qanon orphanalytics

QAnon : le héros des complotistes est en fait 2 personnes, selon une IA

Le héros des complotistes, QAnon, serait en fait deux personnes différentes. C’est ce que révèle l’entreprise suisse OrphAnalytics, suite à une analyse de tous les messages postés par ” Q ” à l’aide de sa technologie de Machine Learning…

Depuis maintenant plusieurs années, ” QAnon ” a propagé les théories conspirationnistes auprès d’une audience plus large que jamais. Avec plusieurs milliers de messages publiés sur des forums tels que 4Chan, ce mystérieux personnage est devenu l’idole des complotistes.

Il a notamment popularisé la théorie selon laquelle il existe un ” État profond ” régnant secrètement sur le monde, et entretenant un vaste réseau de trafics d’enfants. Les idées véhiculées par QAnon ont récemment inspiré de violentes attaques, et cette entité est désormais listée par le FBI parmi les menaces terroristes. Il serait directement impliqué dans l’organisation de l’assaut du Capitole du 6 janvier 2021.

Toutefois, selon l’entreprise suisse OrphAnalytics, QAnon serait en fait deux personnes différentes. La firme tire cette conclusion suite à une analyse de tous les messages postés par ” Q “.

Pour mener cette étude, OrphAnalytics a utilisé sa technologie brevetée permettant d’identifier les auteurs de documents écrits. Cette technologie d’analyse de texte s’inspire de techniques utilisées dans le domaine de la génétique. Plutôt que d’interpréter les mots, le contenu ou la syntaxe, comme il est d’usage dans la stylométrie traditionnelle, cette technologie repose sur l’analyse algorithmique.

Elle compare la fréquence des motifs de caractères pour identifier les signatures individuelles indépendamment de la signification du texte. Cette technologie a déjà fait ses preuves dans plusieurs enquêtes en Europe, et est utilisée par l’École des Sciences Criminelles de l’Université de Lausanne.

QAnon bientôt identifié grâce au Machine Learning par OrphAnalytics ?

qanon orphanalytics

Les analystes d’OrphAnalytics ont ainsi passé en revue 4952 messages postés par ” Q “ sur le web. Or, cette approche stylo-métrique basée sur un algorithme de Machine Learning dévoile deux signaux individuels distincts dans le vaste corpus de messages.

Par ailleurs, selon le CEO et co-fondateur de l’entreprise, Claude Alain Roten, ” ces deux signatures distinctes correspondent clairement à des périodes de temps séparées et à différents forums en ligne “. Il n’y aurait donc pas un, mais deux QAnon différents.

La première vague de messages postés par Q est clairement différente des suivants. Cette première fournée apparaît sur le forum 4Chan, du 28 octobre au 1er décembre 2017.

Par la suite, un second auteur aurait usurpé l’identité du QAnon original sur un autre forum dénommé 8chan. Il serait à l’origine de tous les messages postés entre le 1er décembre 2017 et le 13 novembre 2020.

La prochaine étape est de déterminer qui est réellement QAnon, en comparant ces signatures avec celles des principaux suspects. Pour y parvenir, OrphAnalytics est en train de réunir des messages postés par ces suspects pour les comparer avec les messages de Q. Il pourrait notamment s’agir de Jim Watkins, le propriétaire du forum 8chan…