programmation orientée objet

Programmation orientée objet : qu’est-ce que c’est et à quoi ça sert ?

La programmation orientée objet est une approche de programmation informatique de plus en plus utilisée dans le domaine du développement logiciel, mais aussi pour la Data Science. Découvrez tout ce que vous devez savoir : définition, avantages, fonctionnement…

Pour le développement logiciel comme pour la Data Science, la programmation orientée objet est de plus en plus utilisée. Mais en fait, de quoi s’agit-il ?

Aussi appelée  » OOP  » (object-oriented programming), la programmation objet est un modèle de programmation informatique. Plutôt que d’organiser la conception logicielle autour de fonctions ou de logique, elle consiste à l’organiser autour des données ou des  » objets « .

Un objet peut être défini comme un champ de données, avec ses attributs et son comportement unique. Ainsi, plutôt que de se focaliser sur la logique requise pour manipuler les objets, la programmation OOP se concentre sur les objets en eux-mêmes.

Comment fonctionne la programmation orientée objet ?

La première étape de la programmation orientée objet consiste à collecter tous les objets que le programmeur souhaite manipuler. Il faut également identifier les liens et connexions entre ces objets. C’est ce qu’on appelle le  » Data Modeling « , ou modélisation de données.

Dès lors qu’un objet est connu, il est étiqueté avec une  » classe  » d’objets définissant le type de données qu’il contient et toute séquence logique permettant de le manipuler. Chaque séquence logique est une  » méthode « . En outre, les objets peuvent communiquer par le biais d’interfaces appelées  » messages « .

Différents langages de programmation peuvent être utilisés pour la programmation orientée objet. L’un des plus anciens est Simula. Parmi les plus populaires, on compte aussi Python, Java, Javascript, C++, Visual Basic.NET, Ruby, Scala et PHP.

Les principes de la programmation orientée objet

La programmation orientée objet repose sur plusieurs principes clés. Tout d’abord,  » l’encapsulation «  désigne le fait de catégoriser chaque objet dans une  » classe  » d’objet spécifique. Les objets n’étant pas de la même classe n’y ont pas accès, et ne peuvent effectuer de modifications. Ils peuvent uniquement faire appel à une liste de fonctions, ou méthodes, publiques. Ceci renforce la sécurité et évite la corruption des données.

Le second principe est celui de l’abstraction. Les objets révèlent uniquement les mécanismes internes pertinents pour l’utilisation d’autres objets, dissimulant tout code d’implémentation inutile. Ceci aide les développeurs à effectuer des changements et des ajouts plus facilement au fil du temps.

Le principe d’héritage, quant à lui, permet d’ajouter des relations et des sous-classes entre les objets. Ainsi, les développeurs peuvent réutiliser une logique en commun tout en préservant une hiérarchie unique. Cette particularité permet une analyse plus complète des données, réduit le temps de développement, et offre un plus haut degré de précision.

Enfin, le polymorphisme est la dernière spécificité de la programmation orientée objet. Les objets peuvent prendre différentes formes en fonction du contexte. Le programme détermine automatiquement quel usage est requis pour chaque exécution d’un même objet, éliminant le besoin de dupliquer le code.

Programmation orientée objet et Data Science

Autrefois, les Data Scientists écrivaient généralement le code informatique dans des notebooks ou sous forme de simple scripts Python. Que ce soit pour nettoyer les données, développer des modèles ou les exécuter, la programmation orientée objet n’était pas couramment utilisée en science des données.

De même, les Data Engineers pouvaient utiliser les langages orientés objet et les technologies Cloud pour stocker, nettoyer et transmettre les données aux équipes, mais se contentaient principalement de fonctions Lambda sur AWS ou de bibliothèques open source.

Désormais, de nombreux Data Scientists ont pris conscience des avantages de la programmation orientée objet. Cette approche permet au code d’être prêt pour la production, facilement lisible et extensible à de nouveaux cas d’usage.

Quels sont les avantages de la programmation orientée objet ?

Cette approche convient particulièrement pour les programmes larges et complexes, très régulièrement mis à jour. Elle est aussi appropriée pour le développement collaboratif, dans le cadre duquel les projets sont divisés en groupes.

La programmation orientée objet comporte plusieurs avantages, notamment en termes de réutilisabilité, d’élasticité et d’efficacité. Ces principes peuvent aussi être appliqués lors de l’utilisation de microservices.

Néanmoins, cette approche présente aussi des inconvénients. L’une des principales critiques concernant la programmation orientée objet est qu’elle laisse de côté le calcul et les algorithmes, pourtant essentiels dans le domaine du développement logiciel.

En outre, le code orienté objet peut être plus compliqué et prendre plus de temps à compiler. Certains développeurs préfèrent opter pour des alternatives comme la programmation fonctionnelle, la programmation structurée ou la programmation impérative. Toutefois, les langages de programmation les plus avancés permettent de combiner ces différents modèles.

Pin It on Pinterest