Un technicien vous demande de le rappeler ? N'obéissez surtout pas !

Un technicien vous demande de le rappeler ? N’obéissez surtout pas !

Les autorités françaises alertent la population sur la recrudescence des arnaques au téléphone ou vishing. Des escrocs qui se font passer pour un technicien vous demandent de les rappeler. Ne le faites surtout pas. 

Rappeler un technicien : attention aux attaques de vishing

Le vishing fait partie du paysage de la cybercriminalité depuis longtemps, mais les autorités françaises alertent sur une recrudescence de l’attaque en ce début d’année. Le vishing fait référence à une escroquerie téléphonique conçue pour voler des informations confidentielles à des individus ou même à des organisations.

Au cours de ces appels, l’escroc utilisera des techniques d’ingénierie sociale pour manipuler sa cible afin qu’elle divulgue des données sensibles. Les criminels extorquent notamment les informations bancaires (numéros de carte bancaire, numéros de compte, identifiants de l’appli bancaire…). Pire encore, les numéros à rappeler sont des numéros surtaxés pouvant aller jusqu’à 5 euros la minute.

Les fraudeurs peuvent usurper l’identité de n’importe qui pour essayer de convaincre sa cible : une figure d’autorité, un conseiller bancaire, etc. Dans ce cas précis, les escrocs se font passer pour un technicien de la téléphonie. Prétextant des travaux sur les lignes fixes et mobiles, ils somment la cible de les rappeler sous peine de coupure de la ligne. 

Attention au piège, c’est une arnaque ! 

Lors de ces appels frauduleux, les escrocs instaurent souvent un sentiment d’urgence et créent un environnement anxiogène pour vous amener à les rappeler le plus rapidement possible. C’est un premier indice qui pourrait vous alerter. Si en plus la personne appelle avec un numéro inconnu, cela vient confirmer l’arnaque.

Un technicien vous demande de le rappeler ? N'obéissez surtout pas !

Si vous n’êtes pas sûr de la légitimité d’un appel, demandez le nom de l’appelant, son entreprise et ses coordonnées. Une fois que vous disposez de ces informations, raccrochez et rappelez l’entreprise en utilisant un numéro que vous savez légitime. Ne rappelez surtout pas le numéro fourni par l’appelant

Selon la gendarmerie du Mené dans les Côtes-d’Armor où ces attaques de vishing sévissent tout particulièrement, le numéro à rappeler est identifié comme un numéro provenant du Zimbabwe. Enfin, les autorités recommandent aux personnes victimes de vishing de porter plainte auprès de la gendarmerie en plus d’informer leur opérateur téléphonique.

Newsletter

Envie de ne louper aucun de nos articles ? Abonnez vous pour recevoir chaque semaine les meilleurs actualités avant tout le monde.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *