en propositions de nouvelles fonctionnalités. Ces chiffres et commentaires incluent les diverses informations provenant des sources autant internes qu’externes.

Quelques exemples de fournisseur de solution PLM

Il existe de nombreux fournisseurs de logiciel PLM. Dans le présent dossier, on va se limiter à deux solutions dont Oracle Cloud PLM et SAP PLM.

Oracle Cloud PLM

Oracle Cloud fournit des logiciels à destination des entreprises, en l’occurrence le logiciel PLM. Son système 4.0 basé sur le cloud suit un modèle SaaS, permettant à ses fonctionnalités d’être à jour et pratiques. La solution PLM d’Oracle Cloud opère des mises à jour régulières afin que l’entreprise cliente puisse en tirer parti. Les mises à jour continuelles aboutissent à de nouvelles fonctionnalités. Cela signifie que la société bénéficie de l’analyse prédictive intégrée, de l’AI/ML, de l’IoT et de l’assistance numérique.

SAP PLM

Une autre entreprise fournit également une solution PLM aux entreprises en vue de garantir la célérité de la prise de décision et de production à moindre coûts. Il s’agit de SAP, un fournisseur de logiciels destinés à faciliter les activités d’une entreprise. SAP PLM fait partie intégrante des logiciels SAP Business Suites. A part le logiciel PLM, SAP fournit d’autres logiciels ERP visant à répondre aux besoins des entreprises. Il y a par exemple le logiciel SAP SCM (Supply Chain Management), le SAP CRM (Customer Relationship Management), etc.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest